Revue de presse des tests publiés sur le Web (Lenovo ThinkPad X1)

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2012, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Voici en cette fin de semaine un test du Lenovo ThinkPad X1.

Nous vous rappelons que les avis ci-après n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.

Le modèle testé intègre la configuration suivante :

Dalle 13.3’’ HD LED Backlight Corning Gorilla Glass 350 nits (1366×768, brillant)
Processeur Intel Core i7-2640M (2.8 GHz)
Mémoire vive installée (max) 8 Go DDR3 1333 MHz
Espace de stockage SSD 160 Go
Carte graphique Intel GMA HD 3000 intégrée au processeur, 64 Mo
Lecteur optique
Système audio 2 haut-parleurs Dolby Home Theater v4
Webcam Oui, 720p avec micro
Réseau Wi-Fi b/g/n + Ethernet Gigabit
Bluetooth Oui, Bluetooth 3.0+HS
Lecteur de cartes SD/SDHC
Sortie(s) vidéo HDMI, mini-DisplayPort
Lecteur d’empreintes digitales Oui, avec puce de sécurité TPM 1.2
Entrée(s) / Sortie(s) Casque
ExpressCard
Firewire
USB 2 USB 2.0 dont 1 combo e-SATA + 1 USB 3.0
Système d’exploitation Windows 7 Professionnel 64 bits
Batterie Li-Po 4 cellules 38.92Whr
Autonomie annoncée 10 heures max (avec 2 batteries), 5 heures max (avec 1 batterie)
Dimensions (mm) 336.8 x 231.14 x 16.5-21.4
Poids 1.7 Kg
Garantie 2 ans
Autre Clavier chiclet retro éclairé étanche, trackpoint, touchpad multi-touch ; Intel Wireless Display

Le ThinkPad X1 est l’un des modèles les plus fins de la gamme. La configuration testée ici est l’une des plus performantes possibles, ce qui confère à ce portable un rapport performances / encombrement supérieur à n’importe quel Ultrabook. Sans être aussi fin que ces derniers, il est solide et résiste bien aux traces de doigts et aux rayures diverses. Les charnières permettent une large ouverture, jusqu’à 180°.

En dehors de la batterie, qui n’est pas remplaçable par l’utilisateur, l’évolutivité est au rendez-vous avec une trappe d’accès latérale au disque dur et l’accès aux autres composant en retirant le clavier. La connectique est réduite mais toutefois plus complète que ce que proposent la majorité des Ultrabooks : USB 3, eSATA, Ethernet, mini DisplayPort sont au rendez-vous. Seul un connecteur pour station d’accueil manque à l’appel.

Le clavier chiclet est rétro-éclairé et résiste aux projections de liquide. Ses touches sont légèrement creusées pour un meilleur confort de frappe. Le touchpad cliquable est de taille raisonnable et est accompagné d’un TrackPoint, pratique pour déplacer le curseur sans enlever les mains du clavier.

L’écran n’est pas mat, c’est le point le plus inhabituel dans cette gamme. La vitre de protection GorillaGlass reflète beaucoup la lumière, ce qui gênera certains utilisateurs. Sa définition est faible, avec 1366×768 pixels seulement, là où certains concurrents proposent 1440×900 voire 1600×900 pixels. La luminosité est intense, mais les couleurs affichées et le taux de contraste sont décevants. Les haut-parleurs sont dans la moyenne, ils seront aisément remplacés par un casque ou un kit d’enceintes externes.

Le passage au Core i7 double cœur n’offre pas un bond énorme en performance par rapport au Core i5. C’est surtout le passage au SSD qui améliore l’expérience utilisateur et justifie la différence de prix avec la configuration d’entrée de gamme. Les performances graphique n’évoluent pas, on reste sur une Intel HD 3000 qui ne permettra de jouer à des titres récents qu’en limitant fortement les niveaux de détails et la définition.

La dissipation thermique est efficace en usage léger. Le ventilateur est quasiment inaudible dans ce cas et la machine reste tiède au toucher. En pleine charge prolongée, cependant, l’ensemble devient bruyant et le portable est trop chaud pour un usage confortable sur les genoux. Pour les utilisateurs exigeants, une option est présente dans le BIOS permettant de refroidir plus efficacement la machine et d’éviter la baisse de fréquence du processeur, au détriment du silence.

L’autonomie en navigation Internet sur WiFi est moyenne, avec 3 heures et 31 minutes seulement. Il est possible de doubler cette autonomie avec une batterie additionnelle à acheter séparément.

Il obtient la note globale de 81%.

Accéder au test du Lenovo ThinkPad X1 sur NotebookCheck

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


4 + 1 =