Découvrez aujourd'hui un test de la nouvelle tablette de Microsoft dans sa configuration d'entrée de gamme, dotée d'un Core m3 Skylake et d'un refroidissement passif.

Microsoft Surface Pro 4

Voici la configuration du modèle testé :

Dalle12.3" Quad HD+ IPS tactile multi-touch (2736x1824, brillant)
ProcesseurIntel Core m3-6Y30 Skylake (0.9 GHz à 2.2 GHz, TDP 4.5W)
Mémoire vive installée (max)4 Go (inaccessibles) LPDDR3 1866 MHz (4 Go)
Espace de stockageSSD 128 Go (NVMe)
Carte graphiqueIntel HD 515 intégrée au processeur
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs
WebcamOui, 5 mégapixels avec micro à l'avant, 8 mégapixels avec autofocus à l'arrière
RéseauWi-Fi AC
BluetoothOui, Bluetooth 4.0
Lecteur de cartesOui, SD
Sortie(s) vidéoMini DisplayPort
Lecteur d'empreintes digitales-
Entrée(s) / Sortie(s)Combo Casque/Micro
ExpressCard-
Firewire-
USB1 USB 3.0
Système d'exploitationWindows 10 64 bits
BatterieLi-Polymer 38,2 Wh
Autonomie annoncée9 heures
Dimensions (mm)202 x 292 x 8,5
Poids774 g (avec batterie)
Garantie1 an
AutreStylet N-Trig

La Surface Pro 4 conserve dans les grandes lignes le même châssis que son aînée, la seule modification cosmétique est un léger affinage qui fait passer son épaisseur de 9,2 à 8,5 mm. Elle est en tout point compatibles avec les accessoires de la précédente, et inversement, ses accessoires sont rétrocompatibles avec la Surface Pro 3. Le poids de la tablette est mesuré, avec 774 g sur la balance, contre 1,08 Kg une fois qu'on y ajoute le TypeCover optionnel. Si la machine est très robuste, les composants ne sont en revanche toujours pas accessibles et il faudra bien choisir sa configuration dès l'achat.

Le stylet quant à lui se voit modifié, il n'utilise désormais plus qu'une pile au format AAAA, et est fixé via un aimant plus fermement à la tablette. Sa pointe est moins glissante et s'approche de l'expérience d'un vrai stylo grâce à cette résistance. L'écran gère 1024 niveaux de pression, et la fluidité des tracés est très agréable.

Le TypeCover optionnel est grandement amélioré et se voit enfin doté d'un clavier confortable. Ce dernier s'approche de ceux des ultrabook haut de gamme, ce qui représente une grande amélioration par rapport à l'ancienne version de l'accessoire. Le trackpad profite par ailleurs d'une plus grande surface, et se montre très efficace à l'usage. L'ensemble se fixe toujours par un système d'aimant à la tablette.

L'écran affiche une excellente luminosité, des couleurs vives et un contraste prononcé. Les angles de vision sont larges. La couche multi-touch de l'écran fonctionne parfaitement et l'utilisation au doigts est aussi possible, même si le sylet reste préférable pour viser les petits éléments d'interface. Les haut-parleurs délivrent un son moyen, manquant de basses.

Les performances sont le point clé de ce test, le petit Core m3 Skylake, successeur des Core M Broadwell, intrigue de par sa fréquence limitée et son très faible dégagement thermique. Dans les fait, il se montre un peu plus performant que le Core i3-4020Y de l'ancienne Surface Pro 3, sauf en charge prolongée où il ne peut rivaliser. Le SSD est très véloce (initialement, il manquait un pilote et les performances en écriture étaient faibles, depuis le problème est réglé). La puce graphique Intel intégrée au processeur n'est pas taillée pour le jeu, et ajouté au refroidissement passif du processeur, il est impensable de faire tourner des jeux gourmands sur cette configuration qui se débrouille en revanche très bien pour la bureautique et le multimédia léger. La dissipation passive de la chaleur du processeur se traduit par une machine totalement silencieuse, à l'exception d'un léger bourdonnement électrique provenant certainement de l'alimentation. La température est bien contenu sur les bords de la tablette, et même si en charge le centre chauffe, l'ergonomie particulière de cette solution fait que l'utilisateur n'en sera jamais incommodé.

L'autonomie en navigation Internet atteint 8 heures et 8 minutes, contre 13 heures et 11 minutes au repos.

Elle obtient la note globale de 88%.

Accédez au test de la Surface Pro 3 de Microsoft sur NotebookCheck

Nous vous rappelons que les avis ci-après n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.