Computex 2008 : AMD lance officiellement sa plateforme mobile Puma

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2008, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

AMD_logo

Comme prévu, AMD profite de ce Computex 2008 pour lancer officiellement sa nouvelle plateforme mobile Puma.

Puma fonctionne avec les nouveaux processeurs Griffin gravés en 65nm et divisés en quatre séries : les Turion 64 Ultra, Turion 64, Athlon 64 et Sempron.

Les trois premières sont basées sur des processeurs Griffin Lion alors que la dernière est à base de Griffin Sable. Toutes quatre profitent des technologies HyperTransport 3.0 et S1g2 Package.

Griffin est d’ailleurs capable de désactiver la fonction HyperTransport 3.0 s’il n’en n’a pas besoin alors même qu’il exécute des instructions, ceci afin de rendre la gestion de l’énergie plus efficace.

Dans ce domaine, Griffin peut n’activer qu’un seul Core lorsque cela est possible, l’autre Core étant alors vidé de toute énergie ou presque.
Chaque Core peut fonctionner à des fréquences et voltages différents : Griffin adapte en fait sa consommation d’énergie selon les besoins.

Ci-dessous, vous pouvez retrouver les principales caractéristiques des processeurs Griffin annoncés avec Puma.

Série Référence Fréquence Nombre de coeurs Cache L2 Mémoire (MHz) TDP Disponibilité
Turion X2 Ultra ZM80 2.1 GHz 2 2 Mo DDR2-800 32W 2ème trimestre
ZM82 2.2 GHz 2 2 Mo DDR2-800 35W 2ème et 3ème trimestre
ZM84 2.3 GHz 2 2 Mo DDR2-800 35W 3ème et 4ème trimestre
ZM86 2.4 GHz 2 2 Mo DDR2-800 35W 2ème, 3ème et 4ème trimestre
ZM88   2 2 Mo DDR2-800   4ème trimestre
Turion 64 RM-70 2.0 GHz 2 1 Mo DDR2-800 31W 2ème trimestre
RM-72   2 1 Mo DDR2-800   3ème trimestre
RM-74   2 1 Mo DDR2-800   4ème trimestre
Athlon 64 QL-60 1.9 GHz 2 1 Mo DDR2-667 35W 2ème trimestre
QL-62 2.0 GHz 2 1 Mo DDR2-667   3ème trimestre
QL-64   2 1 Mo DDR2-667   4ème trimestre
Sempron SI-40 2.0 GHz 1 512 Ko DDR2-667 25W 2ème trimestre
SI-42   1 512 Ko DDR2-667   3ème trimestre
SI-44   1 512 Ko DDR2-667   4ème trimestre

AMD Puma Griffin Swift

Pour compléter cela, on retrouve les chipsets RS780M et SB700 et un module Wi-Fi.

Le chipset RS780M intègre un contrôleur graphique DirectX 10, le Radeon HD3200, qui est selon AMD 4 à 5 fois plus performant que le GMA X3100 d’Intel. D’après les tests, il est en fait au moins 3 fois plus performant que le X3100. Il supporte le port HDMI avec la protection HDCP et l’audio grâce à la technologie AMD UVD (Universal Video Decoder). Cette dernière permet aussi de décoder de façon matérielle les vidéos en haute définition comme les Blu-Ray ou h.264.

Le DisplayPort est aussi de la partie mais ce sera à chaque marque de décider de son implantation ou non. Les chipsets SB700 et RS780M peuvent également gérer des connecteurs DVI, USB 2.0 (x14), SATA (x6), du PATA et HD Audio et supporte le Wi-Fi a/g/n et la 3G.
Ces connectiques sans-fil (Wi-Fi n draft 2.0 et 3G) seront gérées par des puces d’Atheros, Broadcom et Ralink, des leaders dans leur domaine

Côté partie graphique, on retrouvera les technologies Crossfire et PowerXpress. Cette dernière, équivalente de l’Hybrid SLI de NVIDIA, permet au système de basculer dynamiquement entre la carte graphique et la partie graphique intégrée, le tout de façon transparente et sans avoir à redémarrer. Grace à ce système, on peut notamment économiser la batterie et voir ainsi la durée d’autonomie du portable augmenter.

Les cartes graphiques phares proposées avec la plateforme Puma seront des modèles Radeon Mobility HD3xxx, telles que les HD3450, HD3470, HD3650, HD3670 ou HD3800.

AMD

On retiendra également que la mémoire est gérée différemment par AMD et Intel.

Chez Intel, la mémoire vive est reliée au northbridge – qui est selon la firme un “memory controller hub” (soit un centre de contrôle de la mémoire) – qui est lui-même relié au processeur.

Chez AMD en revanche, la mémoire principale (mémoire vive) est directement reliée au processeur qui est lui-même relié au northbridge RS780M.

Puma dispose ainsi d’une architecture mémoire unifiée (UMA).
L’UMA signifie pour faire simple que la mémoire vive est partagée entre le CPU et le GPU et que tout le trafic mémoire – même celui destiné au GPU – passe par le processeur.
Il en résulte logiquement que dès que le GPU demande de la mémoire, le processeur doit également être actif afin de la lui distribuer.

Ce n’est pourtant pas le cas avec Griffin puisque le northbridge (qui contient le contrôleur mémoire) et les Cores sont séparés sur un plan électrique.
Les deux parties disposant d’une alimentation électrique différente, elles n’ont donc pas besoin d’être actives en même temps : le GPU peut ainsi demander de la mémoire (passant via le northbridge) sans que les deux Cores du processeur ne soient activés.

Cette technologie combinée aux autres fonctionnalités permet de diminuer la consommation électrique, de dégager moins de chaleur et d’augmenter la durée d’autonomie de la batterie, notamment lors de la lecture d’un DVD décodé par la partie matérielle puisque le GPU est fortement sollicité et le CPU beaucoup moins.

Puma marquera aussi l’introduction de la technologie équivalente de l’Intel Turbo Memory, appelé HyperFlash.

De la mémoire flash NAND est rendue disponible entre le processeur et le disque dur.
Les données les plus couramment utilisées sont stockées dans la mémoire flash. On a ainsi un accès plus rapide à ces données que si le processeur devait aller les chercher sur le disque dur étant donné que la mémoire flash possède des temps d’accès plus rapides que les disques durs mécaniques traditionnels.

La sortie de Puma est également l’occasion pour AMD de lancer sa certification AMD Live ! Ultra. Pour l’obtenir, les machines devront fonctionner sous cette nouvelle plateforme avec un processeur Turion Ultra et une carte graphique Radeon Mobility HD 3xxx.

En 2009, la plateforme Shrike succèdera à Puma avec ses processeurs Swift dont nous vous parlions encore récemment, qui seront gravés en 45nm et supporteront la mémoire DDR3 ainsi que la technologie Fusion qui combine dans une seule puce un CPU et un GPU.

AMD mise une grande part de son avenir sur la plateforme mobile Puma qui doit lui faire regagner des parts de marchés dans le secteur des ordinateurs portables. A priori, ce n’est pas mal parti pour la firme puisque selon l’un de ses porte-parole, celle-ci compte doubler le nombre d’ordinateurs portables fonctionnant sous Puma par rapport au lancement du Turion X2. Il ajoute qu’à la fin du deuxième trimestre, plus de 100 modèles différents seront lancés sous Puma, avec des tarifs allant de 699 dollars à 2500 dollars.

Parmi les marques à adopter Puma, on retrouvera notamment Acer, Asus, Clevo, Fujitsu, Fujitsu, HP, MSI, NEC et Toshiba.

Intel devait également lancer sa plateforme Centrino 2 (Montevina) lors du Computex 2008 mais a repoussé sa sortie au mois de juillet. AMD pourrait alors tirer parti de la situation et gagner des parts de marché dans le secteur de l’informatique mobile, surtout si les tests des ordinateurs portables sous Puma s’avèrent concluant.

Màj du 04/06 : mise à jour pour sortie officielle de Puma

[Source : LaptopSpirit]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 1 = 8