Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Difficile pour les marques de se démarquer sur le marché des ultrabooks 13 / 14 pouces. Ces derniers embarquent le plus souvent des configurations identiques et en dehors du design, voire du prix, peu d'éléments permettent de les différencier. Mais quelques exceptions sont toujours possibles, à l'image d'Asus qui propose depuis peu un ZenBook équipé d'un écran OLED. La technologie n'a rien d'inédit mais jusqu'à présent, elle était réservée à des ordinateurs portables haut de gamme et donc onéreux. Là, Asus se contente d'une dalle OLED Full HD et peut donc afficher un tarif abordable, proche de 1000€, de quoi susciter l'intérêt. Mais ce n'est pas le seul atout de ce ZenBook UM325 qui peut aussi compter sur son processeur AMD Ryzen Octo-Core pour se démarquer de la concurrence. Alors, pari réussi ?

Caractéristiques du Asus ZenBook UM325 OLED

Écran(s) 13.3" Full HD OLED 100% DCI-P3 400nits NanoEdge (1920x1080, brillant)
Processeur AMD Ryzen 7 5800U Cezanne (8 cœurs - 1,9 GHz)
Mémoire vive installée 16 Go LPDDR4X 3733 MHz (soudée)
Carte graphique AMD Radeon RX Vega 7
Stockage SSD M.2 NVMe PCIe de 1 To
Connectique 1 USB 3.2 + 2 USB 3.2 Type-C (Gen2 ; vidéo, alimentation), HDMI 2.0, microSD
Réseau Wi-Fi ax (2x2), Bluetooth 5.0
Clavier rétro-éclairé Oui
Pavé numérique Oui, virtuel via NumPad
Windows Hello Oui, via webcam infrarouge
Système audio 2 haut-parleurs Harman Kardon SonicMaster
Système d'exploitation Windows 10 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie 13 heures / Li-ion 4 cellules 67Whr
Dimensions (mm) / Poids 304 x 203 x 13.9 / 1.1 Kg

Asus ZenBook UM325 - Châssis / Design

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Côté look, les habitués de la marque ne seront pas dépaysés. Cet Asus UM325 reprend les codes de la gamme ZenBook, avec le design à base de cercles concentriques associés à un coloris bleu / gris (Pine Grey). C'est élégant et capable de se fondre dans n'importe quel environnement, qu'il soit professionnel ou personnel. L'intérieur est à l'avenant.

La finition est soignée comme toujours sur les ZenBook. Quelques zones se montrent un peu plus sensibles à la pression mais rien de problématique en pratique.

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Le dessous du châssis laisse apparaitre une discrète grille d'aération. Quant à l'accès aux composants, il ne pose pas de grande difficulté mais l'intérêt est pour le moins limité. D'abord car seul le SSD peut évoluer. Ensuite car Asus a encore eu la mauvaise idée de cacher deux vis sous les tampons en caoutchouc. Conséquence, ils auront tendance à se décoller une fois que vous y aurez touché.

Asus ZenBook UM325 - Connectique / Ports

Malgré une épaisseur contenue, Asus a conservé une connectique variée. A gauche, une sortie HDMI, deux ports USB-C dont un dédié à l'alimentation secteur. Plateforme AMD oblige, pas de Thunderbolt. Mais sauf à vouloir utiliser un eGPU ou être déjà en possession d'une station d'accueil basée sur cette norme, cette absence ne devrait pas être problématique.

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

A droite un port USB-A ainsi qu'un lecteur micro-SD. D'aucuns regretteront l'absence de prise jack pour brancher un casque ou un micro. Un adaptateur est fourni mais il occupe alors un port USB-C.

Asus ZenBook UM325 - Système audio

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Signé Harman Kardon, le système audio du ZenBook UM325 est plaisant pour un ultrabook, bien aidé par l'utilitaire DTS Audio Processing. Les options proposées ne sont pas en sur-nombre, et toutes ne sont pas aussi convaincantes, mais elles permettent d'apporter un petit plus bienvenu pour profiter d'un rendu plus agréable.

Asus ZenBook UM325 - Clavier / Touchpad

A toutes fins utiles, précisons que les ZenBook UM325 vendus en France disposent bien d'un clavier azerty

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

La place sur un ultrabook de 13 pouces étant limitée, des concessions doivent être faites. Asus a choisi de privilégier la largeur des touches (16,2 mm) au dépend de la hauteur (13,5 mm) et de l'espacement (3 mm). Un choix judicieux car en pratique, la prise en main est immédiate. La frappe devrait donc plaire au plus grand nombre avec en prime un toucher doux et une course assez longue (1,3 mm).

En revanche, la disposition avec des touches positionnées à droite de la touche Entrée est quelque peu déroutante, surtout pour ceux qui jonglent entre plusieurs claviers. D'aucuns trouveront sans doute également que certaines zones du repose poignet ont tendance à ployer un peu trop à leur goût lors d'appuis un peu trop vifs.

Le rétro-éclairage blanc offre 3 intensités afin de s'adapter aux différents environnements et périodes d'une journée. Enfin, à l'instar d'autres ordinateurs portables de la marque, il profite d'une charnière Ergolift. Derrière ce terme, un système destiné à surélever légèrement le clavier afin de favoriser la circulation d'air et proposer une position de frappe légèrement inclinée.

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

Le touchpad profite d'une large surface (130x65 mm). Un plus agréable au quotidien, tant pour naviguer que pour exécuter des gestes multitouch. Particularité de certains PC portables Asus, le numpad, ce clavier numérique virtuel qui s'active par un bref appui sur le symbole présent dans le coin supérieur droit. Sans égaler le confort d'un pavé numérique dédié, ce numpad constitue malgré tout un atout pour saisir des données dans Excel par exemple.

Pour les plus observateurs qui se demanderaient à quoi peut servir le symbole présent dans le coin supérieur gauche, il s'agit du réglage d'intensité lumineuse du numpad. Mais c'est aussi un raccourci pour lancer la calculatrice Windows. Pour ce faire, il faut effectuer un mouvement de haut en bas dessus.

Asus ZenBook UM325 - Ecran

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325

L'une des particularités de ce ZenBook UM325 réside dans son écran. Point de dalle LCD comme sur 99% des ordinateurs portables du marché mais un écran OLED. Une technologie plutôt réservée aux téléviseurs et smartphones haut de gamme.

Principal atout d'un écran OLED, un taux de contraste infini, c'est à dire en pratique des couleurs plus profondes. Un apport surtout visible avec les couleurs sombres et plus particulièrement avec des noirs réellement noirs et non plus ou moins gris comme c'est parfois le cas sur les écrans LCD classiques (par exemple lors de la lecture d'une vidéo).

Mais les qualités de cet écran OLED Samsung (SDC4158 - ATNA33XC11) ne s'arrêtent pas là. Il peut aussi compter sur une luminosité maximale de 400 cd/m2 et surtout une couverture totale des espaces sRGB, Adobe RGB et DCI-P3. Un atout pour les photographes et autres professionnels de l'image. Côté colorimétrie, le constat est moins réjouissant, du moins par défaut avec l'utilitaire Asus Splendid actif. Le point blanc dépasse les 7000K, le gamma oscille entre 2,3 et 2,4. Il en ressort des couleurs trop saturées, d'autant plus que Windows 10 est toujours incapable de gérer correctement les écrans Wide gamut. Bref, si vous êtes sensible à la fidélité des couleurs, le passage par une caractérisation à la sonde s'impose. Vous pourrez alors tirer toute la quintessence de cette dalle OLED et profiter d'un DeltaE inférieur à 1.

Test Asus ZenBook UM325

Faut-il pour autant considérer un écran OLED comme le graal ultime ? Non, pas pour un ordinateur portable du moins. En effet, cette technologie reste sensible au marquage (burn-in) lorsque l'écran affiche la même image durant plusieurs heures. Cela peut donc concerner la barre des tâches Windows ou tout ceux qui positionnent leur PC portable sous un moniteur externe et utilisent l'écran interne pour y laisser à demeure leur messagerie par exemple. Pour un usage plus classique, pas de crainte particulière à avoir en revanche.

Test Asus ZenBook UM325

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Avec un montant supérieur de 9 mm, aucune difficulté pour intégrer la webcam à son emplacement habituel. Bon point, surtout en l'absence de lecteur d'empreinte digitale, elle est compatible avec Windows Hello.

Pour les visios et autres réunions Teams, légions en cette période de télétravail, la qualité de la caméra est décevante. Les images manquent de piqué et sont, on peut le dire, limite floues même dans de bonnes conditions lumineuses. Dommage car les microphones sont eux bien plus convaincants.

Asus ZenBook UM325 - Performances

Outre l'écran OLED déjà évoqué, l'autre singularité de ce ZenBook UM325 réside dans la présence d'une plateforme AMD Zen 3 avec sa puce Ryzen 7 5800U. Un processeur basse consommation bien évidemment mais doté de 8 coeurs et 8 threads.

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Si les processeurs Octo Core sont devenus fréquents, ils étaient jusqu'à présents proposés sur des PC portable gamer et ordinateur portable destinés aux créatifs. Alors comment se comporte ce CPU AMD face à son homologue Intel, le Core i7-1165G7, un processeur Quad Core cette fois.

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Sur les tests où le résultat dépend de la puissance processeur, pas de place au débat, ce Ryzen 7 5800u écrase son homologue Intel. C'est particulièrement flagrant sous Handbrake pour convertir une séquence vidéo. Mais aussi avec les benchmarks synthétiques comme Geekbench ou Cinebench.

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Mais aujourd'hui, la puissance CPU n'est plus aussi importante, de plus en plus de logiciels s'appuyant aussi sur la puce graphique, qu'elle soit intégrée ou dédiée. Et là, force est de constater que le Core i7-1165G7 reprend des couleurs. Les deux processeurs font ainsi jeu égal (sous Davinci Resolve par exemple) voire tourne à l'avantage (certes léger) du Intel (Capture One Pro).

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Une tendance que l'on retrouve en jeu où le Core i7-1165G7 et sa puce Intel Iris Xe devance la Vega de 5 à 10 FPS. Pas de quoi changer la donne pour autant puisque les ordres de grandeurs sont similaires avec en pratique, autour de 30 - 40 FPS en Médium sur des titres récents pas trop exigeants. De quoi convenir aux casual gamer. Et encore, si le jeu est un usage fréquent, nous ne pouvons que vous conseiller d'opter pour un ultrabook équipé d'une carte graphique Nvidia, une MX450 ou mieux, une GeForce GTX 1650 afin d'avoir davantage de latitude.

Attention, AMD fait cohabiter deux architectures différentes sous sa gamme de processeurs série 5000 basse consommation. Ainsi les Ryzen 5 5500U est basé sur l'architecture Zen 2...

Asus ZenBook UM325 - Nuisances sonores / Bruit / Températures

Avec une pression sonore maximale de 41 dBA, le ZenBook UM325 se positionne dans la moyenne des ultrabooks équipés d'une configuration similaire. La fréquence n'appelle pas de critique particulière même si certains concurrents parviennent à délivrer un souffle un peu plus étouffé en termes de perception pour l'utilisateur. Mais comme le ventilateur ne se déclenche que lors des phases de calculs prolongées, ce n'est pas pénalisant en pratique. Si besoin, il est possible de basculer sur un profil "silencieux", certes encore plus discret mais au prix de performances moindres. Quant aux 2 autres modes, nous n'avons constaté aucune différence, que ce soit question bruit ou rapidité.

Côté températures, le CPU tourne autour de 80°C lorsqu'il est sollicité. En surface, bonne surprise, le châssis reste à température ambiante.

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Asus ZenBook UM325 - Autonomie / Batterie

Poids plume, format compact, ce ZenBook UM325 se devait d'avoir une autonomie correcte. C'est chose faite avec environ 12h en usage courant (navigation Web, WiFi actif, luminosité réglée à 140 cd/m2). A titre de comparaison, le ZenBook UX425EA, basé sur un processeur Intel Tiger Lake et un écran 14 pouces LCD offre 12h40 d'autonomie dans les mêmes conditions.

Le bloc d'alimentation de 65W pourra facilement se faire oublier au fond d'un sac (63x63x29 mm - 220g).

Si vous utilisez votre ultrabook la plupart du temps sur secteur, vous aurez tout intérêt à bloquer la charge à 80 voire 60% via l'option "battery health charging" proposée dans l'utilitaire MyAsus. La durée de vie de la batterie devrait ainsi être davantage préservée.

Notre avis sur l'Asus ZenBook UM325 OLED

Test Asus ZenBook UM325 - AMD Ryzen 7 5800U Octo Core

Avec ses ZenBook UM325, Asus tente de démocratiser les écrans OLED sur des ultrabooks plus abordables et par conséquent plus en adéquation avec le budget de la majorité des utilisateurs. Atouts de cette technologie, un taux de contraste nettement supérieur à celui d'un écran LCD et donc des images aux couleurs plus profondes avec en prime une excellente colorimétrie (couverture totale des espaces sRGB / RGB et DCI-P3).

Toutefois, cette technologie n'a pas que des atouts. Le phénomène de marquage reste une faiblesse intrinsèque des écrans OLED et ne doit donc pas être occultée au moment de l'achat, surtout si au quotidien vous avez un écran qui reste figé durant plusieurs heures par jour sur un même programme. Les risques sont alors bien réels et opter pour un écran classique sera sans doute plus sage dans ce cas.

Mais l'écran OLED n'est pas la seule force de ce ZenBook UM325. Il peut aussi compter sur son processeur AMD Ryzen Octo-Core de dernière génération. Une caractéristique inédite sur un CPU basse consommation.

Avec ses 8 huit coeurs (et 8 threads), il s'agit du processeur basse consommation le plus performant du moment.

Le Ryzen 7 5800U dispose à ce titre d'une puissance de calcul supérieure à celle de son homologue Intel, le Core i7-1165G7. Mais ce dernier se rattrape avec une puce graphique intégrée Iris Xe plus véloce. In fine, c'est un peu un jeu à somme nulle sauf à utiliser au quotidien des programmes où la puissance processeur est la plus importante. Et en 2021, c'est de moins en moins le cas, sauf pour les développeurs peut-être.

Pour le reste, ce ZenBook UM325 peut compter sur un poids plume (1,1 Kg), une autonomie confortable (12h), un joli look sans oublier son clavier agréable et son touchpad doté du numpad. Un astucieux système pour disposer d'un pavé numérique (virtuel) sur un ultraportable de 13/14 pouces qui ne peut en disposer par nature, faute de place. Sans oublier, un tarif abordable. Enfin, quand il est en stock ce qui n'est pas le cas en ce moment mais la disponibilité devrait s'améliorer à l'approche de l'été 😉

4 out of 5 stars

L'Asus ZenBook UM325 OLED obtient la note de 4/5

Points forts
Joli look, belles finitions
Dalle OLED (contraste, colorimétrie)
Bonne autonomie
Numpad
Processeur Octo-Core performant...
À revoir
Pas de port jack 3,5 mm
(Quelques zones de flexion)
... mais "bridé" par son iGPU en retrait

Comparez les configurations de l'Asus ZenBook UM325 OLED disponibles en ligne