Nouvelle catégorie et nouveau logo pour le dernier gamer de chez MSI, le MSI Alpha 15 A3DD. Adressé aux petits budgets, ce PC portable 15 pouces profite d'une architecture signée AMD, un CPU AMD Picasso et la toute nouvelle carte graphique dédiée AMD Navi Radeon RX 5500M. Il s'agit ainsi du premier PC portable gamer équipé d'un GPU gravé en 7nm. Package prometteur ou non ? C'est ce que nous allons voir à travers l'analyse des avis de quelques confrères du web.

Points forts
Design plutôt sobre
Ecran 144 Hz lumineux
Clavier rétro-éclairé par touche multicolore
À revoir
Ventilation intrusive et forte
Boitier à base de plastique
Performances CPU inégales

Caractéristiques techniques du MSI Alpha 15 A3DD

Ecran15.6’’ Full HD IPS LED 120Hz/144Hz (1920x1080, antireflet)
ProcesseurAMD Ryzen 7 3750H Picasso (2.3 GHz, 4 cœurs)
Mémoire vive8 Go (1 x 8 Go) DDR4 2666 MHz, 2 slots
Espace de stockage1 x M.2 NVMe PCIe + 1 x 2,5 pouces (SATA3)
Carte graphiqueAMD Navi Radeon RX 5500M 4 Go GDDR6 dédiés, Radeon RX Vega 10 et AMD FreeSync
Réseau802.11 ac, Bluetooth 5.0, Gigabit Ethernet
Connectique3 USB 3.1 + 1 USB 3.1 Type-C (Gen1), HDMI 1.4, mini-DisplayPort 1.2, SD/SDHC/SDXC
Poids / Dimensions2.3 kg / 357 x 248 x 27

Design du MSI Alpha 15 : Un pas vers la sobriété

Qualifié de "simple" par Notebookcheck, le design du MSI Alpha 15 abandonne beaucoup des fioritures aperçues sur la gamme gamer traditionnelle chez MSI. "On observe les deux arêtes au dos du couvercle comme sur de nombreux PC MSI, mais sinon, c'est tout simplement noir" remarque Toms Hardware qui s'étonne ensuite : "Je pensais que cela n'arriverait jamais, mais MSI a abandonné le dragon rouge. L'Alpha 15 propose à la place un oiseau vert avec un œil rouge sur son couvercle en aluminium noir". Une oiseau qui ne fait pas l'unanimité à l'image de PCMag qui n'est "pas fan du logo vert criard. Il n'est pas rétro-éclairé par l'écran et ne semble pas à sa place".

Plus généralement, les testeurs s'entendent tous sur le fait qu'il s'agit là d'une esthétique qui prend une direction assez sobre et dont les surfaces argentées contrastent agréablement avec les boitiers noirs régulièrement croisés chez MSI. Sachez tout de même que "MSI s'est appuyé sur des matériaux bon marché, le châssis étant principalement en plastique" comme le souligne Notebookcheck. Seul le dos du couvercle est en aluminium, "ce qui confère à l'écran une excellente stabilité".

L'écran aux bordures fines permet de maintenir le MSI Alpha 15 dans un boitier plutôt compact. Bien qu'"un peu épais" pour PCMag, cela n'a rien de gênant sur ce type de PC axé jeu qui doit "dissiper la chaleur qui résulte des GPU et CPU". Son format est conforme à la moyenne de sa catégorie et son poids est légèrement plus léger.

Une connectique généreuse mais maladroite

L'Alpha propose une large sélection de ports. Sur le côté gauche, il y a un port Ethernet, une sortie HDMI, un mini-DisplayPort, un port USB 3.2 Gen 1, un port USB 3.2 Gen 1 Type-C et des prises casque et microphone séparées. Le côté droit offre deux autres ports USB 3.2 Gen 1 Type-A, un emplacement pour carte SD et une prise jack pour l'alimentation.

A propos de ces deux ports USB, l'avis général est qu'ils sont placés trop à l'avant du boitier et d'après PCMag, "les périphériques qui y sont branchés peuvent empiéter sur le territoire du tapis de souris externe. L'adaptateur secteur inclus a heureusement un connecteur à angle droit pour éviter cela". Notons par ailleurs que les port USB sont éclairés de rouge, paramétrable dans l'utilitaire Dragon Center et que le PC ne propose ni lecteur d'empreintes digitales ni webcam de reconnaissance faciale pour les connexions Windows Hello.

Upgrade facile, tant qu'on ne touche pas au M.2

L'Alpha 15 est relativement facile à ouvrir (12 vis cruciformes) et tous les composants pertinents sont accessibles. Par contre, MSI a placé la vis fixant le SSD M.2 2280 sous les caloducs du système de refroidissement, ce qui signifie que l'on doit retirer ce dernier (avec tout ce que ça implique, pâte thermique, etc.) pour accéder au premier. Les ventilateurs, la baie de 2,5 pouces, la RAM et d'autres composants sont en accès libre par contre.

Clavier confortable, Touchpad un peu moins

MSI poursuit son partenariat avec SteelSeries sur son Alpha. C’est une bonne chose car "les touches sont précises avec du rebond" d'après Toms Hardware tandis que PC Mag trouve "les touches caoutchouteuses mais solides". "La rétro-action et la course sont agréables" pour Notebookcheck. Le clavier offre un rétro-éclairage individuel des touches, personnalisable à l'envie via SteelSeries Engine. Cet utilitaire vous permet de "créer des profils pour les paramètres d'éclairage, de motif et de macro et de synchroniser l'éclairage du clavier avec des jeux pris en charge tels que Counter-Strike et DOTA 2" précise PC Mag.

Du côté du pavé tactile, c'est un confort moyen qui ressort des différents commentaires, notamment en raison de sa conception plastique. Cela dit, la prise en charge des pilotes précision Windows 10 permet une bonne navigation pour Toms Hardware, "même les gestes à trois et à quatre doigts fonctionnaient sans problème".

Un bon point pour l'écran 144 Hz

La majorité des testeurs ont eu entre les mains un modèle équipé de l'écran Full HD (1920 x 1080 px) IPS 144 Hz mais un autre modèle 120 Hz est aussi commercialisé sur l'Alpha 15 A3DD, variante qu'a testé Notebookcheck notamment. Sa luminosité est moyenne (266 nits) avec "un rapport de contraste agréablement élevé (1506:1)" et une couverture colorimétrique limitée.

L'option en 144 Hz est mieux accueillie. "Il est plus brillant (311 nits) que la plupart de ses concurrents et est suffisamment vif pour son prix" juge Toms Hardware tandis que PC Mag trouve "son image lumineuse, avec des couleurs bien saturées et sans éblouissement grâce à un revêtement mat". Pour le testeur, "vous ne trouverez pas un meilleur affichage dans un ordinateur portable de jeu à ce prix", d'autant plus avec l'ajout de la technologie AMD FreeSync qui réduit les problèmes d'artefacts.

Peformances du MSI Alpha 15 : CPU décevant, GPU encourageant

C'est un constat fait pas tous les testeurs, le MSI Alpha 15 constitue un outil intéressant pour la productivité simple et le jeu qui défie discrètement le marché trusté par Intel et NVIDIA. Avec un processeur AMD Ryzen 7 3750H, 16 Go de RAM et un SSD M.2 de 512 Go dans toutes les configurations testées, le PC fait donc ses preuves sur l'ensemble des tâches courantes et un peu plus gourmandes. Largement croisé depuis sa sortie début 2019, on l'apparente souvent à un Intel Core i5-9300H même si ici, les différents tests le placent un petit cran en dessous. "Le Ryzen n'est en aucun cas un processeur lent, mais il est moins adapté aux charges lourdes" temporise PC Mag.

"Sans aucun doute, la partie la plus excitante de l'Alpha 15 est la toute nouvelle Radeon RX 5500M" se réjouit Notebookcheck. Basée sur l'architecture RDNA d'AMD, la puce Navi 14 est construite sur un processus de 7 nm alors que NVIDIA est sur du 12 nm avec son architecture Turing. Le MSI Alpha 15 est le tout premier PC portable a en être équipé. A travers tous les tests réalisés par nos confrères, la RX 5500M s'est imposée face à une NVIDIA GeForce GTX 1650, en productivité comme en jeu, et ce malgré son CPU plus lent dans l'ensemble. "L'Alpha 15 est destiné à être à la fois un ordinateur portable de jeu abordable et un PC de jeu hautes performances" pour ExtremeTech.

Pas de coup de chaud mais du bruit

Tous les testeurs s'accordent sur les températures raisonnables de l'Alpha 15 avec des composants internes loin de la surchauffe et des surfaces confortables. Le système de ventilation n'y est évidemment pas étranger mais son efficacité se fait entendre. PC Mag trouve que "les ventilateurs ne sont pas silencieux, même à basse vitesse. Ils peuvent notamment être distrayants dans un environnement calme en raison de leur tendance à s'allumer et à s'éteindre" avant d'ajouter que "le bruit des ventilateurs pendant le jeu est généralement constant, mais bien supérieur au niveau du bruit de fond ambiant habituel. Heureusement, le bruit n'a pas un ton aigu".

MSI propose plusieurs profils de refroidissement prédéfinis sur l'Alpha 15, qu'il appelle respectivement le mode silence, le mode équilibré et le mode performances extrêmes. Le bruit du ventilateur change pour chaque profil, en particulier lorsque la machine n'est soumise à aucune charge importante.

Une autonomie honnête

Les ordinateurs portables de jeu sont réputés pour leur faible autonomie, et l'Alpha 15 ne fait rien pour bousculer cette tendance. Tandis que Toms Hardware a mesuré 3 heures et 55 minutes dans un "test de batterie qui navigue sur le Web, diffuse de la vidéo et exécute des tests OpenGL via Wi-Fi à 150 nits de luminosité", soit la moyenne des jeux traditionnels, PC Mag choisit un profil plus économe : "lecture d'une vidéo stockée localement avec une luminosité d'écran à 50% et un volume audio à 100%. Profil d'économie d'énergie de Windows activé, Wi-Fi et rétroéclairage du clavier désactivés". Il obtient ainsi près de 5 heures d'autonomie.