Près de 6 mois après le lancement des puces Apple M1, destinées au MacBook Pro, MacBook Air et maintenant, l'iMac 24, Capture One Pro profite enfin d'une mise à jour pleinement compatible avec les puces Apple Silicon M1.

Pas de nouvelles fonctionnalités au programme de cette nouvelle version 21 estampillée 14.2.0, la nouveauté est donc à chercher du côté du code source du logiciel dédié au développement et à la gestion des photos, plus particulièrement des RAW. Exit OpenCL, place à Metal, une API développée par Apple destinée, entre autre, à gérer l'accélération graphique des jeux et logiciels. D'aucuns se demanderont le rapport avec Capture One Pro, et bien, C1 Pro, comme beaucoup d'autres désormais, utilise l'accélération GPU pour certaines tâches, notamment lors de l'export.

De quoi laisser espérer une amélioration des performances et de la réactivité en général. Nous avons eu l'occasion d'utiliser les différentes versions Beta de Capture One Pro optimisées pour la puce Apple M1, l'occasion de réaliser quelques comparatifs de performances entre un MacBook Air / Pro et des PC portables Windows.

Sans grande surprise, la puce M1 confirme la bonne impression et la tendance constatée lors de notre test du MacBook Pro 13 M1. L'ultrabook Apple se montre ainsi l'un de plus rapide et n'a pas à rougir face à une configuration musclée comme peut l'être celle du Dell XPS 17. Idem face au MacBook Pro 15 2018. Enfin, et surtout, le MacBook Air dispose d'un avantage de taille, son silence total en l'absence de ventilateur.

Quant aux gains entre C1 21 optimisé M1 et la précédente version qui fonctionnait via Rosetta, l'apport est surtout visible lors de la phase d'importation.

Outre les phases d'importation et d'exportation qui sont les plus simples, et sans doute les plus représentatives des performances d'un ordinateur, il y a toutes les actions liées à la gestion et au développement / traitement des fichiers RAW, plus brèves, moins reproductibles et donc moins objectives in fine. Pour autant, c'est souvent à ce moment que la sensation de performances sera la plus présente.

Alors cette version 21 de Capture One Pro optimisée Apple M1 est-elle plus réactive à l'usage ?

Sans hésitation, oui, cela ne fait aucun doute. Tant sur l'écran interne du MacBook Air que sur un moniteur externe UHD (avec mise à l'échelle), les ajustements des curseurs n'ont plus ces petits lags que l'on constatait jusqu'à présent. Idem pour la navigation entre les photos. Une amélioration de la réactivité que l'on constate également avec l'outil de correction de la perspective (keystone).

Toutefois, pour ce dernier, tout n'est pas encore parfait, et des progrès sont encore possibles. Rien de rédhibitoire pour autant mais si vous trouvez que l'outil n'est pas encore assez réactif, la solution est à chercher du côté de la mise à l'échelle de votre écran.

En effet, sur Mac OS, comme l'indique les préférences Moniteur, l'utilisation d'une mise à l'échelle va impacter les performances. C'est souvent imperceptible au quotidien mais avec un logiciel photo comme Capture One ou Lightroom, un petit délai est parfois visible, surtout si vous travaillez sur des RAW Fuji et/ou gaver de megapixels (50 MP et +). Dans ce cas, il est possible d'améliorer la situation en réglant son écran en mode "Retina pur", c'est à dire, la mise à l'échelle qui correspond à votre définition d'écran native divisée par 2. Soit en pratique un équivalent 1920x1080 pour un écran UHD par exemple ou un équivalent 1280x800 pour la dalle des MacBook Pro / MacBook Air 13 M1. Seul bémol, le gain de réactivité se fait au dépend de la surface utile d'affichage...

Vous êtes photographe, vous cherchez un PC portable dédié à la retouche photo, découvrez notre sélection de modèles recommandés.

Le nouvelle version de Capture One Pro 21 (14.2.0) est à récupérer depuis le site Capture One.