Si l’on en croit le journal chinois Commecial Times, Intel prévoit de vendre 20 millions de ses processeurs Atom sur l’ensemble de l’année 2008.

Toutefois, il se pourrait que la firme ait du mal à atteindre son objectif, et ce malgré l’engouement des industriels et des consommateurs pour les processeurs Atom.

En effet, les stocks sont toujours limités et il est difficile pour la plupart des marques de s’approvisionner en Atom.

Certains comme Asus ont donc décidé de réserver l’Atom à seulement quelques modèles de leur gamme, ici les Eee PC 901, 1000 et 1000H. D’autres versions comme le récent Eee PC 904HD doivent elles se contenter d’un processeur Celeron M353.

Toutefois selon un représentant de la firme de Santa Clara, les problèmes de pénurie de processeurs Atom devraient être résolus d’ici la fin du troisième trimestre.

Même si l’on tient compte de ce fait, il serait étonnant qu’Intel atteigne les 20 millions de processeurs Atom écoulés en 2008. Il faut en effet prendre en compte le fait que la plupart des observateurs du secteur pensent qu’il se vendra 10 à 15 millions de Netbook au grand maximum cette année, un chiffre communiqué par AUO, tandis que le sérieux Gartner table sur 5.2 millions d'unités vendues en 2008, et ce en comptant l’entrée sur le marché de Sony et Fujitsu. Et si l’on ajoute à cela les ventes de MID ou UMPC sous Atom, en considérant le fait qu’Asus, BenQ et Lenovo devraient notamment lancer des MID avec Atom au 4ème trimestre, il est fort probable qu’on soit loin du chiffre annoncé de 20 millions.
A moins bien sûr qu’il y ait un retournement de situation et une demande encore plus importante pour les processeurs Atom mais là encore, il faudrait qu’Intel puisse suivre la cadence du côté de la production, ce qu’elle n’est pas parvenue à faire jusqu’à présent.

Rappelons également qu'Intel a annoncé début août que ses ventes de processeurs Atom représenteraient 3% de ses livraisons totales de processeurs aux OEM dans le secteur grand public au troisième trimestre et 5% au quatrième, ce qui confirmerait au moins l'augmentation de sa capacité de production.

Ce chiffre de 20 millions est donc pour l’instant à prendre avec des pincettes, d’autant que ce ne serait pas la première fois que le Commecial Times divulgue des informations erronées. Il ne faut pas non plus écarter une manœuvre d’Intel visant à semer le doute et à consolider auprès des médias et des consommateurs sa position dominante dans le secteur, juste avant l’arrivée des puces concurrentes Nano de VIA et Bobcat d'AMD

[Source : Digitimes et PC World]