Test HP Victus 16 : revue de presse des reviews du web

16" 144 Hz, Ryzen 7 5800H, RTX 3000 : un PC portable gamer équilibré et abordable

Avec le Victus 16, HP propose un ordinateur portable orienté gaming, comprenant parmi les configurations testées un puissant processeur AMD Ryzen 7 5800H à 8 coeurs et une carte graphique dédiée GeForce RTX 3060. Le reste de la configuration intègre, au choix, une RAM de 16 ou 32 Go et un SSD de 512 Go ou 1 To. Equipé de la sorte, cet ordinateur de 16 pouces permet-il de jouer convenablement aux jeux vidéo récents ? Découvrons-le au travers des tests du HP Victus 16 effectués par nos confrères anglophones, qui ont relevé certains détails nécessitant d’être soulignés.

Test du HP Victus 16

Points forts
Un design épuré
Des performances CPU et GPU solides
Un bel écran
Un clavier agréable
À revoir
Un châssis en plastique trop souple
Une autonomie limitée
Un touchpad aux clics problématiques

Caractéristiques du HP Victus 16

Ecran 16″ Full HD IPS 16:9 (1920x1080px, antireflets), 144 Hz
Processeur AMD Ryzen 7 5800H Cézanne H (4.4 GHz, 8 coeurs)
Mémoire vive installée 16 GB DDR4-3200 MHz (2 x 8 GB), max 32 Go
Carte graphique NVIDIA GeForce RTX 3060 (6 Go GDDR6), Intel Iris Xe intégrée et Optimus
Stockage SSD (PCIe NVMe 3.0) TLC M.2 de 512 Go ou 1 To
Connectique 3 x USB-A 3.0, 1 x USB-C 3.0, RJ45-LAN, HDMI 2.1, lecteur SD/SDHC/SDXC
Réseau Realtek Wi-Fi (2×2), Bluetooth 5.2
Clavier rétro-éclairé Oui
Pavé numérique
Windows Hello
Système audio Audio by B&O; Dual speakers; HP Audio Boost
Système d’exploitation Windows 10 Famille
Autonomie annoncée / Batterie 5h / 4-cell, 70 Wh Li-ion polymer
Dimensions (mm) / Poids (kg) 370 x 260 x 23.5 / 2.5

Un design épuré, mais un châssis en plastique

Pour Notebookcheck.net, le HP Victus 16 se distingue visuellement de ses concurrents en affichant un design discret pour un PC gamer. Le dos de l’appareil comporte un logo « V » métallisé, qui contraste avec la surface mate du châssis. Une surface malheureusement sensible aux traces de doigts et qui étant en plastique, n’est pas très robuste. Le testeur déplore également des charnières qui font bouger légèrement la base de l’appareil à l’ouverture de l’écran. Autre constatation : l’écran a tendance à bouger légèrement lorsque l’on se sert du clavier. Néanmoins, le HP Victus présente des finitions soignées. Les bords pointus de l’appareil qui participent à son design « acéré » peuvent toutefois gêner certains utilisateurs. Le poids du PC portable (2.5 kg) le place dans la moyenne de ses concurrents, tout comme sa relative finesse pour un ordinateur portable de gaming.

Le testeur de DigitalTrends.com souligne également le design minimaliste du HP Victus 16, tout comme celui de Laptopmag.com. Pour le premier, cet ordinateur portable offre également un bon rapport écran/corps de 84 %, faisant la part belle à la dalle. Cette conception a ainsi permis d’intégrer un écran de 16 pouces dans un châssis à peine plus grand qu’un 15 pouces, souligne le journaliste. En revanche, ce même testeur déplore une qualité de fabrication décevante en raison d’un châssis tout en plastique entraînant des désagréments à l’utilisation. Comme son confrère de Notebookcheck.net, il note un couvercle insuffisamment rigide, mais aussi un clavier qui a tendance à plier lors de la frappe.

Une connectique correcte, mais un peu limitée

La connectique du HP Victus 16 est plutôt désuète, estime le testeur de Notebookcheck.net. Le PC portable présente sur sa gauche un port servant à sa charge, un port RJ45-LAN, un port HDMI 2.1, un port USB-A 3.0, un port USB-C 3.0 (avec DisplayPort), un port audio et un lecteur de carte SD/SDHC/SDXC. Le côté droit inclut deux ports USB-A 3.0.

L’ordinateur étant équipé d’un processeur AMD, il doit faire l’impasse sur le port Thunderbolt 4 réservé aux configurations Intel. Autre reproche fait à cette connectique : les trois ports USB (3x Type-A, 1x Type-C) ne prennent en charge que la norme 3.2 Gen1, qui en réalité correspond à l’ancienne norme 3.0. Le journaliste de Notebookcheck.net est toutefois satisfait que le port Type-C intègre une sortie DisplayPort permettant, avec le port HDMI 2.1 et l’écran du PC portable, de profiter de trois écrans au total. Ce même journaliste se dit en revanche très déçu par le lecteur de cartes (SD/SDHC/SDXC) qui s’avère médiocre. Bien que le HP Victus 16 fasse l’effort de proposer un lecteur de cartes là où la majorité de ses concurrents ne le font pas, ce port délivre « à peine 80 Mo/s ».

Pour sa part, le testeur de DigitalTrends.com se dit satisfait de la connectique permettant de raccorder de nombreux périphériques de jeu. Le journaliste regrette lui aussi un port Thunderbolt 4, mais encore une fois, la configuration de ce PC intégrant un processeur AMD ne le permet pas.

En ce qui concerne le module Wi-Fi Realtek pourtant moderne, ce dernier délivre des résultats peu probants d’après Notebookcheck.net. « Pour la réception des données, le Victus 16 a terminé à la dernière place », précise-t-il.

Un mot pour finir sur la webcam équipant ce PC portable gamer, dont la qualité laisse à désirer comme sur la plupart des appareils, explique Notebookcheck.net. La précision des couleurs comme la netteté des images délivrées sont décevantes.

Connectique du HP Victus 16

Une maintenance possible

La maintenance du HP Victus 16 est possible, mais il n’est pas forcément aisé d’ouvrir l’appareil, explique Notebookcheck.net. Après avoir enlevé les minuscules vis Philips, le couvercle refermant la base demande un peu de patience pour être ouvert. Une fois enlevé, ce dernier dévoile une présentation propre des composants : la batterie, puis deux emplacements RAM et deux emplacements M.2. Le système de refroidissement se compose pour sa part de deux ventilateurs qu’il est possible de nettoyer et de plusieurs caloducs.

Un clavier agréable, mais un touchpad décevant

Le clavier du HP Victus 16 n’est pas conventionnel, notamment en raison de la disposition du bouton d’alimentation qui n’est pas situé à l’une des extrémités et des touches Insert et Delete, également décalées. Notebookcheck.net relève aussi des touches fléchées peu pratiques à utiliser en raison de leur petite taille. En revanche, la présence du pavé numérique est un élément appréciable. De plus, la forme des touches offre une bonne expérience de frappe.

Quant au pavé tactile, le testeur de Notebookcheck.net l’estime agréable à utiliser, bien qu’il ne soit pas exempt de reproches. Même si la surface détecte facilement les mouvements des utilisateurs, les clics gauches et droits émettent des bruits de « cliquetis » dérangeants, davantage émis par les pavés tactiles des ordinateurs d’entrée de gamme.

De son côté, le testeur de DigitalTrends.com qui apprécie aussi la qualité du clavier tient à souligner que le rétroéclairage des touches du HP Victus n’est pas RVB, mais blanc et sans niveaux intermédiaires. Quant au touchpad, le journaliste le juge convenable, mais déplore des boutons « un peu lâches ». Ce même testeur aurait aussi aimé que le modèle qu’il a pu tester soit doté d’une fonctionnalité Windows Hello pour l’authentification et d’un écran tactile. Des fonctionnalités qui sont toutefois manquantes sur la plupart des ordinateurs portables gaming, tempère-t-il.

Le testeur de Laptopmag.com est également satisfait par le clavier de ce HP Victus 16, bien qu’il déplore « des touches un peu plus petites et plus serrées que celles de la plupart des claviers de jeu. Ceci est particulièrement visible avec le petit bouton Retour arrière et le bouton Maj », précise-t-il. Malgré une texture mate, le touchpad dispose d’une surface « agréable à utiliser », ajoute le testeur qui pour sa part apprécie la qualité des clics délivrés.

L’écran du HP Victus 16 : une belle qualité d’affichage

Pour Notebookcheck.net, l’écran du HP Victus 16 lui permet de marquer des points par rapport à ses concurrents. Il s’agit d’une dalle Full HD d’une définition de 1920x1080px, dotée de la technologie IPS et d’un taux de rafraîchissement de 144 Hz. D’après les tests du journaliste, cet écran couvre à 100 % l’espace colorimétrique sRGB et à près de 74 % la gamme AdobeRGB. Pour un ordinateur portable dédié au gaming, c’est beaucoup, précise le testeur qui se réjouit aussi d’un bon temps de réponse estimé à environ 10 ms. Pour le reste, la dalle délivre une luminosité acceptable de 341 nits en moyenne, qui associée à une reproduction relativement fidèle des couleurs (sans calibrage effectué par la suite), garantit de base un affichage dynamique et contrasté. Autre point positif : le testeur n’a pas remarqué de scintillement (PWM) durant son utilisation.

Le journaliste de DigitalTrends.com est également satisfait de la bonne qualité d’affichage délivrée par le HP Victus 16. « Sa seule faiblesse étant son rapport d’aspect 16:9 à l’ancienne », fait-il toutefois remarquer. Toutefois, la dalle est parvenue à atteindre une qualité d’affichage sensiblement similaire à celles équipant les ultrabooks haut de gamme destiné à la productivité, précise ce même journaliste. « C’était lumineux, avec des couleurs dynamiques qui n’étaient pas sursaturées et suffisamment de contraste pour que les noirs se démarquent des blancs », rapporte-t-il.

Quant au testeur de DigitalTrends.com, celui-ci ne tarit pas d’éloges au sujet de l’écran du HP Victus 16, qualifié « d’excellent par rapport à celui équipant la moyenne des ordinateurs portables de jeu grand public ».

Test du HP Victus 16

Des performances satisfaisantes pour le gaming et la création multimédia

Notebookcheck.net a eu l’occasion de tester le HP Victus 16-e0179ng équipé du GPU NVIDIA GeForce RTX 3060, du « très puissant » Ryzen 7 5800H, de 16 Go de RAM en mode dual chanel et d’un important SSD NVMe de 1 To. Une configuration qui selon le testeur, « devrait satisfaire la majorité des utilisateurs et suffire pour les prochaines années. » En ce qui concerne le processeur, ce dernier est considéré comme « le top absolu sur le segment des ordinateurs portables », précise le journaliste qui n’a pas été déçu par ses performances. « Le système d’exploitation répond aussi rapidement que nous l’attendions chez un ordinateur portable de jeu actuel », fait-il savoir. Le HP Victus 16 souffre cependant de quelques problèmes de latence dans le traitement en temps réel des contenus audio et/ou vidéo. Mais la plupart des utilisateurs ne le remarqueront même pas, ajoute ce même testeur.

Quant à la RTX 3060, Notebookcheck.net estime qu’elle est un bon choix pour les joueurs soucieux d’acquérir un ordinateur portable gaming pas trop cher. Si les performances délivrées par la RTX 3060 sont convenables, elles s’avèrent toutefois généralement inférieures à la moyenne des concurrents, précise le journaliste. « Ce n’est pas surprenant, puisque HP n’a configuré le RTX 3060 qu’avec un TGP de 95 watts (Dynamic Boost inclus), là où il peut atteindre 130 watts chez les concurrents », explique le testeur. Malgré ce TGP qui aurait pu être plus haut, le HP Victus permet de jouer à des jeux vidéo modernes, à l’exception de « Crysis Remastered », qui exige des niveaux de détails élevés. Excepté ce titre, le testeur de Notebookcheck.net a pu lancer tous les titres à plus de 60 ips, même avec des détails au plus haut. Les jeux gourmands en ressources graphiques et en VRAM, tel que « Deathloop » récemment sorti, ont pu être lus sans souci.

Le testeur de DigitalTrends.com a testé l’appareil avec une configuration similaire, mais équipé d’un SSD de 512 Go. Le journaliste est globalement d’accord avec l’appréciation des performances du HP Victus 16 émise par son confrère. « Dans la plupart des jeux, le mode Performance n’a supprimé que quelques fréquences d’images supplémentaires », tient-il à préciser. Ce dernier tient également à ajouter qu’en offrant un design moins typé gamer que la concurrence, ce modèle peut également convenir aux utilisateurs à la recherche d’un PC puissant pour la bureautique et le multimédia. « Si vous recherchez un ordinateur portable rapide pour la productivité et les tâches créatives, vous ne pouvez pas vous tromper avec le HP Victus 16 », assure-t-il.

Le testeur de Laptopmag.com a testé une configuration similaire, comprenant aussi 16 Go de RAM et 512 Go de SSD. A l’issue de ses tests, le journaliste partage globalement les avis de ses confrères. Il se réjouit ainsi d’avoir pu lancer de nombreux titres modernes sans souci, à l’image de « Assassin’s Creed Valhalla », à 59 images par seconde. Le testeur partage aussi l’avis de DigitalTrends.com, en estimant que l’appareil peut aussi convenir aux utilisateurs multimédia. Mais pour ce même journaliste, le SSD de 512 Go du HP Victus 16 est « catastrophique ». La raison ? Son taux de transfert « de 161 mégaoctets par seconde », qui n’atteint pas la moyenne de ceux équipant ses concurrents (756 Mbps).

Test du HP Victus 16

Nuisances, températures : le HP Victus 16 n’est pas silencieux

En ce qui concerne les nuisances émises par le HP Victus 16, elles ne sont que peu dérangeantes. Les ventilateurs de l’appareil ne se mettent en route qu’au bout d’une longue période d’utilisation. Mais lorsqu’il est en charge, ce silence appréciable n’est plus de mise. L’appareil émet alors un niveau de bruit pouvant atteindre 52 dB clairement perceptible et nécessitant pour certains joueurs l’utilisation d’un casque. Toujours selon Notebookcheck.net, les températures émises sont également à souligner. Le CPU et le GPU terminent un test de jeux vidéo de 60 minutes à près de 82 et 70 °C respectivement. Il s’agit de valeurs élevées, mais qui pour un PC portable gaming n’ont rien d’anormales, précise toutefois le journaliste.

Des griefs concernant les nuisances sont également émis par le testeur de DigitalTrends.com. « La solution de refroidissement du Victus 16 déplace beaucoup d’air, le bruit du ventilateur est donc assez audible », explique-t-il. Concernant les températures émises, le testeur tient à préciser qu’en utilisation hors jeu, « l’ordinateur portable est resté frais et silencieux. »

Ce même testeur glisse un mot au sujet de la qualité audio des haut-parleurs équipant le HP Victus 16. Ces derniers délivrent un son jugé correct et dans la moyenne de la concurrence. « Comme d’habitude, ce sont surtout les basses qui manquent », estime-t-il.

En dehors du jeu, le HP Victus 16 a grimpé jusqu’à 32 degrés sur le dessous, après la diffusion d’une vidéo de 15 minutes, précise pour sa part Laptopmag.com. Lors du même test, le clavier a atteint 28 degrés et le pavé tactile n’a atteint que 25 degrés, ajoute le testeur pour qui ses températures ne sont pas problématiques.

L’autonomie du HP Victus 16 : son point faible ?

En ce qui concerne l’autonomie de ce PC portable pour le gaming, Notebookcheck.net se réjouit d’une consommation électrique inférieure à celle de la concurrence. La batterie Li-ion polymer 4-cell de 70 Wh permet au HP Victus 16 de se tenir éloigné d’une prise de courant assez longtemps. Le testeur a ainsi obtenu environ 6 heures de navigation Web avec une luminosité d’écran réglée à 150 nits.

Si l’autonomie satisfait le testeur de Notebookcheck.net, ce n’est pas le cas de celui de DigitalTrends.com. « Je ne m’attendais pas à une grande autonomie de la batterie de la machine et je ne l’ai pas eue », déplore-t-il. Le journaliste a ainsi obtenu 4,5 heures en navigation Web et 6,5 heures en lecture de vidéo 1080 px stockée localement ; des scores insuffisants. Néanmoins, « le Victus 16 n’est pas censé être une machine de productivité portable, donc ces résultats de batterie sont pardonnables », explique-t-il.

Pour le testeur de Laptopmag.com, l’autonomie du HP Victus 16 peut même être considérée comme son point faible. Le journaliste a obtenu en moyenne 4 heures et 12 minutes, là où les principaux concurrents de ce modèle obtiennent en a minima 30 min de plus.

L’avis des testeurs

Pour le journaliste de Notebookcheck.net, le HP Victus 16 est un ordinateur portable gamer « relativement abouti et équilibré ». Il faut toutefois faire abstraction d’un niveau de nuisance et de températures relativement élevées en fonctionnement intensif, déplore le testeur. Mis à part ces reproches, l’appareil équipé du Ryzen 7 5800H et de la GeForce RTX 3060 permet de jouer à une grande majorité de jeux récents, avec un niveau de détails élevé en Full HD natif. Reste que HP aurait pu équiper le Victus 16 d’une connectique un peu plus moderne, estime également le journaliste. Ce dernier conseille ainsi ce PC aux joueurs à la recherche d’un ordinateur portable de jeu puissant, dans une fourchette de prix entre 1000 et 1500 euros.

Pour le testeur de DigitalTrends.com, HP parvient avec ce Victus 16 à trouver un bon équilibre et attirer des joueurs dont le budget ne permet pas l’achat d’un PC portable gamer haut de gamme. Néanmoins, la garantie d’un an seulement demeure décevante et le châssis en plastique légèrement pliable n’est pas du plus bel effet. Il n’en demeure pas moins que ce modèle devrait convenir pour encore quelques années, estime ce même journaliste.

Le HP Victus 16 est un ordinateur portable de jeu solide avec de nombreux avantages, conclut le testeur de Laptopmag.com, si ce n’est son SSD qualifié de « catastrophique » et son autonomie inférieure à la moyenne. Néanmoins, sa qualité d’affichage et son design épuré permettent à ce PC portable gamer d’être conseillé.

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 1 = 9