Place ce soir à un nouveau test du MSI GS65 8RF Stealth Thin, un ultrabook fin et léger armé pour le jeu intensif. Son bel écran aux bordures ultra-fines, son design élégant et ses bonnes performances sont quelques uns des points forts soulignés par le testeur.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle15.6’’ Full HD LED IPS 144 Hz 7ms 72% NTSC (1920x1080, mat/antireflet)
ProcesseurIntel Core i7-8750H Coffee Lake (2.2 GHz, 6 cœurs)
Mémoire vive installée (max)16 Go (2 x 8 Go) DDR4 2400 MHz (32 Go), 2 slots (occupés)
Espace de stockageSSD M.2 NVMe PCIe x4 de 512 Go + 1 emplacement M.2 libre
Carte graphiqueNVIDIA Pascal GeForce GTX 1070 (Max-Q) 8 Go GDDR5 dédiés, Intel UHD 630 intégrée au processeur et Optimus
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs (2 x 2W) Nahimic 3 Audio Enhancer ESS Sabre HiFi Audio DAC
WebcamOui, HD (30fps@720p) avec micro
RéseauWi-Fi ac (Intel 7260 Wilkins Peaks, 2x2) + Ethernet Gigabit (E2500 Killer Control Center, Killer Shield)
BluetoothOui, Bluetooth 5.0
Lecteur de cartes-
Sortie(s) vidéoHDMI 1.4 (4K@60Hz), mini-DisplayPort 1.2
Lecteur d'empreintes digitales-
Entrée(s) / Sortie(s)Casque, Micro
USB3 USB 3.0 + 1 USB 3.1 Type-C (Thunderbolt 3, compatible 4K et recharge de périphériques avec sortie 3A)
Système d'exploitationWindows 10 64 bits
BatterieLi-Polymère 4 cellules 82Whr
Autonomie annoncée-
Dimensions (mm)358 x 228 x 17.7
Poids1.85 Kg (avec batterie)
Garantie2 ans
AutreClavier chiclet Gamer SteelSeries rétro éclairé RGB LED par touche, touchpad multi-touch
LogicielsApplications MSI

Châssis / Esthétique

Au premier regard, le MSI GS65 8RF Stealth Thin impressionne avec son boitier métallique. Les matériaux semblent haut de gamme, le look est discret et le design global très élégant. Néanmoins, la qualité du châssis n'égale pas l'Aero 15x, notamment au niveau de la rigidité. Sous la pression, la base comme le couvercle ploient assez facilement et produisent des bruits de craquement peu flatteurs. Certains éléments s'emboitent mal par ailleurs et les deux parties de la base ne sont pas solidarisés comme attendu.

Le testeur ne peut qu'applaudir le format très compact du châssis cela dit. Avec seulement 1,8 cm d'épaisseur, le GS65 est l'un des ordinateurs portables de jeu les plus minces actuellement sur le marché. Le poids est encore plus impressionnant (1.8 kg) et surpasse toute la concurrence (Aero 15x : 2.1 kg, Asus GM501 : 2.5 kg).

Connectique

La connectique est bonne même si l'absence de lecteur de carte devrait en ennuyer certains. La présence de deux ports audio et micro séparés est bienvenue pour les joueurs. Le reste de la connectique est identique à l'Aero 15x : un port Ethernet RJ45, des sorties vidéo HDMI et Mini DisplayPort, trois ports USB Type-A 3.1 Gen 2, un port Thunderbolt 3 USB Type-C et un verrou Kensington. Le testeur trouve le positionnement des interfaces un peu maladroit en raison des deux sorties d'aération présentes de chaque côté et les ports sont trop rapprochés entre eux.

Maintenance

Le GS65 dispose d'options de maintenance limitées par rapport à l'Aero 15x qui permet d'accéder à tous les principaux composants. Le GS65 n'a pas de trappe de maintenance, vous devrez donc retirer le capot inférieur pour accéder aux composants internes. Cela nécessite de retirer 15 vis cruciformes puis de soulever prudemment le couvercle inférieur du reste du boîtier. A ce stade, seuls les ventilateurs, la batterie et la carte Wifi sont accessibles. Pour le reste, il faudra soulever la carte mère, une manoeuvre délicate en raison des nombreux câbles.

Clavier / Touchpad

MSI a développé le clavier du GS65 8RF avec son partenaire de toujours SteelSeries. Ce dernier ressemble donc à tous ceux croisés sur les séries GS et GE. Le GS65 possède un rétro-éclairage du clavier multicolore (RGB), dont l'intensité et les couleurs peuvent être réglées pour chaque touche. L'expérience de frappe est bonne dans l'ensemble même si le testeur aurait apprécié plus de résistance. Qui plus est, la distribution des touches n'est pas classique et MSI aurait très bien pu glisser un pavé numérique. Le pavé tactile évoque un plus grand enthousiasme. Sa surface est de bonne taille et laisse bien glisser les doigts avec un clic agréable. Les gestes multi-touch sont parfaitement pris en charge.

Écran

Le MSI GS65 8RF Stealth Thin intègre un écran Full HD (1920 x 1080 px) IPS au taux de rafraichissement de 144 Hz. Un plus pour la vivacité de l'affichage. Son taux de contraste est excellent (1150:1) mais la luminosité ne fait pas aussi bien (262 cd/m²). La dalle IPS procure des angles de visions larges et une colorimétrie sur le haut du panier avec la quasi totalité de l'espace sRGB couvert et un Delta E autour de 2.

Performances

Malgré ses mensurations compactes, le modèle en test est une vraie machine de jeu. Il renferme un Hexa Core i7 Coffee Lake, 16 Go de mémoire vive et un SSD M.2 NVMe PCIe de 512 Go. En pratique, cette base est capable de prendre en charge toute sorte de tâches, jusqu'aux plus exigeantes, avec une fluidité parfaite. Le testeur remarque toutefois un léger phénomène de freeze remarqué lorsqu'on on réalise un clic droit sur le bureau ou sur les tâches, qu'il impute aux configurations avec Optimus. Le GS65 8RF en test ne présente pas le meilleur comportement en Turbo Boost non plus, mais cela n'est pas perceptible au quotidien.

La partie graphique est confiée à la GeForce GTX 1070 Max-Q. La dénomination Max-Q caractérise son design, pensé pour se glisser dans des ultrabooks fins. Légèrement moins performantes qu'une GeForce GTX 1070, elle peut facilement se confronter aux titres les plus exigeants avec des détails réglés au maximum. Le compromis du design réside sur la définition : le jeu en 4K est exclu sur la plupart des titres.

Températures / Nuisances sonores

Le bruit de la ventilation n'est jamais un problème sur ce MSI GS65 8RF Stealth Thin. Même lors d'une utilisation jeu, il se limite à 42-44 dB, ce qui est relativement silencieux pour un ordinateur portable de jeu. Par contre, leur vrombissement est assez haut perché, ce qui rend la perception un peu plus gênante. Comme le bruit, le GS65 gère mieux ses températures que l'Aero 15X. Les surfaces chauffent raisonnablement mais ne permettent pas de jouer avec la machine posée sur les genoux.

Autonomie

Comptez un peu plus de 6 heures et 30 minutes en navigation Internet avec Wifi actif. C'est satisfaisant pour un PC jeu mais le Gigabyte fait mieux avec 8h30.

Il obtient la note de 86 %

Accédez au test du MSI GS65 8RF Stealth Thin

Nous vous rappelons que les avis ci-contre n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.