Windows 8 : la Commission Européenne met en garde Microsoft pour le choix du navigateur

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2012, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Alors que Microsoft s’apprête à lancer son nouveau système d’exploitation Windows 8 demain, la Commission Européenne fait part de ses griefs à la firme de Redmond liés ses engagements qui n’ont pas été tenus en ce qui concerne le choix du navigateur sous Windows 7 SP1. Bruxelles rappelle d’ailleurs qu’il sera vigilent pour Windows 8.

Windows 8 Pro préco

Joaquin Alumnia, le commissaire européen en charge de la Concurrence a d’ailleurs été très clair :

Nous avons été en contact avec Microsoft concernant Windows 8. Je leur ai fait part de mes préoccupations et je leur ai dit ce qu’il faut éviter s’ils ne veulent pas prendre le risque d’une nouvelle enquête.

Il explique plus précisément sa requête concernant le choix du navigateur sous Windows :

Pas de système d’alerte, ni de demande de confirmation excessive (pour choisir le navigateur internet), présence d’un écran multi-choix dès le départ

La Commission Européenne craint en effet que Microsoft reproduise l’erreur intervenue sous Windows 7 Service Pack 1 : alors que l’écran de choix du navigateur été proposé sous Windows 7, il s’est révélé absent du SP1 (entre février 2011 et juillet 2012), ce qui a attiré les foudres de Bruxelles, d’autant qu’il a fallu plusieurs mois au géant de Redmond pour corriger le tir.

A ce sujet, Joaquin Alumnia déclare :

Ne pas respecter des engagements est une infraction grave.

Avant que la Commission prenne une décision finale, nous écouterons Microsoft qui a quatre semaines pour répondre.

Si nos griefs sont confirmés, nous irons à la phase suivante qui est l’estimation des sanctions en fonction de l’infraction.

Cet avertissement est à prendre au sérieux, la Commission ayant la possibilité d’infliger des amendes pouvant atteindre 10% du Chiffre d’Affaires de Microsoft qui avait déjà du s’acquitter de 860 millions d’euros d’amende en 2008 pour abus de position dominante.

Joaquin Alumnia insiste sur la nécessite de la présence d’un module de choix du navigateur clair, avec la possibilité pour l’utilisateur de choisir facilement le navigateur qu’il souhaite utiliser sans être influencé :

Si l’utilisateur choisit un navigateur concurrent [NDLR : autre qu’Internet Explorer] en tant que navigateur par défaut, il ne faut pas de fenêtres d’alerte ou de demandes de confirmation excessives, et l’icône d’Internet Explorer ne doit plus être épinglée dans l’écran de démarrage.

La Commission Européene sera particulièrement vigilante sur ce point pour Windows 8, mais estime – à juste titre puisque l’OS n’est pas encore officiellement sorti – que l’ouverture d’une enquête sur ce système n’a pas lieu d’être pour l’instant.

Rappelons que vous pouvez dès à présent commander le nouveau système d’exploitation Windows 8 de Microsoft (voir notre article dédié) et retrouver l’actualité liée à Windows 8 via cette page.

[Source : AFP]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + = 9