Pour beaucoup l'une des stations de travail les plus élégantes du marché, l'Asus ProArt StudioBook 17 H700/W700 a plusieurs cordes à son arc. Adressé aux créatifs professionnels, cette machine mise beaucoup sur son look mis en valeur par des bordures d'écran fines et par un petit format mais peut aussi compter sur des arguments performances solides et intimidants, dominés par un écran de qualité supérieure (mais pas 4K). Une réussite ? Assurément, et ce malgré quelques faibles torts qui ne lui font perdre en rien de son charme. Voyons ce qu'en pensent nos confrères du web...

Points forts
Design magnifique, robuste et léger
Écran 16:10 éclatant et coloré
Bonnes performances CPU/GPU
Clavier confortable et silencieux
À revoir
Prix élevé
Petite batterie
Pas d'option 4K

Caractéristiques techniques de l'Asus ProArt StudioBook 17 H700/W700

Ecran17" Full HD+ WUXGA 16:10 (1920x1200, antireflet)
ProcesseurIntel Core i7-9750H Coffee Lake Refresh (2.6 GHz, 6 cœurs), Intel Xeon E-2276M Coffee Lake (2.8 GHz, 6 cœurs)
Mémoire viveJusqu'à 64 Go DDR4 2666 Mhz (SO-DIMM x 2, support de la mémoire ECC)
Espace de stockageJusqu'à 4 To (SSD x2 PCIe® NVMe Gen3 x4)
Carte graphiqueNVIDIA Turing GeForce RTX 2060 6 GO GDDR6 dédiés, NVIDIA Turing Quadro RTX 3000 6 GO GDDR6 dédiés, Optimus
RéseauWi-Fi ax (Intel Wi-Fi 6 AX201), Bluetooth 5.0
Connectique3 x USB 3.1 Gen2 + 1 USB 3.1 Type-C (Gen2) Thunderbolt 3, HDMI 2.0, SD 4.0/UHS-II
Poids / Dimensions2.39 Kg / 382 x 286 x 18.4

Design de l'Asus ProArt StudioBook 17 : un sans faute

C'est un point sur lequel tous les testeurs se rejoignent, sans exception. L'Asus ProArt StudioBook 17 est élégant et fin et soigne son look à grand renfort de détails de finitions travaillés bref, loin de l'image que l'on a des stations de travail professionnelles. Le testeur le plus enthousiaste face à ce look est définitivement Laptopmag qui va jusqu'à comparer le PC portable à un accessoire de mode : "Le boitier aluminium Turquoise Grey ressemble à quelque chose qu'un mannequin pourrait porter lors d'un défilé de mode. Pour Ultrabookreview, le charme du PC ne fait aucun doute, d'autant plus qu'il partage "certaines de ses caractéristiques de construction avec la gamme Asus ROG Zephyrus, en particulier le boitier en magnésium et le profil mince, mais aussi la conception thermique". Bien sûr, les lignes sont beaucoup plus propres que sur un ROG avec "un extérieur en aluminium brossé et un intérieur argenté qui combine une finition lisse en magnésium autour des touches avec une surface texturée sur le repose-mains". Le testeur précise que le revêtement sous les poignets est efficace pour cacher les taches mais que "la saleté s'accumulera très facilement entre les rainures".

En quelques mots, il est bien construit et proprement conçu, avec des matériaux en magnésium et en aluminium utilisés. Il répond ainsi aux normes MIL-STD 810G en termes de durabilité et de fiabilité.

Sur le plan pratique, le StudioBook 17 est assez léger (2,39 kg), mais aussi suffisamment grand pour assurer "assez d'espace à l'intérieur pour les composants et le module thermique" apprécie Ultrabookreview qui remarque également "l'écran poussé vers le haut" et bordé d'un fin cadre sur le dessus et les côtés. "Ergonomiquement, j'apprécie réellement cet aspect". L'écran peut également s'ouvrir plat à 180 degrés via des charnières fermes et rigides.

Une connectique complète, quoique...

D'un côté, Ultrabookreview juge que Asus "s'est assuré de ne pas négliger la connectivité" sur son ProArt StudioBook 17 même si le tout semble un peu étriqué, un sentiment partagé par PCmag. On retrouve sur la gauche, un emplacement pour verrou de sécurité, l'alimentation, un port Thunderbolt 3 USB-C, un port HDMI 2.0, un port USB 3.1, une prise casque et un emplacement pour carte SD UHS-II, tandis que le côté droit propose deux ports USB 3.1 supplémentaires. Les modules sans fil Wifi 6 (802.11 ax) et Bluetooth 5.0 sont aussi présent, de même qu'une lecteur d'empreinte digital. Seul le port RJ45 manque à l'appel mais peut très bien être récupéré via un adaptateur USB-C. A ce sujet, PCMag aurait simplement aimé un port Thunderbolt 3 supplémentaire afin de connecter plusieurs écrans externes, un sacrifice à faire "pour le châssis relativement petit" selon lui.

Une évolutivité possible et relativement facilitée

Entrer à l'intérieur de l'Asus Studiobook 17 est relativement simple, si peu que l'on soit un minimum outillé. Il faut pour cela démonter la plaque sous le PC en retirant toutes les vis (visibles) et la désolidariser à l'aide d'un outil plat (de préférence en plastique). Sachez comme le décrit Ultrabookreview que "le CPU et le GPU sont soudés sur la carte mère, mais la RAM et le stockage sont accessibles".

Un clavier confortable et un touchpad un peu maladroit

Le clavier est emprunté aux modèles ROG Zephyrus avec sa conception centrée sans pavé numérique, "ce qui peut poser problème à certains qui estiment qu'il s'agit d'un élément indispensable sur un 17 pouces productif" explique Ultrabookreview. Asus a tenté de compenser cette absence en incluant un pavé numérique virtuel dans le pavé tactile, aussi appelé NumPad ou NumberPad, mais ce n'est pas la même chose. En soi, "le touchpad est assez petit, mais il est en verre et agréable au toucher, réactif et précis" mais le testeur a trouvé "les boutons intégrés plutôt maladroits et la surface un peu instable". PCmag n'est pas plus enthousiasmé par cette implémentation : "je me suis souvent retrouvé à appuyer accidentellement sur la touche activant le NumPad lorsque j'utilisais le pavé tactile avec mon pouce, ce qui faisait apparaître des nombres aléatoires à l'écran lorsque j'essayais de déplacer le curseur".

De son côté, le clavier a fait bonne impression à Ultrabookreview comme à Laptopmag avec sa "frappe confortable liée à sa course décente et à son retour tactile perceptible" tandis que PCmag trouve le résultat "assez moyen" car pas assez ferme et avec une rétro-action pas assez net à ses yeux.

Le clavier est par ailleurs rétro-éclairé avec des LED lumineuses sur trois niveaux d'intensité au choix.

Au centre de tout, l'écran

L'écran est certainement l'un des principaux arguments de cet ordinateur portable. Il est mat et utilise une dalle au ratio 16:10 avec une définition Full HD+ (1920 x 1200 px). Il offre de bons niveaux de luminosité (292 nits) et de contraste (587:1), ainsi qu'une couverture des couleurs étendue et un pré-étalonnage avec une certification Pantone. On obtient la totalité des spectres sRGB et DCI-P3 couverts et 85% AdobeRGB.

Par ailleurs, le rapport hauteur / largeur de 16:10 (opposé au standard 16:9) permet un espace de travail plus grand en hauteur, "un détail loin d'être anecdotique et une très bonne idée pour un ordinateur portable de productivité" selon Ultrabookreview. Dans le même temps cependant, les concurrents (HP ZBook 15 G6, Razer Blade 15 Studio Edition) offrent pour la plupart des options d'écran 4K UHD avec une luminosité accrue et une prise en charge HDR... Le testeur ajoute également "qu'il s'agit d'un panneau de 60 Hz donc pas un choix idéal pour les jeux".

Performances de l'Asus ProArt StudioBook 17

L'Asus ProArt StudioBook 17 est proposé au choix avec un Hexa Core i7-9750H ou un Hexa Core Xeon E-2276M ainsi qu'un GPU RTX 2060 ou Quadro RTX 3000. Le GPU Quadro RTX 3000 propose plus de 100 certifications de fournisseurs de logiciels indépendants (ISV) pour des applications spécialisées et exigeantes, avec des pilotes optimisés pour les applications professionnelles tandis que la RTX 2060 est plus axée jeu. En soutien, jusqu'à 64 Go de RAM et deux SSD NVMe en Raid 0.

Ainsi, pour chaque testeur, le ProArt s'est montré à la hauteur des exigeances. "Un compétiteur performant" pour Ultrabookreview, "excellant dans les tâches de production vidéo et de rendu 3D, mais aussi dans la productivité et la créativité quotidiennes du bureau". "Des performances solides" pour PCmag qui constate son aisance sur Adobe Photoshop ou dans le montage vidéo notamment (Handbrake).

En matière de jeu, la RTX 2060 comme la RTX 3000 sont capables de lancer tous les titres du marché avec un petit avantage pour la première, mais dans des mesures proportionnées à la finesse du boitier.

Un système de refroidissement efficace

Le StudioBook 17 H700 dispose d'un module thermique complexe, avec deux ventilateurs et plusieurs caloducs et plaques répartis sur le CPU / GPU. Cette conception de refroidissement est capable d'apprivoiser la configuration Xeon / RTX 2060 (testée par Ultrabookreview). "Cependant, le CPU et le GPU atteignent des températures élevées dans des charges exigeantes sur cette configuration, et une bonne partie de la chaleur est également transférée sur l'extérieur du châssis (en dessous)".

En face, les ventilateurs tournent assez tranquillement même avec le profil Turbo activé. En jeu, ils s'élèvent jusqu'à environ 43-44 dB max. Ils restent également actifs dans une utilisation quotidienne, mais autour de 33-35 dB donc sont à peine audibles dans une pièce silencieuse.

Petite batterie = petite autonomie

Asus équipe le StudioBook 17 H700 d'une petite batterie de 57 Whr. Pour Ultrabookreview qui a testé son modèle en navigation Internet continue via Wifi avec la luminosité de l'écran à 160 nits, l'autonomie a du mal à dépasser les 4 heures. De son côté, PCmag préfère donner l'autonomie max atteinte en profil économie d'énergie, mode avion et lecture d'une vidéo stockée localement et trouve ainsi près de 6 heures. Plus curieux, Laptopmag dit avoir obtenu 6 heures et 23 minutes d'autonomie en surf sur le Web via Wi-Fi à 150 nits de luminosité... Comprenez par là que l'autonomie dépend avant tout de votre usage et des programmes en arrière plan mais cela donne une idée approximative des capacités du Studiobook.