Les crypto-monnaies et en particulier le Bitcoin représente une sorte de nouvel Eldorado des finances. Leur croissance phénoménale attire de nombreux investisseurs et aussi une multitude d’opérateurs. Parmi ceux-ci se cachent bien évidemment des escrocs qui ont recours à un vieux système pour duper ceux qui veulent faire des profits : la pyramide ou système de Ponzi. Découvrez comment fonctionne ce système frauduleux, son développement récent sur le marché des cryptomonnaies et comment détecter de tels arnaques.

Qu’est-ce qu’un système de Ponzi ou une pyramide de Ponzi ?

Un système de Ponzi est une arnaque à l'investissement qui implique le paiement de prétendues plus-values grâce aux fonds apportés par de nouveaux investisseurs.

Dans ce système aussi appelé pyramide de Ponzi, les organisateurs cherchent sans cesse de nouveaux investisseurs. Leur argent servira à payer les bénéfices qui ont été vantés auprès des premiers investisseurs. L’argent n’est pas placé et ne rapporte rien. Ces systèmes attirent des investisseurs en affichant de fausses promesses de forte rentabilité. Ils sont systématiquement voués à l’échec qui se produit lorsque les investisseurs réclament massivement leurs gains en même temps ou lorsque les organisateurs disparaissent dans la nature.

La forte rentabilité du Bitcoin et les autres crypto-monnaies en général, a attiré bien sûr des escrocs. Ceux-ci ont alors monté de toutes pièces de faux systèmes d'investissements en Bitcoin. L’argent confié par les investisseurs n’est pas transformé en crypto-monnaie mais sert uniquement à payer les investisseurs qui souhaitent sortir du système.

De plus en plus de cas de systèmes de Ponzi dans l’univers du Bitcoin

Comme tout secteur financier à haute rentabilité, le Bitcoin a drainé vers lui des escrocs qui ont essayé de profiter de cette tendance nouvelle.

Au mois de mars 2020 le Bitcoin chutait dramatiquement de près de 30 % en quelques jours. Depuis, on sait que c’est certainement un opérateur connu sous le nom de PlusToken qui a fait évaporer environ 88 millions de dollars d’investissements. À l'époque, Chainalysis, une société d'analyse de chaînes de blocs basée aux États-Unis, a déclaré que les retraits effectués par ce qui est “un des plus grands systèmes de Ponzi jamais créés" sont l'une des nombreuses influences potentielles sur le BTC. Selon Chainalysis, bien que six personnes connectées à PlusToken aient été arrêtées en juin dernier, les fonds volés ont continué à passer d'un portefeuille à l'autre et à être encaissés par l'intermédiaire de courtiers de gré à gré indépendants opérant principalement sur la bourse de Huobi.

Plus récemment, c’est aux Philippines, que l’équivalent local de la Securities and Exchange Commission (organisme américain de réglementation des marchés financiers) publiait une note avertissant que Mining City était très certainement un investissement de type pyramidal qui n’avait aucune licence pour exercer sur le territoire.

Il y a aussi le cas d’un certain Mr Reynolds qui a monté une société appelée Control-Finance en 2017, lui permettant d’amasser plus de 22 800 bitcoins auprès d'investisseurs attirés par l'appât du gain. En effet, il leur offrait une rentabilité mirobolante mais en réalité, c'était une pyramide de Ponzi tout ce qu’il y a de plus classique. Aujourd’hui les investisseurs floués cherchent toujours leurs 143 millions de dollars définitivement envolés.

Quels indices pour reconnaître un système de Ponzi en Bitcoin ?

Il est difficile de détecter à coup sûr un système de Ponzi mais tous possèdent des caractéristiques communes qui doivent mettre la puce à l'oreille. Voici les principales :

● Un rendement annoncé très élevé avec peu ou pas de risque : tout investissement comporte un certain degré de risque, et les investissements générant des rendements plus élevés impliquent généralement plus de risque. Les rendements « garantis » ou les promesses de rendements élevés avec peu de risques doivent être regardés avec scepticisme.

● Des investissements non enregistrés : les systèmes de Ponzi impliquent généralement des investissements qui n'ont pas été enregistrés auprès des autorités nationales de réglementation.

● Des vendeurs sans licence : la plupart des pays accordent des licences aux opérateurs de marchés pour les crypto-monnaies. En l’absence de telles licences, il vaut mieux se tenir à l’écart.

● Des structures complexes ou peu claires : c'est une bonne règle de base d'éviter les investissements que vous ne comprenez pas ou pour lesquels il vous est impossible d’obtenir des informations complètes.

● Des problèmes administratifs : soyez toujours sceptique quant aux excuses concernant les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas examiner les informations sur l'investissement sur des documents officiels. Soyez aussi à l'affût d’erreurs dans les extraits de compte qui peuvent être un signe d'activité frauduleuse. Les organismes qui invoquent des problèmes administratifs pour ne pas délivrer des documents en temps et en heure sont à éviter.

● De la difficulté à recevoir les paiements : soyez méfiant si vous ne recevez pas les premiers paiements dus. Les organisateurs de système de Ponzi promettent parfois des paiements ultérieurs avec un bénéfice plus élevé. Ce doit être une alerte rouge qui doit vous faire fuir.


Enfin, comme pour toute activité en ligne, et a fortiori pour des investissements financiers, vous devez absolument protéger vos données. De plus, l’investissement dans le Bitcoin dit s’accompagner d’anonymat. Pour cela, il sera utile de s’équiper d’un VPN, seul outil fiable pour chiffrer vos données de connexion et protéger votre identité en ligne. Grâce au login de NordVPN, l'intégralité de votre activité Internet sera masquée et sécurisée. L’essai gratuit d’un VPN de qualité vous permettra d’en discerner les avantages et de vérifier son adéquation à votre besoin.