Pour commencer la semaine, voici un test de l'Ultrabook Toshiba Portégé Z830.

Nous vous rappelons que les avis ci-après n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle13.3’’ HD LED (1366x768 anti-reflet)
ProcesseurCore i3-2367M (1.4 GHz)
Mémoire vive installée (max)4 Go DDR3 1333 (6 Go max), 2 Go soudés + 2 Go en slot (occupé)
Espace de stockageSSD de 128 Go
Carte graphiqueIntel GMA HD 3000 intégrée au processeur, jusqu’à 1.7 Go partagés
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs Dolby Advanced Audio
WebcamOui, 1.3 megapixels avec micro
RéseauWi-Fi b/g/n + Ethernet Gigabit
Bluetooth3.0+HS
Lecteur de cartesSD/mSD/SDHC/SDXC/MMC
Sortie(s) vidéoHDMI, VGA
Lecteur d'empreintes digitales-
Entrée(s) / Sortie(s)Casque, Micro
ExpressCard-
Firewire-
USB2 USB 2.0 dont 1 Sleep’n’Charge + 1 USB 3.0
Système d'exploitationWindows 7 Familiale Premium 64 bits
BatterieLi-ion 8 cellules inamovible
Autonomie annoncée8 heures
Dimensions (mm)316 x 227 x 8.3-15.9
Poids1.12 Kg
Garantie2 ans
AutreClavier chiclet noir mat retro éclairé résistant aux éclaboussures, touchpad multi-touch désactivable

La coque de cet Ultrabook est très légère, et malgré l'emploi d'un alliage de magnésium, elle plie aisément sous la pression. La souplesse de la charnière permet d'ouvrir l'écran très facilement, mais ne le tient pas assez en place pour l'empêcher de bouger lors de la frappe par exemple. Les angles saillants sont parfois désagréables au quotidien. Le poids et la finesse de ce portable le rendent agréable à transporter, mais il n'égale pas l'esthétique d'un Macbook Air ou d'un Zenbook d'Asus. Enfin, la coque peut se rayer assez facilement en surface.

Du point de vue connectique, le Portégé Z830 est très complet. Le port Ethernet ravira certains utilisateurs. Les trois ports USB, dont 1 USB 3 et un USB Sleep'n'Charge, suffisent pour utiliser confortablement l'ordinateur, et le lecteur de carte vient compléter le tableau. Il ne lui manquerait qu'un DisplayPort en plus du port VGA, pour gérer les écrans affichant plus de 1920x1200 pixels.

Bon point qui ravira les utilisateurs avancés, une trappe d'accès permet d'accéder aux composants pour les mettre à jour et au ventilateur pour le nettoyer. Seul bémol, il vous faudra un tournevis Torx T6 pour retirer la vis centrale.

Le clavier chiclet est bien dimensionné et résiste aux projections de liquide. Seules ses touches "lettres" sont rétro-éclairée. La course des touches est faible, et rend la frappe un peu moins confortable.

Le touchpad est assez grand et réactif, en revanche les gestes multitouch sont mal gérés.

L'écran mat offre une excellente luminosité, mais son taux de contraste et ses angles de visions sont très faibles. Une définition supérieure aux désormais classiques 1366x768 pixels aurait été souhaitable.

Les hauts-parleurs offrent un volume top faible pour le testeur.

Les performances sont bonnes en usage quotidien, en partie grâce à l'emploi d'un SSD qui améliore les temps de réaction du système. Le Core i3 employé est nettement inférieur au Core i5 de la même gamme pour les applications gourmandes, mais ne pénalisera pas les utilisateurs de bureautique. La carte intégrée Intel HD 3000 permet de faire tourner d'anciens jeux, tels que Counter Strike Source, ou d'autres plus récents tels que Fifa 12 en sacrifiant le niveau de détails graphiques.

Le ventilateur tourne en permanence, et paraîtra désagréable à certains utilisateurs dans un environnement silencieux. Il maintient le portable au frais même en charge.

Enfin, l'autonomie est bonne : presque 6 heures sur batterie en navigation Internet avec le WiFi activé.

Il obtient le score de 83%.

Accédez au test du Toshiba Portégé Z830 sur NotebookCheck