Près de 30 entreprises européennes du secteur du Cloud portent plainte contre Microsoft pour pratique anticoncurrentielle avec sa solution OneDrive.

Nextcloud

Dans un communiqué, la coalition comptant près de 30 entreprises dont The Document Foundation, Linagora et OpenProject explique ses griefs envers le géant de Redmond :

Microsoft intègre de plus en plus 365 dans son portefeuille de services et de logiciels, y compris Windows. OneDrive est poussé partout où les utilisateurs gèrent le stockage de fichiers et Teams fait partie par défaut de Windows 11. Cela rend presque impossible la concurrence avec leurs services SaaS.

La coalition Nextcloud en question a donc porté plainte auprès de la Commission Européenne pour comportement anticoncurrentiel.

Car Microsoft exploiterait sa position dominante avec ses systèmes d’exploitation Windows 10 et Windows 11 pour mettre en avant ses outils de Cloud et de collaboration OneDrive et Teams.

Concernant Microsoft 365, il est question d’une intégration illégale des services fournis par cette solution afin de les imposer auprès des utilisateurs.

OneDrive lui est proposé par défaut aux utilisateurs pour stocker leur données et fichiers en ligne.

Selon Nexcloud, cela :

limite le choix du consommateur et crée une barrière pour les autres entreprises offrant des services concurrents

d’autres firmes Big Tech comme Google et Amazon font la même chose et l’Union Européenne se doit de prendre position

Il y a quelques jours, la justice européenne a notamment confirmé l’amende de 2.42 milliards de dollars infligée à Google pour abus de position dominante.

Les entreprises européennes derrière Nexcloud demandent à l’Union Européenne de :

- Interdire toute fermeture de portes par la pratique du pack, de la pré-installation ou de la promotion intégrée des services Microsoft.

- Imposer des standards ouverts et l’interopérabilité facilitant la migration

La coalition précise par ailleurs :

Début 2021, Nextcloud GmbH a déposé une plainte officielle auprès de la direction générale de la concurrence de l'UE concernant le comportement de Microsoft.
Nextcloud a également déposé une plainte similaire auprès des autorités antitrust allemandes et nous travaillons avec les membres de notre coalition en France pour y déposer une plainte.

Auprès journal Figaro, un porte-parole de Microsoft a réagi :

Les utilisateurs attendent d’un système d’exploitation moderne qu’il fournisse des services de communication et de stockage sécurisés et fiables, quel que soit l’appareil utilisé.
[..] Les utilisateurs de notre système d’exploitation peuvent facilement sélectionner et utiliser d’autres solutions de communications et de stockage à la place ou en complément de Teams et de OneDrive, ce que beaucoup d’entre eux font.

Mais pour le directeur général de Nexcloud Frank Karlit-Schek, Microsoft utilise toujours le même processus :

Vous copiez le produit d’un acteur innovant, vous le couplez à votre offre dominante et vous tuez ainsi leur business. Ce type de comportement est mauvais pour les consommateurs, pour le marché et bien sûr pour les entreprises européennes

Source : Nextcloud et Figaro