Les Raptor Lake, processeurs Intel prévus pour succéder les attendus Alder Lake, pourraient consommer significativement moins d’énergie, environ 25%, si l’on en croit un brevet déposé par la firme de Santa Clara.

Un brevet déposé par Intel intitulé « Digital Linear Regulator Clamping Method and Apparatus » explicite le D-LVR qui est un régulateur de tension linéaire numérique qui améliorerait l’efficacité énergétique d’un processeur.

Solution peu coûteuse, elle permettrait de réduire la consommation énergétique des futurs processeurs Raptor Lake de 20% à 25% par rapport aux Alder Lake, encore attendus pour PC portables.

Si cela s’avère exact et que la réduction de la consommation d’énergie est équivalente sur les versions mobiles, cela pourrait présager des autonomies en nette hausse pour nos ordinateurs portables, ce qui est toujours appréciable.

Aux dernières nouvelles, les processeurs Raptor Lake seraient prévus au mieux pour fin 2022. Ils adopteraient une gravure 10nm ainsi que de la mémoire DDR5/LPDDR5x et du PCIe 5.0.

Source : Underbox3