Notre avis sur le Honor MagicBook Pro Core i5

Travailler et se divertir sur un PC portable 13 heures durant sans avoir à le brancher, ça vous fait rêver ? Alors le Huawei MagicBook Pro Core i5 devrait vous plaire. Il prend place dans un boitier en métal léger (1,7 kg). Celui-ci cache un Intel Core i5 Quad Core de 10ème gen secondé par une GeForce MX350 dédiée, par 16 Go de RAM et par un stockage SSD de 512 Go pour servir la rapidité système. Un écran 16 pouces borderless Full HD IPS 100% sRGB se charge de la mise en images et les agréments sont assurés par un lecteur d'empreinte, le clavier rétro-éclairé ou une webcam rétractable. Par contre, le positionnement de la webcam conduit à un angle peu flatteur.

Pour connaitre notre avis et notre analyse approfondie du châssis, de l'audio et des périphériques de saisie, consultez notre test du Honor MagicBook Pro (AMD)

Meilleur prix connu : 699€

Le Honor MagicBook Pro Core i5 face à la concurrence

Notre Huawei Matebook 14 2020 Core i5 n'est pas tout seul dans sa catégorie mais s'impose non seulement grâce à son écran 16 pouces parmi les 15 pouces dans notre comparatif mais également grâce à son boitier en métal élégant et léger et à son autonomie digne d'un marathonien.

Caractéristiques du Honor MagicBook Pro 2020 Core i5

Écran(s) 16.1" Full HD LED IPS 100% sRGB 300 nits (1920x1080, antireflet)
Processeur AMD Ryzen 5 4600H Renoir (3.0 GHz, 6 cœurs)
Mémoire vive installée 16 Go DDR4 2400 MHz (dual channel, soudée)
Carte graphique AMD Radeon RX Vega 6
Stockage SSD M.2 NVMe PCIe de 512 Go
Connectique 3 USB 3.2 + 1 USB 3.2 Type-C (Gen1), HDMI 2.0
Réseau Wi-Fi ac (2x2), Bluetooth 5.0
Clavier rétro-éclairé Oui
Pavé numérique -
Windows Hello Oui, via lecteur d'empreintes
Système audio 2 haut-parleurs 2W
Système d'exploitation Windows 10 Famille 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie 11 heures / Li-Polymère 2 cellules 56Whr
Poids / Dimensions (mm) 1.7 Kg / 369 × 234 × 16.9

Châssis, connectique, écran du Honor MagicBook Pro 2020 Core i5

Commençons par ce qui fait l'essentiel de l'intérêt du Honor MagicBook Pro, son boitier. Honor ne sort pas des sentiers battus et se rapproche du très bon châssis croisé sur son modèle en 14 pouces plus abordable, et c'est tout à son honneur. Les surfaces en alliage métallique sont lisses et mates, assemblées avec soin et ne présentent aucun bord coupant pouvant rendre sa manipulation inconfortable. La sobriété est de rigueur avec un coloris Argent (Mystic Silver) uniforme. Les adeptes des PC Apple seront conquis, les amateurs de design criard un peu moins. Quoi qu'il en soit, le MagicBook Pro pourra se glisser dans n'importe quel environnement sans se faire remarquer.

A l'ouverture, on remarque immédiatement l'écran borderless plus grand que la moyenne avec ses 16.1 pouces, entouré d'un cadre de 4,9 mm pour un ratio écran/châssis de 90%. L'immersion est convaincante, d'autant que la dalle IPS assure des angles de vision larges (170°). Par contre, on se rend vite compte que le format ne favorise aucun gain en matière de confort et s'applique simplement à faire comme le MacBook Pro 16 d'Apple. En effet, le format d'affichage (16:9) et la définition (Full HD 1920 x 1080 px) de l'écran sont basiques et le PC est forcément plus encombrant en largeur. Par ailleurs, Honor pense à ceux qui travaillent l'image avec une couverture colorimétrique sRGB à 100%. Pour faire un peu de retouche occasionnelle, c'est bienvenu. Notez que la luminosité maximale atteint les 340 nits, un bon niveau pour la gamme tarifaire du PC, mais qui pourra entraver l'utilisation par temps ensoleillé en extérieur.

Pour sa part, le clavier est rétro-éclairé de blanc sur deux niveaux d'intensité et confortable pour la saisie avec ses touches larges à la course très courte même si son format est ramassé au centre au détriment de l'espacement des touches et du pavé numérique. On observe par ailleurs deux grilles de haut-parleurs de part et d'autre du clavier qui assurent une projection sonore en frontal. Dans cette configuration, l'effet stéréo est appréciable et le rendu est propre, sachant que le traitement sonore offert par l'application Nahimic permet de faire les ajustements à son goût. Par contre, l'intégration de ces haut-parleurs n'est pas idéale de par leur couleur noire et leur format semblable à une touche de saisie qui peut perturber lors de la frappe, sans parler du rendu esthétique proprement dit qui ne devrait pas séduire tout le monde. Un mot sur le touchpad à présent qui montre des dimensions confortables mais dont l'intégration est sujette à reproches. Un bruit de "vide creu" se fait entendre lors de son utilisation, sans doute lié à l'espace libéré dans le châssis plus grand.

La connectique assure un niveau correct même si certains regretteront l'absence de lecteur de carte notamment. Ici, une sortie HDMI 2.0, trois ports USB 3.2 de taille standard et un port USB 3.2 Type-C Gen1. A savoir que ce denier sert aussi et surtout à la charge et n'est pas compatible Thunderbolt. Ceux qui voudront brancher leur PC et profiter de la polyvalence du port USB-C devront donc acquérir un dock. La connectivité est confiée aux modules sans fil récents (Wifi AC et Bluetooth 5.0) et un lecteur biométrique est dissimulé au niveau du bouton Power pour une authentification rapide et sécurisée via Windows Hello. Dernier point qui montre à quel point Honor veut préserver votre vie privée (et gagner de la place autour de l'écran), la webcam est "cachée" sous une touche de fonction du clavier et déployable sous la pression. Disponible à la demande, elle offre surtout un angle de prise de vue un peu maladroit.

Performances, autonomie du Honor MagicBook Pro Core i5

Pour soutenir tout ce qui entoure l’usage courant, le Huawei Matebook Pro 2020 est alimenté par un processeur de 10ème génération (2019) Comet Lake, le Core i5-10210U Quad Core. Ainsi, le PC couvre l'ensemble de l'usage courant (navigation Web, traitement Office, vidéo) avec une maitrise assez pointue dans les applications plus gourmandes ayant recours à l'architecture multicœurs (montage vidéo, Photoshop léger...). Attention, on est sur du basse consommation et non sur des processeurs puissants type -H. De fait, si vous vous essayez à des tâches gourmandes en ressources CPU, vous ferez face à des latences plus ou moins nuisible. En face, les 16 Go de mémoire vive assurent une fluidité parfaite au système pour le multitâche.

Du point de vue graphique, l'ultrabook est bien armé avec l'appui d'une carte graphique dédiée GeForce MX350 qui vient prendre le relai de la puce Intel UHD G1 quand il y a besoin d'un peu plus de ressources. Cette carte récente basée sur l'architecture Pascal est en gros une mise à jour de la GeForce MX250 avec un petit gain de fréquence lui permettant de flirter avec les performances d'une GTX 1050. Ce GPU est donc d'un appui précieux dans l'usage courant et pour lancer quelques jeux. Le joueur occasionnel pourra donc s’exercer en FHD Low sur une bonne partie des titres du marché à condition de faire des concessions sur la netteté du rendu.

Le stockage est une autre force dans ce PC portable puisqu'il est confié à un SSD NVMe PCIe de 512 Go qui va renforcer significativement la réactivité globale du système au quotidien. Globalement plus silencieux, robuste et économe en énergie qu'un disque mécanique, il permet à Windows d'atteindre un niveau de fluidité remarquable avec des délais de chargement brefs et une exécution sans latences. Qui plus est, sa capacité n'a rien de ridicule et peut héberger une bonne partie de votre ludothèque même si certains ne trouveront pas cela suffisant.

Enfin, le MateBook Pro devrait tirer un excellent profit de sa batterie de 56 Whr avec une autonomie atteignant les 13 heures en navigation Web avec Wifi actif, de quoi tenir une journée entière et même plus.

Meilleur prix connu : 699€