Revue de presse des tests publiés sur le Web (HP Envy 13-ah)

Un 13 pouces élégant, endurant et productif avec MX150



Place ce soir au test du HP Envy 13-ah, un ultrabook de 13 pouces au design chic et aux composants puissants. Ses forces s'articulent autour de son écran lumineux et de son autonomie généreuse pour ne citer qu'eux.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle 13.3" Full HD IPS 120Hz LED bord-à-bord (1920x1080, antireflets)
Processeur Intel Core i7-8550U Kaby Lake (1.8 GHz/4 GHz, 4 cœurs, TDP 15W)
Mémoire vive installée (max) 16 Go (soudés) LPDDR3 2133 MHz
Espace de stockage SSD M.2 NVMe PCIe de 512 Go
Carte graphique NVIDIA GeForce MX150 2 Go GDDR5 dédiés, Intel UHD 620 et Optimus
Lecteur optique -
Système audio 4 haut-parleurs Bang&Olufsen Audio Boost
Webcam Oui, HD TrueVision avec micro
Réseau Wi-Fi b/g/n/ac (2x2)
Bluetooth Oui, Bluetooth 4.2
Lecteur de cartes Oui, microSD
Sortie(s) vidéo -
Lecteur d'empreintes digitales Oui
Entrée(s) / Sortie(s) Combo Casque/Micro
USB 2 USB 3.1 (Gen1, 1 Boost) + 1 USB 3.1 Type-C (Gen1)
Système d'exploitation Windows 10 64 bits
Batterie Li-ion 4 cellules 53.2Whr
Autonomie annoncée 11 heures
Dimensions (mm) 307 x 212 x 14.9
Poids 1.2 Kg
Garantie 1 an
Autre Clavier chiclet rétro-éclairé, touchpad multi-touch
Logiciels Applications HP

Châssis / Esthétique

Au premier coup d’œil, difficile de noter les différences entre le HP Envy 13-ah et son prédécesseur (13-ad). Encore une fois, HP a opté pour un boîtier en aluminium, un aspect anguleux et un contour fin. Mais un examen plus précis révèle certaines différences : les bords sont plus coupés et l'ultrabook utilise la base du couvercle comme support lorsque le portable est ouvert, soulevant ainsi l'arrière du clavier de la table. Le nouveau boitier amplifie l'impression de minceur même si le dernier né prend 1 mm en épaisseur. L'assemblage comme les finitions sont soignés mais le testeur a quelques réserves sur la stabilité du châssis qui ploie légèrement sous la pression. Les charnières sont fermes et maintiennent l'écran en position en allouant un angle d'ouverture maximal de 125 degrés.

Connectique

Le HP Envy 13-ah perd un port USB Type-C par rapport à son devancier pour n'en laisser qu'un seul. Les ports USB 3.1 (Type-A) sont toujours au nombre de deux et HP a ajouté une lecteur biométrique sur le côté droit. Un lecteur de carte MicroSD (rapide) est aussi au menu. A noter que le port USB Type-C peut être utilisé pour recharger la batterie, un bon point si vous êtes souvent en déplacements.

Maintenance

Pas de trappe de maintenance sous cet HP Envy 13-ah mais des vis cachées sous les pieds en caoutchouc. Prudence donc pour les décoller car ces petits morceaux de plastique coutent cher à remplacer. Une fois toutes les vis retirées, il est possible de désolidariser le fond de la base à l'aide d'un outil plat. Le testeur recommande de commencer par la charnière droite. Notez que la RAM est soudée et ne peut évoluer.

Clavier / Touchpad

Le clavier de l'Envy 13-ah est rétro-éclairé de blanc sur une nuance. Dans l'ensemble, la frappe est convenable et adaptée à une utilisation quotidienne avec des touches plates, une course courte et un point d'activation perceptible. La rétro-action est suffisante et les quelques flexions observées au centre de la base n'ont pas dérangé le testeur outre mesure. De son côté, le pavé tactile est vaste, sensible sur toute sa surface et prend parfaitement en charge les gestes multi-touch. Ses boutons de souris intégrés sont précis et net.

Écran

Le modèle testé destiné au public allemand installe une dalle mate Full HD (1920 x 1080 px) IPS 120 Hz alors que les modèles vendus en France sont vraisemblablement dotés d'une dalle brillante Full HD IPS 60 Hz. Les résultats de cette section sont donc à prendre avec des pincettes. Ici, la luminosité (309.7 cd/m²) comme le contraste (1257:1) sont satisfaisants. En ce qui concerne la colorimétrie, la couverture n'est pas totale avec 82% de l'espace sRGB couvert mais la précision est bonne avec un Delta E inférieur à 2.

Performances

Architecturé autour d'un Quad Core i7 Kaby Lake Refresh, de 16 Go de mémoire vive et d'un SSD NVMe de 512 Go (assez lent pour du NVMe), le modèle en test est parfaitement doté pour s'affairer à la bureautique et au multimédia. La majorité des utilisateurs devrait trouver leur bonheur avec cette configuration qui assure tous les usages jusqu'au montage vidéo poussé. HP exploite plutôt bien le processeur et laisse accès au Turbo mais à son plus petit niveau. Cela ne s'en ressent pas vraiment dans la pratique. Pour ce qui est de la partie graphique, HP a installé une version moins gourmande de la GeForce MX150 normale, appelée "1D12". Globalement, on perd environ 30% de performances par rapport à une MX150 standard, ce qui permet toujours de jouer à la plupart des titres en 768p Medium/High.

Températures / Nuisances sonores

Au repos, la ventilation est inactive et l'ultrabook est alors complètement silencieux. Soumis à des missions exigeantes, il culmine autour de 39 dB, ce qui est logique et acceptable pour un ultrabook de ce type. Par contre, le testeur a constaté des bruits de craquements notables provenant de l'intérieur lors du test du jeu Witcher 3 et de la réinitialisation de Windows 10. La chaleur est bien dissipée et se concentre surtout à l'arrière de la base (au niveau de la grille haut-parleur).

Autonomie

L'autonomie a atteint un résultat satisfaisant qui dépasse les 8 heures en navigation avec Wifi actif.

Il obtient la note de 87%

Accédez au test du HP Envy 13-ah

Nous vous rappelons que les avis ci-contre n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.

Remonter en haut de la page

Vos avis et retours d'expérience :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + = 13

 

Remonter en haut de la page