Place ce soir au test du Lenovo Yoga 720-12, un ultrabook convertible de 12 pouces doté d'un bel écran contrasté, d'un design élégant et ne produisant quasiment aucun bruit.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle12.5’’ Full HD IPS LED tactile multi-touch ouvrable à 360° (1920x1080, brillante)
ProcesseurIntel Core i5-7200U Kaby Lake (2.5 GHz, 2 cœurs, TDP 15W)
Mémoire vive installée (max)8 Go DDR4 2133 MHz (soudés)
Espace de stockageSSD M.2 128 Go (SATA 3)
Carte graphiqueIntel HD 620 intégrée au processeur
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs Harman Kardon avec Dolby Audio
WebcamOui, 720p avec micro
RéseauWi-Fi ac
BluetoothOui, Bluetooth 4.1
Lecteur de cartes-
Sortie(s) vidéo-
Lecteur d'empreintes digitalesOui, compatible Windows Hello
Entrée(s) / Sortie(s)Combo Casque/Micro
ExpressCard-
USB1 USB 3.1 + 1 USB 3.1 Type-C Gen1
Système d'exploitationWindows 10 64 bits
BatterieLi-ion 36Whr
Autonomie annoncée8 heures
Dimensions (mm)293 x 203 x 15.7
Poids1.2 Kg
Garantie1 an
AutreClavier chiclet rétro-éclairé, touchpad multitouch ; Stylet actif fourni
LogicielsApplications Lenovo

Malgré son prix compétitif, on ne peut pas reprocher à Lenovo de réaliser des coupes au niveau de la qualité du châssis. Son Yoga 720-12IKB est installé dans un châssis en aluminium mais Lenovo ne précise pas quelles parties sont effectivement en métal. Malgré tout, les surfaces sont convaincantes, d'un point de vue visuel comme tactile. Les traces de doigts ne sont pas un gros problème non plus. L'esthétique est très sobre avec seulement le logo YOGA gravé sur le couvercle. La stabilité de l'ultrabook n'est pas aussi prometteuse puisque la base ploie et produit des craquements audibles sous la pression, à savoir que le testeur a déjà testé des convertibles plus chers ayant le même rendu. Le couvercle réserve une meilleure impression avec une bonne résistance générale. Compact et léger, le Lenovo Yoga 720-12 se situe pile au milieu des Lenovo Miix 520 et Microsoft Surface Pro.

De nombreux ultrabooks du marché proposent une connectique limitée et le Lenovo Yoga 720-12 fait partie des plus pauvres. En dehors des ports USB 3.0 et 3.1 Type-C (Gen1, DisplayPort), il ne reçoit qu'une prise jack. Pas de sortie HDMI, de Thunderbolt 3, de lecteur de carte ou de verrou. A savoir qu'un lecteur d'empreintes digitales est installé sous le clavier à droite pour un accès direct à votre session.

La disposition et l'espacement des touches du clavier sont presque identiques à un clavier de bureau et chaque touche est de bonne taille. Dans l'ensemble le confort de frappe est bon même si la course est courte et la force d'actionnement un peu trop douce au goût du testeur. Le rétro-éclairage blanc sur deux niveaux d'intensité aurait pu être plus brillant. De son côté, le pavé tactile est un peu petit par rapport à l'espace offert par le châssis mais glisse bien sous les doigts et se révèle très précis pour prendre en charge les gestes multi-touch. Les boutons de souris intégrés sont tout aussi qualitatifs avec une bonne réactivité et fermeté. L'écran tactile est convaincant avec une sensibilité jusque dans les angles. Il peut être exploité par un stylet Actif (le stylet Wacom est en option).

La grande majorité des écrans tactiles sont brillants pour en faciliter le nettoyage. Et si Lenovo caractérise sont écran d'antireflets, le résultat est manifestement brillant, même si le testeur a effectivement remarqué une visibilité accrue en intérieur lorsque la luminosité ambiante est importante (sans lumière directe). L'IPS assure de larges angles de vision et la définition Full HD (1920 x 1080 px) une netteté d'image parfait sur un 12,5 pouces (165 ppi). Si le taux de luminosité n'est pas idéal (288 nits max.), la richesse et la profondeur des noirs sont les mieux optimisés de sa catégorie. Le contraste est très bon également malgré la luminosité limitée (1239:1). La colorimétrie n'est pas l'idéal pour le travail de l'image avec un espace sRGB couvert à 64% et un Delta E supérieur à 5.

Le modèle testé est architecturé autour d'un Core i5 Kaby Lake basse consommation, de 8 Go de RAM (soudés) et d'un SSD dédié de 128 Go. A l'heure actuelle, le processeur Quad Core Kaby Lake Refresh est plus intéressant en terme de performances mais cet ultrabook peut très bien se mesurer à toutes les tâches bureautiques avec une petite aisance en retouche photo. L'environnement est particulièrement réactif et les tâches s’exécutent sans latence. Pour le traitement graphique, il faudra se contente de la puce Intel HD 620 intégrée au processeur qui supporte l'usage courant mais n'offre pas de possibilité de jeu potable.

Grâce à un comportement très subtil de la ventilation, le Lenovo Yoga 720-12 est un choix à considérer pour les personnes sensibles au bruit. La ventilation est désactivée au repos et lors de petits chargements. Elle s'active si vous ouvrez plusieurs onglets sur le navigateur mais s'arrête très vite. Et ce n'est pas lors du "stresstest" que l'ultrabook s'est montré plus bruyant. Seul un murmure s'est fait entendre. Par ailleurs, les températures sont correctement dissipées.

L'autonomie avoisine les 6 heures en utilisation courante avec Wifi actif, c'est limité pour sa catégorie.

Il obtient la note de 85%.

Accédez au test du Lenovo Yoga 720-12

Nous vous rappelons que les avis ci-après n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.