Notre avis sur le HP Spectre x360 13-aw0003nf

Symbole du haut de gamme chez HP, le Spectre x360 13 se réinvente en cette fin 2019 avec un modèle dernier cri encore plus endurant et puissant, désormais conforme à la norme Project Athena d'Intel. Le HP Spectre x360 13-aw0003nf renferme une configuration multimédia prometteuse avec l'appui d'un Quad Core i7 de 10ème génération intégrant une solution graphique Iris Plus G7 qui laisse rêver à un peu de multimédia. On notera aussi son châssis figure de raffinement, son écran tactile lumineux à l'effet borderless encore plus immersif et son autonomie boostée à 17 heures !

Il est aussi particulièrement riche en agréments avec deux USB Type-C Thunderbolt 3, une webcam infrarouge, un touchpad retravaillé et des mensurations compactes sur un châssis en aluminium résistant. Son seul défaut pourrait être sa faible capacité de stockage et l'effet réfléchissant de son écran brillant mais là encore, HP semble avoir corrigé le tir puisqu'un traitement antireflet semble avoir été appliqué sur le verre ici.

Le HP Spectre x360 13-aw0003nf face à la concurrence

Le HP Spectre x360 13-aw0003nf n'a pas son pareil en termes de qualité des finitions et d'autonomie dans notre comparatif. Même si la plupart de ses concurrents sont plus compétitifs, il garde une longueur d'avance grâce à ces deux critères principaux mais aussi et surtout à sa solution graphique intégrée plus puissante que la moyenne et à sa connectique dernier cri.

Caractéristiques du HP Spectre x360 13-aw0003nf

Écran(s) 13.3" Full HD IPS micro-bord tactile multi-touch verre Gorilla (1920x1080, antireflet)
Processeur Intel Core i7-1065G7 Ice Lake (1.1 GHz, 4 cœurs)
Mémoire vive installée 8 Go LPDDR4-3200 MHz (soudée)
Carte graphique Intel Iris Plus Graphics G7
Stockage SSD M.2 NVMe PCIe de 256 Go
Connectique 1 USB 3.1 (Gen2) + 2 USB 3.1 Type-C (Gen2) Thunderbolt 3, microSD
Réseau Wi-Fi 6 ax (2x2), Bluetooth 5.0
Clavier rétro-éclairé Oui
Pavé numérique -
Windows Hello Oui, via webcam et lecteur d'empreinte
Système audio 2 haut-parleurs Bang&Olufsen Audio Boost 2.0
Système d'exploitation Windows 10 Famille 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie 22 heures / Li-Po 4 cellules 60 Wh
Poids / Dimensions (mm) 1.3 Kg / 306 x 194.5 x 16.9

Châssis, connectique, écran du HP Spectre x360 13-aw0003nf

Le design du HP Spectre x360 13-aw0003nf ne change que très subtilement par rapport à son prédécesseur (Spectre x360 13-ap) et fait toujours dans l'élégance avec ses arrêtes cuivrées tranchées et ses deux angles arrières "coupés" qui servent à accueillir un USB-C d'un côté et le bouton Power de l'autre. Ça peut sembler anecdotique mais ce positionnement permet de trouver la connectique en question très facilement. HP l'entoure d'un corps unibody (monocoque) en alliage d'aluminium CNC mat sur l'ensemble de la coque avec un niveau de finition impeccable et un look mi-sobre mi-clinquant qui devrait plaire au plus grand nombre. D'ailleurs, si cela ne frappe pas sur les visuels, HP dote ce Spectre x360 13-aw0004nf d'un coloris original appelé Bleu Poséidon, un bleu encre très foncé qui tend vers le vert.

Le HP Spectre x360 13 prend quelques millimètres en épaisseur sur son prédécesseur (13-ap) passant de 14.7 mm à 16.9 mm ici. Par contre, si sa diagonale demeure de 13,3 pouces, ses bords inférieurs et supérieurs ont été visiblement réduits. HP a réussi à gagner 14 mm en bas et 12 mm en haut pour arriver à des bandes noires maigres de 11 et 5 mm. Ainsi, la profondeur de la machine perd 2,3 cm ! La webcam reste glissée en haut de l'écran mais passe d'une définition Full HD à HD, compactage oblige. Elle est par ailleurs toujours munie d'un cache manuel actionnable via un petit bouton poussoir "Kill Switch" sur le côté de l'ultrabook, un plus pour surfer en toute sécurité.

Le clavier s'étend sur toute la largeur du châssis et présente un système de rétro-éclairage sur plusieurs nuances pour faciliter la frappe dans l'obscurité et le pavé tactile a été retravaillé pour encore plus de réactivité.

Le mécanisme des charnières a été légèrement revu lui aussi pour offrir une résistance optimisée afin de permuter avec fluidité entre tous les modes d'utilisation. Car la particularité de sa configuration x360 se retrouve dans ses charnières rotatives à 360 degrés qui permettent à l'écran de basculer de part et d'autre de la base pour un usage traditionnel, en mode ordinateur, ou plus original, en mode tente, chevalet ou tablette.

Elles articulent un écran magnifique recouvert d'une couche de verre Gorilla Glass très résistant contre les chocs que HP annonce comme "antireflets". Nous émettons quelques réserves quand à cette appellation qui ne devrait pas faire des miracles autres que de limiter légèrement les réfléchissements. Le design borderless est amplifié par le nouveau dessin du boitier et assure la part d'immersion. La définition Full HD (1920 x 1080 px) met à disposition une densité d'affichage salutaire pour moduler l'affichage ou visionner dans les meilleures conditions votre contenu en Haute Définition. En outre, la surface brillante (Gorilla Glass et tactile oblige) est atténuée par un filtre antireflet mais permet toujours de révéler des couleurs très riches tandis que la dalle IPS ouvre les angles de vision.

Concernant la connectique, le positionnement et le choix de ports sont les mêmes que sur le Spectre de 2018 avec les angles biseautés de la coque occupés par un port USB Type-C Gen2 d'un côté et par le bouton de démarrage de l'autre. Un autre port USB Type-C Gen2 est présent, tous deux compatibles Thunderbolt 3, ainsi qu'un port USB Type-A 3.1 et un lecteur de carte microSD. Le lecteur d'empreintes digitales retrouve quant à lui sa place initiale, isolé en bas à droite du clavier. Les modules sans fil sont de dernière génération (Wifi 6 802.11 AX et Bluetooth 5.0) et la webcam HD est infrarouge pour exploiter les fonctionnalités de Windows Hello (reconnaissance faciale).

HP Spectre x360 13-aw0003nf

Performances, autonomie du HP Spectre x360 13-aw0003nf

Focus à présent sur son processeur de 10ème génération Ice Lake. Ici, le Core i7-1065G7 quadricœurs basse consommation travaille en faveur de l'usage courant (navigation Web, lecture de vidéo, tableur, etc.) mais peut aussi se confronter à des tâches plus gourmandes en ressources comme du montage vidéo, de l'exportation ou des retouches photos. En effet, ce processeur affirme un gain en termes de performances de l'ordre de 10 à 20% par rapport à la 9ème génération Whiskey Lake. On ne parle donc pas de gain réel mais de quelques secondes grattées par-ci par-là lors de travaux exigeants qui pourront faire la différence chez certains utilisateurs. En face, la mémoire vive prévoit 8 Go RAM, un total satisfaisant pour le multitâche.

Là où la différence est plus marquée, c'est au niveau de la puce graphique intégrée au processeur, en l’occurrence une Intel Iris Plus G7. Intel muscle sa solution intégrée jusqu'à flirter avec les performances des NVIDIA MX150/MX250. Sans les égaler, elle permet à ce niveau de jouer à de nombreux jeux en 1080p dans de bonnes conditions et de travailler sur des tâches assez gourmandes en puissance graphiques (Lightroom).

Comme pour son prédécesseur, le gros point fort de ce modèle est son autonomie qu'HP a encore renforcée ici en le dotant d'un écran très peu énergivore (1W). Ainsi, le fabricant annonce jusqu'à 22 heures d'autonomie. Ce total est probablement atteignable en mode Avion et avec une luminosité au minimum, mais il est plus réaliste de compter sur 17 heures environ en usage courant via Wifi. Un record dans sa catégorie. Qui plus est, avec l’appui du chargeur USB-C 65W, il serait possible de compléter 50% de charge batterie en 30 minutes.

Terminons par un point un peu limitant : le stockage. Sur ce Spectre x360 13-aw0003nf, il repose uniquement sur un SSD dédié de 256 Go (NVMe PCIe) et c'est tout. Si cette solution est privilégiée pour sa réactivité et pour la fluidité qu'elle offre à Windows 10 ainsi que pour son côté silencieux, robuste et économe en énergie, sa capacité est assez limitée ici pour limiter les coûts et ne pourra loger que quelques-uns de vos jeux en plus du système d'exploitation et des programmes. Pour les plus aventureux, il est possible d'ouvrir la plaque sous le PC pour changer le SSD en place, sachant que les vis sont probablement cachées sous les patins en caoutchouc et que la finesse de l'ajustement demande l'utilisation d'outils de précision spécialisés.