Comme vous le savez sans doute, le marché des disques durs est impacté depuis plusieurs semaines suite aux inondations en Thaïlande. Alors que Seagate ne prévoit un retour à la norme que fin 2012, pour d’autres les prix de ces composants pourrait baisser dès décembre 2011.

Le président de Seagate Stephen J. Luczo estime que l’industrie mettra du temps à se remettre des conséquences des inondations sur la production des disques durs. Pour lui, la pénurie qui touche ces composants cruciaux sera plus longue que ce que beaucoup de personnes supposent, et perdurera probablement jusqu’à la fin 2012.

Car la conception des disques durs est moins simple qu’il n’y parait, Seagate faisant par exemple appel à quelques 130 fournisseurs pour la fabrication des modèles qui requièrent plus de 200 pièces. Or la majorité d’entre eux voit leurs usines patauger les pieds dans l’eau.

Vous l’avez constaté si vous avez récemment jeté un œil aux prix des disques durs, leurs tarifs ont augmenté de façon significative avec des prix multipliés par plus de 4 pour certains modèles ! Une situation qui n’est clairement pas une bonne nouvelle alors que la croissance mondiale est molle et que les ventes de PC ne se portent pas au mieux.

Bloomberg estime que les tarifs des disques durs ont globalement progressé de 20% jusqu’à présent à cause des inondations qui affectent environ 40% de la production mondiale. Certains pensent du coup que les fabricants de SSD ont clairement un rôle à jouer pour palier à la pénurie de disques durs mécaniques (voir cet article).

Toutefois, des sources chez des revendeurs de disques durs estiment que la situation pourrait au contraire s’améliorer plus tôt que prévu, d’autant plus justement que le marché des PC est atone. Suite aux inondations en Thaïlande, nombre de revendeurs ont gonflé leurs stocks en prévision d’une pénurie alors que d’autres se retrouvaient à cours, la conséquence étant en tous les cas une augmentation des prix des disques durs.

Des détaillants envisagent d’écouler une partie de leur stock dès le mois prochain afin de ne pas être impacté par un retour à la normale qui pourrait intervenir dès janvier ou février 2012 et qui entrainerait de nouveaux rapports de force entre offre et demande. On pourrait donc voir les tarifs de certains disques durs diminuer chez quelques marchands en décembre. Reste à savoir si cela sera effectivement le cas et si les consommateurs en verront la couleur…

[Sources : Bloomberg, Digitimes et LaptopSpirit]