Intel a des difficultés à suivre la demande en processeurs 14nm et a décidé de confier une partie de sa production de CPU d'entrée de gamme à TSMC.

Intel rencontre des difficultés avec la finesse de gravure en 10nm de ces CPU nouvelle génération ce qui l'a poussé à retarder le lancement de processeurs en bénéficiant comme les Ice Lake (voir cet article).

Dans le même temps, le fondeur ne parvient pas à combler la demande en processeurs 14nm. Résultat, les fabricants de PC rencontrent des difficultés d'approvisionnement.

Pour pallier à cette pénurie, Intel a annoncé en octobre investir 1 milliards de dollars pour accroître ses propres capacités de production.

Dans le même temps, il a pris le parti d'externaliser une partie de sa production de processeurs 14nm à TSMC.

Selon Digitimes, seuls les processeurs d'entrée de gamme seraient concernés (tels les Atom et assimilés de type Gemini Lake). La firme de Santa Clara se réserverait toujours la fabrication de CPU de milieu et haut de gamme comme les Intel Core et Xeon.

[Source : Digitimes]