Toshiba met fin à sa présence sur le marché des ordinateurs portables, y compris le secteur des PC portables Pro.

Toshiba Satellite Pro R50-E-127

En 2018, Toshiba avait vendu 80.1% de sa division PC à Sharp pour 36 millions de dollars.

Cela s'est traduit par l'apparition de la marque Dynabook, nom utilisé auparavant pour qualifier une gamme d'ordinateurs portables Toshiba.

Le japonais cède désormais ses 19.9% restants dans le monde des PC portables à Sharp après 35 ans passés dans le secteur. Il abandonne de ce fait la branche Pro des ordinateurs portables Toshiba.

Toshiba avait lancé le premier ordinateur portable, le T1100, en 1985 (équipé de 256 Ko de mémoire et d'un lecteur disquette pour 2000 dollars). Il commercialisait 17.7 millions d'unités en 2011, contre seulement 1.4 millions en 2017.

Également Japonais, Sony a lui abandonné ses PC portables Vaio, qui subsistent sous cette marque éponyme, en 2014.

Source : Toshiba via Notebookcheck