Suite à une perte de 1,6 milliards sur l'exercice fiscal 2008, Micron Technology, le premier fabricant américain de mémoire vient d'annoncer la fermeture de l'une de ses usines de production de mémoire flash Nand employée dans la fabrication des disques SSD des Netbooks.


Dans les faits, cela va se traduire par le licenciement sur une période de deux ans de près de 2 800 employés, soit 15% des effectifs, avec un coût estimé à 60 millions de dollars. Le mois dernier, les dirigeants alertés de ces mauvais résultats avaient déjà consenti à réduire leur salaire annuel de 20% . Leur objectif est de sortir la marge opérationnelle du rouge d'ici 2009.

Cette annonce est un véritable coup dur pour Micron qui annonçait en août dernier le démarrage de la production de masse d'une nouvelle gamme de disques SSD rapides baptisée RealSSD.

Cet arrêt brutal n'arrange pas non plus les affaires de son partenaire Intel avec lequel il venait de s'associer pour la fabrication des puces de mémoire flash NAND dans le but de rendre les disques SSD plus abordables et par conséquent les Netbooks aussi.

[Source : Micron]