Microsoft a décidé de mettre à jour son outil de détection de logiciels malveillants Windows Defender. Il repèrera désormais les programmes alarmistes incitant les utilisateurs à payer pour une version premium, aussi connus sous l'appellation scareware.

Dès le 1er mars 2018, Windows Defender ainsi que les autres outils de sécurité de Microsoft seront mis à jour pour détecter les logiciels dits alarmistes (scareware).

Barak Shein de chez Windows Defender Security Research, qui encourage les utilisateurs à signaler les logiciels agissant de la sorte, déclare à ce propos :

À l’avenir, les programmes affichant des messages coercitifs seront classés en tant que logiciels indésirables, détectés et supprimés.

Vous savez, ce sont les programmes gratuits qui émettent des notifications pour informer l’utilisateur qu’il n’est pas assez bien protégé ou que son ordinateur n’est pas assez bien nettoyé… et les incitent à payer pour la version premium de ces mêmes programmes qui se proposent de régler tout ça.

L’insistance de ces logiciels est telle que certains utilisateurs se sentent obligés de payer pour corriger des problèmes qui souvent son mineurs (voire inexistants).

[Source : Microsoft]