Revue de presse des tests publiés sur le Web (HP 17-y)

Un 17 pouces d'entrée de gamme avec écran mat



Aujourd'hui, parcourons le test du HP 17-y, un ordinateur portable grand format avec APU AMD de dernière génération (Bristol Ridge).

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle 17.3’’ WXGA++ LED (1600x900, mat/antireflet)
Processeur AMD A10-9600P Quad Core (2.4 GHz, 4 cœurs)
Mémoire vive installée (max) 8 Go (2 x 4 Go) DDR4-2133 (32 Go)
Espace de stockage 1 To à 5400 tr/min
Carte graphique AMD Radeon R5 intégré au processeur
Lecteur optique Graveur DVD
Système audio 2 haut-parleurs DTS Studio Sound
Webcam Oui, HD TrueVision avec micro
Réseau Wi-Fi b/g/n (1x1) + Ethernet Fast
Bluetooth Oui, Bluetooth 4.0
Lecteur de cartes Oui, SD/MMC
Sortie(s) vidéo HDMI
Lecteur d'empreintes digitales -
Entrée(s) / Sortie(s) Combo Casque/Micro
ExpressCard -
Firewire -
USB 1 USB 3.0 + 2 USB 2.0
Système d'exploitation Windows 10 64 bits
Batterie Li-Ion 4 cellules 41 Whr
Autonomie annoncée -
Dimensions (mm) 417 x 279 x 24.9
Poids 2.65 Kg
Garantie 1 an
Autre Clavier chiclet avec pavé numérique, touchpad multi-touch; Miracast ; batterie amovible
Logiciels Suite Cyberlink PowerDirector, applications HP

Commune à tous les PC d'entrée de gamme de la marque, la coque du HP 17-y ne peut pas donner le change face au petit prix pratiqué. Base et couvercle sont faits de plastique dans un coloris gris agrémenté d'une finition façon métal brossé à l'intérieur et d'un motif texturé linéaire au dos du couvercle. Dans l'ensemble, le design est agréable mais le testeur regrette que la stabilité ne soit pas mieux optimisée. Le châssis comme le couvercle sont sensibles à la pression et le centre du clavier a tendance à plier vers le centre lors de la frappe. Les deux charnières maintiennent l'écran en position et sont suffisamment serrées de sorte qu'il est impossible d'ouvrir l'écran d'une seule main (la base vient avec). Les mensurations du HP 17-y sont dans la bonne moyenne avec une belle finesse et un poids contenu.

En face, la variété de port est très limitée et surtout désuète. Malgré la taille du châssis, on ne dénombre que trois ports USB dont deux sont limités par la norme 2.0. En outre, un écran externe ne peuvent être relié que par HDMI. Le testeur regrette l'absence port USB Type-C, mais aussi la pauvreté des interfaces de transfert de données : lecteur de carte SD lent, Ethernet Fast (limité à 100 MBits/s) et Wifi N. En outre, HP ne prévoit aucune trappe de maintenance pour faire évoluer les composants du PC et le retrait de la base n'est pas chose facile, notamment en raison de clips dissimulés et des deux vis cachées sous un sticker.

Le clavier est vaste avec des touches bien espacées. La course est dans la moyenne mais le point de pression lors de la frappe mériterait plus de fermeté selon le testeur. Les lettres blanches apposées sur les touches noires sont lisibles en environnement lumineux mais l'absence de rétro-éclairage rend l'usage en ambiance sombre peu commode. D'autre part, le bruit des touches est nettement audible. Du côté du pavé tactile, il est intégré dans la base ce qui peut mener à des fautes de saisie lorsque les doigts glissent en dehors de la zone. Les deux boutons de souris dédiés sont confortables avec une rétro-action suffisante mais le testeur recommande tout de même l'usage d'une souris externe.

Le modèle testé est équipé d'un écran à la définition standard (1600 x 900 px) avec des taux de luminosité et de contraste peu convaincants (232 nits; 447:1). En même temps, il ne faut pas attendre beaucoup mieux d'un PC de cette gamme. Bon point, il ne souffre d'aucun scintillement dynamique causé par la PWM et la dalle mate limite la réverbération de la luminosité ambiante. Evidemment, l'usage en extérieur est rendu difficile par la luminosité trop faible.

Architecturé autour d'un APU AMD A10-9600P Bristol Ridge, le PC se destine à un usage bureautique relativement basique, évoluant autour de tâches comme la navigation Web, le travail sous Office ou la lecture de vidéo. En soutient, les 8 Go de mémoire vive sont les bienvenus pour la fluidité en multitâche mais le processeur reste frugal si vous le confrontez à autre chose que les tâches courantes. Remplacer le disque dur par un SSD permettrait de profiter d'un environnement plus réactif et ferait une très légère différence question performances. A titre de comparaison, l'AMD A10-9600P du test se situe entre le Pentium N3700 de l'Acer Aspire ES1-731G et le Core i5 Skylake du Dell Inspiron 17 5759. Pour ce qui est du jeu, il se limite à des titres très anciens et peu exigeants, lancés sur une définition abaissée et des niveaux de détails "Low".

La ventilation est discrète mais reste active en permanence, même au repos, mais le bruit du disque dur passe au dessus dans ces conditions. Si l'usage est plus exigeant, la ventilation se fait davantage entendre mais dans des proportions raisonnables. En outre, le PC arrive à maintenir des températures réduites.

L'autonomie avoisine les 4 heures et 23 minutes en navigation Internet avec Wifi actif, c'est moins bien que la version avec processeur Intel (HP 17-x).

Il obtient la note de 77%.

Accédez au test du HP 17-y

Nous vous rappelons que les avis ci-dessus n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.

Dernière mise à jour le par Eve.
Catégories : HP/Compaq, Tests du jour
Mot-clés : , , ,


902 Vues
Remonter en haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 5 = 8

 

Remonter en haut de la page