Toshiba a pris le parti de se retirer du marché des Netbooks aux Etats-Unis, préférant se concentrer sur les Ultrabooks.

Toshiba NB520-10R

C’est en effet ce qu’un dirigeant de Toshiba vient de confirmer à notre confrère Brad de Liliputing, une bien mauvaise nouvelle pour les américains adeptes des Netbooks.

Le marché des Netbooks est en perte de vitesse depuis plusieurs trimestres déjà. Ceux qui ont acquis l’un de ces mini-PC à prix doux ne voient pas pour nombre d’entre eux l’intérêt d’investir dans une nouvelle machine. Il faut dire que peu de progrès ont été fait dernièrement dans ce secteur, tant en matière de puissance que d’autonomie.

Certes, Intel a lancé il y a quelques mois sa plateforme Cedar Trail avec des processeurs Cedarview enfin capables de permettre une lecture fluide des vidéos HD 1080p. Pour autant, cette avancée n’est pas jugée suffisante pour nombre de consommateurs.

Il est vrai que les Netbooks font face à l’engouement pour les Tablettes. Bien qu’ils n’offrent pas le même confort, avec d’un côté un clavier physique et de l’autre une dalle tactile, les consommateurs préfèrent investir dans une Tablette, plus à la mode, ou bien dans un ordinateur portable de format classique à des tarifs avoisinant les 300/400 euros pour une puissance supérieure.

Toujours est-il que Toshiba jette donc l’éponge et ne commercialisera plus de Netbooks aux Etats-Unis, préférant se concentrer sur le secteur des Ultrabooks dont les tarifs sont bien supérieurs (et les marges aussi). Et ce n’est pas le seul, puisque Dell et Lenovo ont pris la même décision alors que Samsung et Sony n’ont pour l’instant pas lancé de nouveaux modèles sur ce marché.

Malgré tout, Toshiba reste pour l’instant présent en Europe et surtout dans les pays émergents, des territoires où les Netbooks parviennent encore à séduire un nombre suffisant de consommateurs aux yeux de la marque.

Dans les prochains trimestres, le lancement de nouveaux processeurs Atom, du nouveau système d’exploitation Windows 8 de Microsoft mais aussi de l’OS Tizen qui succède à MeeGo pourrait redonner un intérêt aux Netbooks si les tarifs suivent. Toutefois, de nombreux analystes prédisent la mort prochaine des Netbooks, estimant qu’ils n’ont plus de raison d’être face aux Tablettes, aux PC portables classiques à bas coût et aux Ultrabooks…

[Source : Liliputing et LaptopSpirit]