Après le Zenbook 15 UX533 passé en revue hier, c'est au tour d'un de ses concurrents directs, le MSI PS63 Modern 8RC. Cet ultrabook compact et léger est un outil dédié aux créatifs qui montent des images, des vidéos ou qui effectuent des travaux de conception et d'animation 3D. Son autonomie généreuse est son plus gros point fort de même que son design premium mais quelques points le tirent vers le bas comme son processeur pas toujours bien exploité et l'absence de Thunderbolt 3.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle15.6’’ Full HD LED IPS bords fins 5.6mm 100% sRGB (1920x1080, antireflet)
ProcesseurIntel Core i7-8565U Whiskey Lake (1.8 GHz, 4 cœurs, TDP 15W)
Mémoire vive installée (max)16 Go (1 x 16 Go) DDR4 2400 MHz (32 Go), 2 slots (1 libre)
Espace de stockageSSD M.2 de 512 Go (NVMe PCIe) + 1 emplacement M.2 NVMe/SATA libre
Carte graphiqueNVIDIA GeForce GTX 1050 Max-Q 4 Go GDDR5 dédiés, Intel UHD 620 intégrée au processeur et Optimus
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs de 2W
WebcamOui, HD 720p avec micro
RéseauWi-Fi ac
BluetoothOui, Bluetooth 5.0
Lecteur de cartesmicroSD
Sortie(s) vidéoHDMI (4K@30Hz)
Lecteur d'empreintes digitalesOui, compatible Windows Hello
Entrée(s) / Sortie(s)Combo Casque/Micro
USB2 USB 3.0 (dont 1 Quick Charge 3.0) + 1 USB 3.1 (Gen2) + 1 USB 3.1 Type-C (Gen1)
Système d'exploitationWindows 10 64 bits
BatterieLi-Polymère 4 cellules 82Whr
Autonomie annoncée16 heures
Dimensions (mm)356.8 x 233.7 x 15.9mm
Poids1.6 Kg
Garantie2 ans
AutreClavier chiclet SteelSeries rétro éclairé de blanc, touchpad multi-touch
LogicielsApplications MSI

Châssis / Esthétique

MSI a décidé de tourner une page avec son PS63 Modern 8RC. Le plastique qui a dominé de nombreux appareils MSI au cours des dernières années a été en grande partie remplacé par l’aluminium même si le fond de la base en est toujours constitué. Dans l'ensemble, la robustesse du châssis est bonne avec un légère effet de torsion sous la pression mais un bon maintien si on le saisit par un angle. Et si l'écran parait un peu faible au premier abord, tout reste bien en place et aucune distorsion n'apparait à l'écran lorsqu'un appui est réalisé à l'arrière. Fixé par des charnières fermes qui allouent un angle d'ouverture de 140 degrés, l'écran ne rebondit et ne bascule pas comme certains PC fin du marché, un très bon point.

Avec 1,66 kg sur la balance, le MSI PS63 Modern 8RC bat tous ses concurrents et son encombrement fait mieux encore pour un 15 pouces, de quoi le transporter facilement.

Connectique

MSI a équipé la PS63 de sept ports, dont deux USB 3.1 Gen1 et un USB 3.1 Gen 2. Il existe également un port USB 3.1 Gen 2 Type-C qui prend en charge la sortie DisplayPort, tandis que l'un des ports USB Type-A supporte la recharge Qualcomm QuickCharge 3.0 et permet de charger une batterie de 2 750 mAh de 0% à 80% en seulement 35 minutes. Le testeur aurait tout de même apprécié un port Thunderbolt 3, ce qui aurait facilité la connexion d'un GPU externe pour améliorer les performances graphiques. Enfin, une sortie HDMI et un lecteur de carte microSD (lent) rejoignent les côtés.

Maintenance

La PS63 est facile à réparer et à faire évoluer grâce à sa conception simple. Tous les composants internes sont accessibles en retirant la plaque inférieure, qui est vissée par quelques vis cruciformes. Il suffit ensuite de dégager la plaque inférieure du boîtier avec un outil en plastique plat pour éviter d’endommager l’appareil. Sur le modèle en test, un port M.2 et un slot de RAM étaient libre.

Clavier / Touchpad

Les ordinateurs portables MSI n’ont pas toujours eu les meilleurs claviers mais force est de constater qu'un changement a été opéré tant le clavier de ce PS63 Modern est performant. La base est résistante et ne s'incline pas sous une frappe énergique, les touches disposent d'une résistance bien dosée et la course courte n'entrave pas le confort grâce à des points de pression précis qui offrent un bon retour acoustique et haptique. La disposition des touches est typique de la plupart des ordinateurs portables de 15 pouces sans pavé numérique. De son côté, le pavé tactile de 14 cm de large attire le regard non seulement à cause de sa taille, mais également à cause de sa bordure bleu électrique. Sa surface mate glisse bien et la vitesse du pointeur lente par défaut a pu être corrigée via le "panneau de configuration" sans problème. Les boutons de souris intégrés (clickpad) sont courts et demandent une force certaine pour l'activation mais le retour acoustique est doux et discret.

Écran

Un écran de 15,6 pouces logé dans un cadre de 6 mm sur les côtés équipe le ce MSI PS63 Modern. Il s'agit du modèle Chi Mei CMN15E8 N156HCE/EN1 à la définition native Full HD (1920 x 1080 px). Le testeur rappelle que MSI peut utiliser plusieurs types de dalle sur une même gamme, les résultats retrouvés ici ne sont donc pas forcément révélateurs de ceux sur votre machine. Le taux de luminosité mesuré s'équilibre autour de 262 cd/m², une moyenne basse par rapport à ses concurrents directs mais la valeur de noir est très correct ce qui permet d'obtenir un bon taux de contraste 1112:1. Le modèle en test écope d'une mauvaise uniformité du rétro-éclairage avec deux zones visiblement plus sombres que les autres. Par ailleurs, la couverture sRGB totale vantée par MSI n'a pas été atteinte lors des tests avec 88% pris en charge après calibration par sonde. La précision des couleurs est juste en revanche avec un Delta E inférieur à 3. La dalle IPS offre des angles de vision confortables et le revêtement antireflet assure une bonne visibilité en extérieur.

Performances

Architecturé autour d'un Quad Core i7 basse consommation de dernière génération (Whiskey Lake), de 16 Go de mémoire vive et d'un SSD dédié de 512 Go, le modèle en test est pensé pour les utilisateurs créatifs et exigeants qui n'ont pas besoin de la puissance d'un processeur de 45 W. Le processeur basse conso est suffisamment efficient pour tourner dans un châssis aussi fin sans être bridé de toutes parts, du moins en théorie. Ici, il s'en sort bien dans les benchs même si ses résultats restent un cran en dessous de la moyenne pour sa configuration en "multithread" (test en exploitant toutes les ressources CPU). En face, le SSD est performant et la RAM (single channel) présente en quantité suffisante.

Pour la partie graphique, MSI a fait le choix pertinent de privilégier la GeForce GTX 1050 Max-Q, idéale pour les ordinateurs portables minces et légers qui ne peuvent pas accueillir les solutions de refroidissement volumineuses nécessaires pour empêcher la surchauffe de ce type de GPU. Les résultats lors des tests n'ont réservé aucune surprise. Le GPU se comporte comme attendu avec des résultats sensiblement inférieurs à une GeForce GTX 1050 classique. Elle offre cela dit une expérience de jeu fluide sur des titres modernes en 1080p avec des détails graphiques réglés sur Medium.

Températures / Nuisances sonores

Le MSI PS63 est un ordinateur portable particulièrement silencieux. MSI a doté le processeur et le processeur graphique de solutions de refroidissement dédiées (Cooler Boost 3) qui assurent une discrétion à toute épreuve. Au repos, seul un souffle de 30 dB est perceptible et le bruit ne grimpe pas au dessus des 34 dB lorsque la charge CPU/GPU augmente (en jeu notamment). MSI a fait le choix de privilégier le bruit aux températures et la chaleur au niveau du processeur graphique peut donc grimper autour de 60°C suite à une exploitation soutenue. La chaleur ne sera pas perceptible au niveau des paumes mais s'en ressentira si vous posez le PC sur les genoux.

Autonomie

Idéal pour vous accompagner durant une journée de travail, l'autonomie avoisine les 11 heures et 30 minutes en navigation Internet avec Wifi actif, un bon résultat battu pourtant par le MSI PS42 Prestige 8RB (14 pouces) et ses 15h d'autonomie.

Il obtient la note de 90%

Accédez au test du MSI PS63 Modern 8RC

Nous vous rappelons que les avis ci-contre n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.