Notre avis sur l'Asus Vivobook S433IA-EB398T

Amateurs de fluidité et de répondant sur un PC discret et léger, l'Asus VivoBook S433IA-EB398T devrait vous plaire. Toutes les tâches multimédia avec un peu de création sont assurées par son processeur Ryzen 7 Octo Core secondé par un beau total de RAM (16 Go) et par un stockage SSD rapide (512 Go). En d'autres termes, cette base est idéale pour répondre à la majorité des utilisateurs dans un registre courant mais aussi un peu plus gourmand qu'à l'accoutumée (un peu de Photoshop/Première). Son look ne manque pas de charme, de même que son écran Full HD IPS et l'ajout du NumPad est une fonction bienvenue. Par contre, l'autonomie ne dépasse pas les 6 heures et il faudra user de prudence pour le transport.

L'Asus Vivobook S433IA-EB398T face à la concurrence

L'Asus VivoBook S433IA-EB398T ne manque pas de concurrents mais garde un positionnement intéressant grâce à son processeur puissant mêlé à une configuration vivace dans notre comparatif, mais aussi grâce à son module NumPad pratique.

Caractéristiques de l'Asus Vivobook S433IA-EB398T

Écran(s) 14" Full HD IPS NanoEdge (1920x1080, antireflet)
Processeur AMD Ryzen 7 4700U Renoir (2.0 GHz, 8 cœurs)
Mémoire vive installée 16 Go (1 x 16 Go) DDR4 2666MHz
Carte graphique AMD Radeon RX Vega 7
Stockage SSD M.2 NVMe PCIe de 512 Go
Connectique 2 USB 2.0 + 1 USB 3.2 + 1 USB 3.2 Type-C (Gen1), HDMI, microSD/SDXC
Réseau Wi-Fi ac, Bluetooth 5.0
Clavier rétro-éclairé Oui
Pavé numérique Oui, via NumPad
Windows Hello -
Système audio 2 haut-parleurs Harman Kardon, SonicMaster
Système d'exploitation Windows 10 Famille 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie 8 heures / Li-Po 3 cellules 50Whr
Dimensions (mm) / Poids 324 x 213 x 15.9 / 1.4 Kg

Châssis, connectique, écran de l'Asus VivoBook S433IA-EB398T

Le VivoBook S433IA-EB398T reprend beaucoup des lignes de son prédécesseur (VivoBook S432) mais Asus réalise quelques ajustements très sensibles au boiter. Le châssis tout en métal révèle toujours une silhouette tranchée et angulaire, un parti-pris visible notamment au niveau de la charnière ErgoLift qui s'affine. Croisée désormais sur la majorité des PC Asus, cette charnière a la particularité d'incliner la base jusqu’à 3,5 degrés suivant l'ouverture du couvercle afin d'optimiser le confort de frappe tout en contribuant à une meilleure circulation de l’air en dessous du châssis. Question esthétique, Asus opte pour un coloris bi-ton gris et noir. C'est on ne peut plus passe partout sans aller sur l'uniformité complète.

Le clavier profite d'un système de rétro-éclairage (blanc) pour mettre en lumière les touches argentée dans l'obscurité et l'on observe qu'Asus a ajouté un contour et un lettrage jaunes à la touche Entrée. C'est curieux mais ça ajoute une petite touche de couleur singulière à l'intérieur.

Les mensurations sont un autre point sur lequel Asus a remanié son VivoBook. Son poids reste de l'ordre du léger avec 1,4 kg sur la balance et son épaisseur s'affine à 15,9 mm (contre 17,9 mm sur le S432).

De son côté, l'écran bénéficie d'une définition Full HD (1920 x 1080 px) qui met à disposition une densité d'affichage salutaire pour visionner dans les meilleures conditions du contenu en Haute Définition. D'autre part, la dalle IPS œuvre pour ouvrir les angles de vision et reproduire fidèlement les couleurs tandis que le traitement mat de la dalle fait barrière aux reflets liés à un usage par forte luminosité ambiante. Un plus pour le confort.

Sur les côtés du châssis, la composition de la connectique est satisfaisante même si deux ports USB sont encore limités à la norme 2.0. A cela s'ajoutent une sortie HDMI, un lecteur de carte microSD et deux autres ports USB dont un USB 3.2 et un USB 3.2 Type-C. Pour la connectivité sans fil, point de Wifi AX mais la précédente version Wifi AC et du Bluetooth 5.0.

Châssis, connectique, écran de l'Asus VivoBook S433IA-EB398T

La grande force du VivoBook S433IA-EB398T est à regarder au rayon processeur avec l'appui d'un AMD Ryzen Renoir (2020) Ryzen 7 4700U Octo Core basse consommation. Celui-ci fait preuve d'une belle hausse de performances par rapport au Ryzen 7 3700U (2019), grâce notamment au nombre de cœurs qui double mais aussi à la gravure plus fine employée. Sans trop nous avancer (le processeur est récent), pour tous les usages courant type bureautique, nous pouvons affirmer pouvoir obtenir des scores proches d'un Intel Core i7-1065G7 mais la différence se dessine plus visiblement sur des tâches gourmandes en ressources processeurs qui pourront tirer profit de tous les cœurs comme la création de contenu (montage, rendu, modélisation...). A savoir que l'on reste sur du basse consommation (TDP 15W), il ne faut donc pas attendre de ce processeur les mêmes ressources qu'un Octo Core-H (Ryzen 7 4800H) qui lui est un processeur pensé pour les calculs complexes approfondis.

En face, la mémoire vive de 16 Go constitue une force pour profiter d'un multitâche confortable quelque soit votre usage et pour envisager les années à venir sereinement. C'est une bonne chose que le total soit assez élevé car la RAM est soudée et donc non évolutive.

Le VivoBook S433IA-EB398T ne se destine pas à jouer mais la Radeon Vega 7 intégrée au processeur n'est pas contre quelques parties occasionnelles. Au niveau d'une NVIDIA GeForce MX330, ses capacités suffisent amplement pour les travaux de tous les jours et les tâches listées plus haut et permettent même quelques parties de temps en temps sur des jeux assez peu exigeants graphiquement. La plupart exigeront de faire quelques concessions sur la définition de l'écran et/ou sur les détails cependant. D'autant que le processeur est forcé de faire quelques concessions sur sa puissance dans ce cas de figure (TDP réduit), en raison de la compacité du châssis. Entendez par là que vous ne pourrez pas tirer pleinement parti du potentiel des composants mais que l'ensemble vous permettra tout de même de jouer et de créer dans de bonnes conditions, une aubaine déjà pour le prix.

En face, le stockage est élémentaire ici puisqu'il est confié à un SSD dédié rapide de 512 Go (NVMe PCIe). Le système y gagne directement comparé à une configuration avec disque dur mécanique en raison de la rapidité de chargement offerte par le SSD. Ce type de stockage assure des phases d'allumage et d'extinction presque instantanées, des transferts calculés en secondes ou des lancements de logiciels instantanés là où le support mécanique impliquait des latences conséquentes. Notez par ailleurs que le SSD est par nature plus silencieux, robuste et efficient qu'un disque dur. Pour ne rien gâcher, la capacité de 512 Go est confortable pour stocker vos fichier lourds sans trop de restriction.

Terminons par un mot sur l'autonomie, qui profite sur cette déclinaison d'une batterie de 50 Whr. Sans battre des records, elle devrait permettre d’avoisiner les 8 heures en navigation Web via Wifi.