Microsoft se montre plus souple sur les pré-requis en matière de configuration pour installer Windows 11 et propose un nouvel outil de test pour savoir si l’on peut installer ce nouveau système d’exploitation sur son ordinateur.

Windows 11 menu démarrer

Si l’annonce de Windows 11 a pu faire des heureux, beaucoup d’utilisateurs ont déchanté en découvrant que leur PC ne sera pas compatible avec ce nouvel OS.

Car les pré-requis en matière de configuration sont plus drastiques qu’habituellement : processeur Dual Core 64 bits 1 GHz, 4 Go de RAM, 64 Go minimum d'espace de stockage libre, DirectX12 ou supérieur avec WDDM2.0, écran 720p supérieur à 9'' ainsi que fonctionnalités comme UEFI, SecureBoot et TPM 2.0.

Face à des petits malins proposant des solutions (évidemment non officielles) pour installer malgré tout Windows 11 sur des ordinateurs a priori non compatibles et à la gronde de très nombreux utilisateurs mécontents, Microsoft lâche du lest.

La firme de Redmond augmente ainsi le nombre de processeurs compatibles, ajoutant des Intel Core 7ème génération : Core i7-7820HQ ainsi que les éditions Intel Core X et Xeon W.

En prime, les images d’installation ISO officielles que l’on peut télécharger gratuitement ne bloquent pas l’installation sur des PC officiellement non compatibles (installation fraîche et non mise à jour).

Toutefois d’après The Verge, Microsoft menace de bloquer les mises à jour Windows Update et pilotes pour Windows 11 si la configuration de l’ordinateur sur lequel le système est installé est jugée incompatible.

Justement, pour vérifier si votre PC (portable) est compatible avec Windows 11, Microsoft propose une nouvelle version de son outil de test « PC Health Check » que vous pouvez télécharger via cette page.

Pour ceux qui possèdent un ordinateur dont la configuration est compatible avec Windows 11, il sera possible de migrer gratuitement vers cet OS si une version récente de Windows 10 est installée, et ce au début 2022 alors que le lancement officiel de Windows 11 (21H2) interviendra à l’automne prochain, probablement en octobre 2021.

Pour rappel, Microsoft offrira un support de Windows 10 jusqu’en 2025.

Source : The Verge