Il semblerait que Dell et HP envisagent sérieusement de délocaliser une partie de leur production de PC hors de Chine. Et ils ne sont pas les seuls.

HP Pavilion 13-an0024nf

À eux seuls, HP et Dell qui sont respectivement les numéro 1 et numéro 3 mondial représentent 40% du marché mondial des PC. Si l'on en croit le Nikkei Asian Review, ils envisagent sérieusement de délocaliser une part importante de leur production hors de Chine, jusqu'à 30%.

Et ce ne sont pas les seuls. Du côté des fabricants d'ordinateurs, Acer, Asus et Lenovo y songent aussi fortement. Tout comme Amazon, Google, Microsoft, Nintendo et Sony pour leurs appareils telles que les consoles de jeux notamment.

C'est l'une des conséquences de la guerre économique que se livrent les États-Unis et la Chine, le président américain Donald Trump ayant décidé une hausse des tarifs douaniers sur les produits importés de Chine.

Hors les fabricants de PC souhaitent évidemment éviter une hausse de 20% des prix de leurs ordinateurs sur le marché des États-Unis. Il faut dire aussi que la Chine n'est plus un pays producteur aussi attractif qu'avant pour les multinationales en raison de la hausse du coût du travail.

D'autres pays d'Asie, notamment du Sud-Est comme Taïwan, le Vietnam ou la Thaïlande pourraient accueillir la production des géants de l'électronique.

[Source : Nikkei Asian Review]