Blue, ou Windows Blue, le nouveau nom de code du projet sur lequel travaille Microsoft, pourrait bien être plus qu'une mise à jour importante de Windows 8 et concerner de nombreux produits de la marque.

Windows 8 Developer Preview

Depuis plusieurs mois, de nombreuses rumeurs circulent autour de Windows Blue ou Blue.

Jusqu'à présent, ces dernières indiquaient que Blue représenterait bien plus qu'un service Pack pour Windows 8, offrant une nouvelle interface mais aussi de nouvelles fonctionnalités. En outre, il inaugurerait un nouveau cycle de sortie annuelle et un changement radical dans la politique tarifaire de Microsoft, beaucoup plus agressive avec des prix très réduits voir une mise à disposition gratuite de Blue (voir cet article).

Selon certains, Blue ne concernerait pas uniquement Windows mais bien plusieurs produits de la marque. D'ailleurs, cette rumeur refait surface. Ainsi, Blue ou Windows Blue représenterait un concept de vague de mises à jour de produits, qu'il s'agisse du Windows classique mais aussi de Windows Server, Windows Phone, SkyDrive, Outlook.com ou Hotmail.

Dès cet été voir à l'automne 2013, Microsoft pourrait déployer Blue pour Windows 8. Sont évoqués une mise à jour du noyau et des pilotes pour de meilleures performances, une nouvelle version pour son navigateur phare Internet Explorer mais aussi de certaines applications présentes par défaut (Mail, Calendrier, etc.) et une meilleure adaptabilité aux Tablettes de 7/10 pouces.

Malgré tout, même si Blue est en préparation et devrait représenter une mise à jour importante pour Windows 8 notamment, Windows 9 serait également en gestation chez Microsoft comme l'attestent certaines annonces d'emploi émanant de la firme de Redmond, mais aucun calendrier n'a filtré pour le moment à son sujet.

Si les équipes de Microsoft font effectivement évoluer l'interface de Windows 8 avec Blue, on se demande quelle direction elles choisiront. Rester dans le schéma actuel avec l'interface Modern-UI (anciennement Metro) principale et un bureau secondaire qui est loin de faire l'unanimité, pousser le concept d'interface unique jusqu'au bout et abandonner complètement le bureau ou bien proposer 2 OS distincts - un pour les PC avec un bureau, l'autre pour les appareils tactiles sans bureau. Difficile à prédire même si on voit vraiment mal comment les utilisateurs pourraient trouver un environnement assez productif à leur goût sans le bureau.

[Source : Multiples]