AMD a annoncé vendredi dernier qu’il allait licencier 1100 de ses employés au cours du premier trimestre 2009, soit 9% de sa masse salariale. Un peu moins donc que le chiffre de 1500 suppressions de postes qui avait filtré mi-décembre.

Tout comme Intel, AMD subit de plein fouet la crise économique actuelle dont l’un des effets est la chute de la demande dans le secteur informatique. Un coup rude pour le fondeur qui s’est engagé l’année passée dans un processus de restructuration suite à de mauvais résultats enregistrés sur plusieurs trimestres consécutifs.

Rappelons qu’en 2008, AMD avait procédé au licenciement de 2200 salariés en plusieurs vagues. Elle a également il y a quelques mois de cela débuté la séparation de ses activités, confiant à The Foundry Company – entreprise issue d’un partenariat avec l’ATIC -Advanced Technology Investment Company) d'Abu Dhabi - la production de ses produits tandis qu’elle se concentre sur le développement et la conception des puces.

En plus des 1100 suppressions d'emplois, la société a également décidé de revoir la grille des salaires à la baisse. Ainsi, le président du conseil de surveillance Hector Ruiz et le directeur général Dirk Meyer vont voir leur rémunération diminuer temporairement de 20% tandis que d’autres dirigeants du groupe subiront une baisse de 15% de leurs salaires. Celle-ci sera de 10% pour le reste des salariés, à moins qu’ils n’effectuent des heures supplémentaires auquel cas elle ne sera "que" de 5%.

A ce sujet, John Dryden de la société d’analyse Charter Equity Research précise qu’AMD s’en sort mieux du côté des puces graphiques, qui comptent pour 20% de l’activité de la marque, et que ses soucis financiers sont dus aux processeurs. Il est vrai qu’AMD n’a pas vraiment brillé l’année dernière sur ce secteur, avec notamment une plateforme Puma écrasée par le Centrino 2 d’Intel, tandis qu’elle a réussi à prendre dernièrement des parts de marché à NVIDIA sur le marché des cartes graphiques grâce à ses Radeon HD4000, situation qui devrait encore évoluer à son avantage au premier semestre 2009 d’après Dryden. Comme nous l’avons vu précédemment, les Radeon Mobility HD4000 qui seront prochainement embarquées dans de nouveaux ordinateurs portables promettent de belles performances et devraient à priori donner du fil à retordre aux GeForce M du caméléon.

La firme de Sunnyvale devrait dévoiler le 22 janvier ses résultats du 4ème trimestre 2008, avec notamment un chiffre d’affaires en baisse de 33% sur un an.

[Source : MarketWatch]