Les rumeurs croisées ces derniers jours sur la toile disaient vrai. Microsoft a présenté lors de son Event du 2 octobre la Surface Pro 7 ainsi qu'une toute nouvelle Surface Pro X sous architecture ARM.

Microsoft Surface Pro 7

Attendue, la Surface Pro s'offre donc une 7ème génération. Une évolution tout ce qu'il y a de plus naturel dans la lignée des autres SP.

En apparence, rien ne change ou presque. Microsoft semble avoir conservé le châssis de la SP6 surmonté d'un écran tactile multi-touch Pixel Sense 12,3 pouces de définition QHD (2736 x 1824 px) pour un ratio 3:2. Les dimensions ne bougent pas d'un pouce (292 mm x 201 mm x 8.5 mm) avec un poids annoncé autour de 770 grammes (sans clavier toujours en option) et le boitier sera toujours proposé dans des coloris noir ou gris argent.

Microsoft Surface Pro 7

Pour saisir la nouveauté, il faut se rapprocher du bord droit de la tablette qui accueille enfin un port USB Type-C aux côtés du port USB 3.1 standard et du lecteur de carte. Cette connectique se faisait attendre dans la gamme Surface et son interface polyvalente prend en charge le flux vidéo, le transfert de données et la charge. Pour la connectivité sans fil, Microsoft profite du Wi-Fi 6 (ax) intégré dans les processeurs Intel et le Bluetooth 5.0 répond toujours à l'appel.

Question performances, la Surface Pro 7 s'en remet à trois processeurs, des Intel Core de 10ème génération Ice Lake Core i3-1005G1, Core i5-1035G4 ou Core i7-1065G7, les deux derniers intégrant une puce graphique Iris Plus G4/G7 pouvant se rapprocher des capacités d'une GeForce MX250 et GTX 1050 respectivement, de quoi créer et jouer dans de petites proportions. La quantité de mémoire pourra varier entre 4 Go et 16 Go LPDDR4x suivant les modèles, avec un stockage SSD oscillant entre 128 Go (!) et 1 To.

L'autonomie annoncée s'élève à 10 heures 30 sous Windows 10.

La Surface Pro 7 est disponible en précommande dès maintenant sur le store US à un tarif débutant à 749 dollars (i3, 4 Go de RAM, SSD 128 Go ; tablette seule) et allant jusqu'à 2 299 dollars pour le combo i7, 16 Go de RAM SSD 1 To. La livraison débutera le 22 octobre.

Mais pour découvrir la vraie nouveauté de cet Event, il faut se tourner vers la Surface Pro X qui dépoussière résolument le design iconique de la tablette surface. Plus moderne et plus fine avec 5,3 mm d'épaisseur et 771 grammes sur la balance, elle arbore un magnifique écran borderless de 13 pouces (2880 x 1920 px) installé dans un châssis de 12 pouces. La dalle jouxte chaque côté, les bords supérieurs et inférieurs étant sensiblement plus larges pour accueillir respectivement la webcam HD 1080p et l’aimant permettant de relever le clavier.

La particularité de cette nouvelle Surface ? Son architecture SoC ARM qui prône la mobilité, le Microsoft SQ1 (3GHz ; 7w) développé en partenariat avec Qualcomm. Il s'agit d'une puce telle que celle intégrée dans nos smartphones qui remplace la carte-mère classique avec CPU Intel. Comme il s'agit d'un SoC maison, difficile de donner une idée des performances mais Microsoft laisse entendre que travailler sur une Surface Pro X ne serait pas vraiment différent que sur une Surface Pro 7, mettant l'accent sur la productivité. La partie graphique intégrée dans la puce est une SQ1 Adreno 685, la même puce qui prend place dans la Xbox One. Ne vous enflammez pas, vous ne pourrez pas jouer à vos jeux vidéos dessus mais la Pro X pourrait supporter certaines tâches graphiques peu intensives (retouches, montages photo/vidéo).

Pour seconder le SoC, la Surface Pro X propose au choix 8 Go ou 16 Go de RAM LPDDR4x 3733Mbps et une capacité de stockage SSD de 128 Go, 256 Go ou 512 Go. Ce système est fanless donc parfaitement silencieux.

Sans atteindre la réparabilité du Surface Laptop 3, la Surface Pro X met son SSD à disposition sous une petite trappe pop-up très pratique.

Microsoft Surface Campus ARM

Côté connectique, deux ports USB Type-C complètent le légendaire port Surface Connect. La Surface Pro X s'offre également un port LTE (nano SIM) pour surfer sans interruption, où que vous soyez, ainsi qu'un stylet toujours à disposition. Glissé dans un petit logement dans la cover, près de la charnière, le Surface Slim Pen est tout le temps chargé, prêt à travailler. Fonctionnel, il détecte les angles (vous pouvez ombrer une image en le posant presque à plat) et efface comme un simple crayon avec une gomme au bout. Notez que le Wi-Fi 6 ax est le grand oublié, la Pro X se limitant à l'ancienne génération Wifi 5 ac, en plus du Bluetooth 5.0.

Microsoft donne l'autonomie de la Surface Pro X à 13 heures avec la possibilité de recharger 80% de la batterie en à peine 1 heure.

La Surface Pro X sera commercialisé à partir du 5 novembre à un prix de 1149 euros.

Enfin, ces annonces nous font nous interroger sur l'avenir sur la Surface Book. En effet, aucune trace de la tablette hybride dans le line up aux côtés des Neo et Duo annoncés pour les fêtes de fin d'année 2020. Microsoft va-t-il l'évincer tout simplement ou la mettre à jour plus tard dans l'année ?