Reconnu par la profession comme l'un des ultrabook convertible de référence, le HP Spectre x360 13 se refait une beauté en cette fin 2019 avec un format compacté, l'arrivée d'une option 4K AMOLED et des derniers processeurs Ice Lake 10ème gen, pour ne citer qu'eux. L'accueil est donc très favorable puisque HP a visiblement écouté les remarques faites au sujet de son précédent modèle, notamment au niveau des bordures d'écran et de la précision du touchpad jusqu'alors assez aléatoire. Mais arrive-t-il à convaincre sur tous les points qui font notamment la force de son rival, le Dell XPS 13 2en1 ? C'est ce que nous allons découvrir à travers les avis compilés de nos confrères du web.

Points forts
Design magnifique et compact
Bonnes performances et gain graphique (Iris Plus)
Écran 4K AMOLED en option
Autonomie généreuse
À revoir
Nombreux bloatware
L'écran 4K fait fondre la batterie

Caractéristiques techniques du HP Spectre x360 13-aw

Ecran13.3" AMOLED 4K (3840x2160) / Full HD IPS (1920x1080) tactile multi-touch
ProcesseurIntel Core i5-1035G4 (1.3 Ghz, 4 cœurs), Intel Core i7-1065G7 (1.3 Ghz, 4 cœurs)
Mémoire vive8 Go, 16 Go LPDDR4-3200 MHz (soudée)
Espace de stockage1 x M.2 NVMe PCIe 3.0x4 (jusqu'à 1 To SSD) + Optane H10
Carte graphiqueIntel Iris Plus G4, Intel Iris Plus G7
Réseau802.11 ax (2x2), Bluetooth 5.0
Connectique1 USB 3.1 (Gen2) + 2 USB 3.1 Type-C (Gen2) Thunderbolt 3, microSD
Poids / Dimensions1.3 Kg / 306 x 194.5 x 16.9

Plus de choix de couleurs, plus petit mais un peu plus corpulent

"Si le Spectre x360 n'était pas déjà le plus bel ordinateur portable du moment, il l'est maintenant", analyse d'entrée Laptopmag. Sur ce point, l'ensemble des testeurs est d'accord. Le Spectre est magnifique, d'autant plus avec les bordures affinées de ce nouveau modèle. Ici, "le rapport écran / corps de 90% bat même le Dell XPS 13 2en1" constate Digital Trends qui ajoute que "le Spectre x360 13 possède désormais le plus petit cadre que vous trouverez sur un convertible de 13,3 pouces".

Mais cet ajustement dans le design ne fait pas tout. HP a réussi à faire cela tout en conservant la webcam à sa place initiale, soit au niveau de la bordure supérieure, le tout en conservant l’infrarouge pour la reconnaissance faciale de Windows 10, "ce que Dell n'offre pas" remarque The Verge. Une prouesse rendue possible grâce à l'intégration de la plus petite caméra infrarouge Windows Hello du monde (2,2 mm).

Toujours aussi conquis, Laptopmag s'exclame devant le design du Spectre x360 13 qui "semble avoir été conçu par un maître joaillier". Dans l'ensemble, l'esthétique reste la même que le précédent modèle avec ses bords taillés façon diamant et sa construction rigide. D'après Digital Trends, "le couvercle, le clavier et le fond du châssis résistent tous à la poussée et à la flexion, donnant à l'ordinateur portable une sensation de qualité pour aller avec son esthétique premium". Les charnières évoquent le même sentiment à tous les autres testeurs qui sont unanimes face à la qualité exceptionnelle du boitier.

Autre nouveauté de ce cru fin 2019, l'arrivée de "deux nouveaux coloris ajoutés au classique Poseidon Blue (bleu foncé et laiton) : Nightfall Black (noir et cuivre) et Natural Silver (argent)". Pour PCMag, "HP a ajouté la finition argentée pour les personnes qui préfèrent un look plus discret".

Enfin, tous les testeurs remarquent le gain en corpulence de ce Spectre 13-aw qui passe de 14,7 mm pour le 13-ap à 16,7 mm ici. Certains comme Digital Trends trouvent cela anecdotique ou même bénéfique pour le refroidissement du processeur Ice Lake alors que d'autres comme PCMag regrettent cette direction qui "biaise les dimensions dites compactées de l'ultrabook".

Du Thunderbolt 3 et un port USB 3.1 Type-A !

La même sélection de ports est préservée pour cette refonte, et c'est une bonne chose. En effet, Laptopmag précise que "beaucoup de nos ordinateurs portables préférés ont abandonné le port USB Type-A pourtant toujours très utile au nom de la portabilité. Pas le Spectre x360". Ici, il est à moitié couvert par une "mâchoire" semblable à ce que l'on retrouve plus communément sur un port Ethernet, nécessaire selon The Verge pour "permettre à HP de l'intégrer dans un châssis plus fin", tout en ajoutant que "le Dell n'a même pas de port USB-A, c'est donc une victoire pour HP". Il y a également deux ports USB-C Thunderbolt 3 et un lecteur de carte microSD.

Deux haut-parleurs au lieux de quatre

Il s'agit apparemment du seul compromis réalisé par HP pour compacter son châssis, "sacrifier" deux haut-parleurs. Seulement, aucun testeur ne semble y voir une différence notable. Le son "manque toujours de profondeur" pour Laptopmag, n'est "pas exceptionnel, mais clair et net" pour Digital Trends tandis que The Verge le trouve "fort et clair".

Touchpad revu et corrigé, excellent clavier

Le Spectre x360 13 possède le même clavier que le modèle précédent. Avec ses touches larges, bien espacées et à la course suffisante, il séduit toujours l'ensemble des testeurs, d'autant plus pour un ordinateur portable aussi fin. "Le clavier a le même mécanisme précis et accrocheur" apprécié de Digital Trends avec sa "bonne disposition", tandis que The Verge remarque l'ajout "d'une touche pour couper micro dans la ligne de fonction". Le clavier est rétro-éclairé sur deux niveaux, ce qui est utile puisque "la police transparente des touches ne contraste pas bien avec leur finition argentée" regrette Laptopmag.

Encore mieux, le pavé tactile prend désormais en charge les pilotes Precision de Microsoft, ce qui représente une énorme avancée par rapport aux pilotes Synaptics que HP utilisait avant 2019. Sa grande surface en verre est ainsi parfaitement réactive et précise, un avis partagé unanimement pas tous les testeurs. Seul PCMag a trouvé à redire sur la sensation de "clic trop rigide avec un actionnement difficile dans la moitié supérieure du touchpad".

Écrans du Spectre x360 13 : on en prend plein les yeux

Deux options d'écran tactile sont livrées sur le Spectre x360 13-aw : 1080p ou 4K AMOLED. Seul Digital Trends a eu la chance de tester le modèle 4K qu'il trouve spectaculaire : "si vous êtes un professionnel de la création qui recherche la luminosité et la précision des couleurs, vous aimerez cet affichage". Le spectre est lumineux à 405 nits et la colorimétrie large (100% sRGB et 98% AdobeRGB). Parce qu'on a affaire à de l'OLED, "le contraste et les niveaux de noir sont bien au-delà de tout ce que vous verrez sur un écran LED conventionnel. Cela rend tout, de la simple navigation sur le Web aux vidéos, spectaculaire".

Pour ce qui est de la dalle Full HD (1080p), il n'y a rien à y redire si l'en en croit les dires des autres testeurs et notamment de Laptopmag qui le trouve "vif, détaillé et suffisamment lumineux pour être utilisé à l’extérieur (369 nits)". Il en est de même pour The Verge qui juge l'écran 1080p "lumineux et vibrant" même s'il regrette son format 16:9 "qui n'est pas aussi confortable à utiliser pour le travail de productivité qu'un écran 3:2 ou même 16:10".

Un beau potentiel correctement exploité

Le Spectre x360 propose les derniers processeurs Intel Core de 10e génération (nom de code Ice Lake), en option Core i5 ou Core i7. Ils sont associés aux puces graphiques intégrées Iris Plus (G4 ou G7) qui ne transforment pas exactement le x360 en un ordinateur de jeu, mais aident beaucoup les flux de travail créatifs dans des applications comme Photoshop et Premiere Pro. Globalement, tous les testeurs s'accordent à dire que l'ultrabook fait le job, en usage courant comme lors de tâches un peu plus exigeantes. Des "performances de premier ordre" pour PCMag qui ressort de ses tests de performances les mêmes résultats que ceux du Dell XPS 13 2en1 à configuration équivalente.

Pour Digital Trends, les puces Iris ne transforment pas l'ultrabook en PC gamer, loin de là mais "offrent de meilleures performances dans les applications créatives qui prennent en charge le GPU" alors que Laptopmag annonce pouvoir jouer avec ce Spectre "tant qu'ils ne sont pas en Ultra (Dirt 3 47 fps)".

Côté boitier, les composants occasionnent une chauffe légère constatée par Laptopmag au niveau du fond du boitier près de la charnière (38°C) mais la ventilation reste discrète, quelque soit le profil utilisé via l'application HP Command Center de HP.

Autonomie : des résultats disparates

HP a conservé la même capacité de batterie de 61 whr que l'ancienne version, ce qui signifie que si vous choisissez l'écran 1080p, vous obtiendrez une autonomie impressionnante. Du moins, c'est ce que constate une partie de nos testeurs comme Laptopmag qui relève 13 heures et 20 minutes et PCMag avec ses 18 heures en lecture vidéo stockée localement, en mode avion et avec 50% de luminosité de l'écran. En face, on a Digital Trends qui testait le modèle 4K et qui voit écran s'éteindre après 6 heures en navigation web et 9,5 heures en vidéo. Mais le plus étrange est le relevé de The Verge qui n'a pas réussit à en tirer plus de 8 heures en exécutant son "flux de travail habituel et la luminosité réglée à 50%".