Engagé dans un processus de scission impliquant des suppressions de postes, Hewlett-Packard prévoit de supprimer à nouveau des emplois. Jusqu’à 30 000 personnes pourraient être concernées.

HP logo

Lors d’une conférence tenue à San Jose en Californie, HP a indiqué qu’il allait s’engager dans de nouvelles suppressions d’emploi. Entre 25 000 et 30 000 postes seraient concernés, alors que 54 000 salariés ont déjà été licenciés ces 3 dernières années.

Le but ? Réduire les coûts d’environ 2.7 milliards de dollars. PDG de Hewlett-Packard, Meg Whitman précise toutefois que son groupe pourrait dans les prochains mois procéder à de nouvelles embauches, plus en phase avec les attentes du marché.