Microsoft dévoile sa Surface Pro de cinquième génération

disponible dès mi-juin, à partir de 949€, sans clavier ni stylet...

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2017, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

A l’occasion d’une conférence à Shanghai, Microsoft vient de lever le voile sur sa nouvelle Surface Pro. La tablette passe ainsi à sa cinquième révision et perd pour l’occasion l’incrémentation qui avait cours jusqu’à présent. Principale nouveauté de ces nouvelles Surface Pro, l’adoption de la plateforme Kaby Lake et une autonomie annoncée désormais supérieure à 13h.

Extérieurement, seul un œil averti pourra reconnaitre cette nouvelle Surface Pro (5), la seule différence visible étant les bords légèrement plus arrondis du châssis (en magnésium). La connectique demeure quant à elle inchangée (et propose pour rappel, des ports Mini-DisplayPort, microSD, jack et USB 3.1 gen 1), Microsoft ayant décidé de continuer de faire l’impasse sur l’USB Type-C, trop contraignant selon eux à l’heure actuelle. Microsoft proposera cependant le « Surface Connect », un adaptateur USB Type C à brancher sur le port d’alimentation de la Surface Pro…

Petite amélioration par rapport aux précédentes générations, la nouvelle Surface Pro profite désormais d’un pied pouvant s’incliner sur 165° contre 145° jusqu’à présent. Une position plus pratique pour dessiner, à l’instar de celle proposée sur le Surface Studio. A ce sujet, les dessinateurs apprécieront le nouveau stylet plus sensible, tant à la pression (4096 niveaux) qu’à l’inclinaison. D’aucuns seront également séduits par la possibilité d’accorder le coloris du stylet à celui de la Type Cover.

Vous l’aurez compris, les principaux changements sont donc invisibles et sont à chercher du côté des entrailles de la tablette. Sans grande surprise, la Surface Pro (5) adopte des processeurs Intel Kaby Lake de septième génération. Ces derniers offrent de légers gains de performances tout en se montrant moins gourmands en énergie. Microsoft a sans doute également revu la capacité de la batterie, la firme de Redmond annonçant une autonomie en nette progrès, pouvant atteindre 13 heures selon eux. A vérifier en pratique, la Surface Pro 4 atteignant, à titre de comparaison, difficilement les 6h…

Autre nouveauté intéressante, du moins sur le papier, les Surface Pro 5 sous Core i5-7300U sont désormais fanless, à l’instar des modèles sous Core m3. Reste à voir en pratique si cette absence de ventilateur ne pénalisera pas (trop) les performances lors de phases de sollicitations plus intenses du processeur et/ou de la puce graphique…

Pour le reste, Microsoft ne change pas une équipe qui gagne. La Surface Pro 2017 reprend donc l’excellent écran de 12,3 pouces au format 3:2 (définition de 2736×1824 pixels – 267 dpi).

Pour le moment, six configurations sont annoncées en France, disponibles à partir du 15 juin, avec un prix de départ de 949€ (sans clavier). Pour ce tarif, vous aurez le droit à un processeur Intel Core m3, 128 Go d’espace de stockage et 4 Go de RAM. Comptez 1449€, pour le premier modèle réellement digne d’intérêt avec son Core i5, ses 8 Go de RAM et son SSD de 256 Go. Un tarif déjà élevé, auquel il conviendra d’ajouter le prix de la Type Cover (clavier – 180€) mais aussi désormais du stylet (99€), soit un total de plus de 1700€ !

Des modèles avec puce 4G intégrée seront commercialisés d’ici la fin de l’année 2017.

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 7 = 16