De grandes marques annoncent la mort prochaine des connecteurs vidéo analogiques VGA et DVI afin d’accélérer l’adoption d’interfaces numériques comme l’HDMI et le DisplayPort.

VGA

Parmi les marques affichant des ambitions en ce sens, on retrouve AMD, Dell, Intel, Lenovo, LG et Samsung.

AMD et Intel ont notamment annoncé qu’ils ne prendraient plus en charge les connecteurs LVDS (Low Voltage Differential Signaling, pour appareils mobiles) et VGA (Video Graphics Array) d’ici 2015. Le DVI(-I) devrait lui aussi connaitre le même sort.

Outre une meilleure qualité d’image, les connecteurs vidéo numériques permettent d’afficher une définition bien plus élevée que les ports analogiques tout en offrant le transport du son en un même connecteur.

Actuellement, l’HDMI en est à la norme HDMI 1.4 qui supporte le 4K (4096 x 2160) et peut faire transiter des flux Haute Définition en 3D, ce dont est incapable l’HDMI 1.3.

L’écrasante majorité des portables lancés depuis plusieurs trimestres sur le marché sont équipés d’une sortie vidéo HDMI, bien pratique pour relier le PC à une TV ou un moniteur par exemple.

Le DisplayPort (2560x1600) lui est moins présent et on le retrouve principalement dans des configurations mobiles ciblant les professionnels, notamment chez Dell, Apple ou HP.

Alors que la majorité des moniteurs et projecteurs possèdent une connectique VGA, le DisplayPort s’avère rétro-compatible avec le VGA mais aussi le DVI : via un adaptateur adéquat, il est donc possible de connecter un portable doté d’une sortie DisplayPort à un appareil équipé d’une entrée VGA ou DVI.

L’abandon du VGA au profit de l’HDMI et du DisplayPort est logique, mais le VGA restera encore pendant plusieurs années présent au sein de nos appareils électroniques, lui qui affiche déjà plus de 20 ans au compteur (lancé en 1987).

Dans le même domaine, vous pouvez consulter notre dernier Edito "Pourquoi l’USB 3.0 ne décolle pas dans nos portables ?".

[Source : Intel et LaptopSpirit]