betavoltaic

Des scientifiques de l’armée de l’air des Etats-Unis ont inventé des cellules d’énergie betavoltaiques qui peuvent faire fonctionner un ordinateur portable pendant une durée de 30 années consécutives.


Ces cellules d’énergie betavoltaiques sont conçues à partir de semi-conducteurs et utilisent des radioisotopes comme source d’énergie.

Lors de sa dégradation, le matériel radioactif émet des bêtas particules qui se transforment en puissance électrique capable d’alimenter un appareil tel qu’un ordinateur portable pendant des années sans avoir à le recharger.

Le procédé de fabrication des batteries betavoltaiques n’emploie pas de procédé chimique pour produire de l’énergie et donc celles-ci ne sont pas radioactives.

Les cellules betavoltaiques produisent de l’énergie lorsqu’un électron entre en contact avec une interface située entre deux couches de matériel. Le procédé se sert des émissions de bêta électrons qui se produisent lorsqu’un neutron se dégrade dans un proton, ce qui entraîne une polarisation dans le semiconducteur.

La raison pour laquelle ce type de batteries peut alimenter un appareil pendant des années vient du fait que la bêta dégradation de neutron dans le proton est la source d’énergie la plus concentrée au monde.

Lorsque ces cellules sont entièrement vidées de toute énergie, elles sont totalement inertes et non toxiques, et ne représentent donc pas de danger pour l’environnement.

A priori si tout se déroule comme prévu, les premières applications et premières batteries à base de cellules betavoltaiques devraient débarquer d’ici 2 à 3 ans.

Cela représenterait une avancée considérable dans un monde ou l’autonomie est de plus en plus importante, bien plus que les batteries à base de fuel cells qui offriraient une autonomie d’1 mois à un PC portable.