Microsoft profite de la mise à jour majeure Anniversary Update de son système d'exploitation Windows 10 pour mettre en place l'obligation de certification des pilotes noyau.

Windows 10

Annoncée il y a un an déjà par Microsoft, cette mesure n'était pour l'instant pas appliquée.

Désormais avec Windows 10 Anniversary Update, les pilotes chargés dans le noyau dus système doivent obligatoirement être certifiés par Microsoft. Les développeurs soumettent leurs pilotes au portail Windows Hardware Developer Center Dashboard et s'ils sont conforment, sont ensuite signés WHQL (Windows Hardware Quality Labs).

Cette certification obligatoire créé des contraintes pour les développeurs de drivers mais assure aux utilisateurs une sécurité accrue.
Cela implique en outre que l'ensemble des pilotes WHQL ne sera pas forcément stable, puisque même les versions bêta devront être certifiées.

Précisions importantes :

- seules les installations propres (nouvelles installations) de Windows 10 Anniversary Update sont concernées. En clair, si l'on met à jour un appareil évoluant sous Windows 7, 8.1 ou 10 vers Anniversary Update, les pilotes chargés dans le noyau non certifiés ne seront pas bloqués, pour peu que leur certificat ait été délivré avant le 29 juillet 2015.

- Le blocage des pilotes non certifiés par Microsoft se fera uniquement si le mode Secure Boot est activé sous Windows 10.