Microsoft confirme qu’il va prochainement licencier plusieurs milliers de salariés en raison d’une réorganisation plus orientée Cloud.

La firme de Redmond vient d’annoncer une réorganisation afin de se concentrer plus profondément sur le cloud :

Aujourd’hui, nous prévenons certains employés que leurs emplois sont à l’étude ou que leurs postes vont être supprimés. Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement nos activités. Cela peut conduire à des investissements supplémentaires dans certains secteurs et, de temps en temps, à des redéploiements dans d’autres.

Selon CNBC, environ 10% des salariés seraient concernés, soit 3000 emplois.
D’autres sources évoquent 3000 à 5000 licenciements pour cette année, qui devraient être actés en septembre ou octobre. Environ 3/4 des emplois concernés seraient situés en dehors des Etats-Unis.

En revanche, d’autres postes seraient dans le même temps créés et certains salariés pourraient donc basculer sur un nouveau job. C’est d’ailleurs ce qu’explique Mary Jo Foley de ZDNet.com, soulignant que la finalité de la réorganisation est technique et non économique. Le but affiché est de se concentrer sur la transformation digitale de Microsoft qui passe par le Cloud.

Pour rappel, Microsoft a licencié 4700 personnes en 2016 contre 7800 en 2015 et 18 000 en 2014…

[Sources : Multiples]