Test Alienware m15 r7 – un look affirmé sans renier les performances

Alienware, marque mythique des gamers propose depuis quelques semaines une mise à jour de son m15. Au programme de cette septième révision, l’adoption des processeurs Intel Alder Lake de 12e génération et des dernières cartes graphiques Nvidia, en l’occurence les RTX 3070 Ti et RTX 3080 Ti. Des nouveautés discrètes, trop pour permettre à l’Alienware m15 r7 de se démarquer de concurrents désormais présents en nombre ?

Test Alienware m15 r7

Caractéristiques de l’Alienware m15 R7

Écran(s) 15.6″ Full HD LED IPS 360Hz 1ms 100% sRGB 300cd/m² (1920×1080, mat/antireflet)
Processeur Intel Core i7-12700H Alder Lake-H (14 cœurs : 6P 2.3 GHz, 8P 1.7 GHz, 45W)
Mémoire vive installée 32 Go (2 x 16 Go) DDR4 2666 MHz, 2 slots (occupés)
Carte graphique NVIDIA Turing GeForce RTX 3070 Ti 8 Go GDDR6 dédiés, Optimus Advanced
Stockage 2 SSD M.2 de 512 Go (NVMe PCIe 3.0)
Connectique 3 USB 3.2 gen1 (dont 1 PowerShare) + 1 USB 3.2 Type-C (Gen2) Thunderbolt 4, HDMI 2.1
Réseau Wi-Fi ax (2×2, Killer Wi-Fi 6 AX201), Bluetooth 5.1, Ethernet Gigabit (Killer E3100)
Clavier rétro-éclairé Oui, RGB, course 1.8mm, Anti-Ghosting, N-Key Rollover
Pavé numérique
Windows Hello
Système audio 2 haut-parleurs Nahimic
Système d’exploitation Windows 11 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie 5 heures / Li-Ion 6 cellules 86Whr
Poids / Dimensions (mm) 2.5 Kg / 356 x 272 x 24 mm

Alienware m15 R7 – Châssis / Design

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

A l’image des dernières productions de la marque, l’Alienware m15 r7 se fait relativement discret. Le logo en forme d’extraterrestre rétro-éclairé est finalement l’élément le plus voyant. Il reste néanmoins possible de désactiver le rétro-éclairage pour plus de discrétion (ou d’en changer la couleur) et ainsi se fondre dans la plupart des environnements sans pour autant dénoter. Du moins à condition de composer avec l’imposante inscription « 15 » présente sur le dos de l’écran.

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

L’intérieur se veut tout aussi discret. Seul le bouton de mise sous tension de nouveau sous forme d’Alien pourra attirer l’attention. Mais c’est aussi le but d’un ordinateur Alienware après tout. Le m15 profite d’une excellente finition. L’ensemble inspire confiance et le châssis en magnésium affiche une excellente rigidité même si le centre du clavier et de l’écran se montrent un peu plus sensibles à la pression.

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Le dessous du châssis est à l’avenant avec en prime de jolies grilles d’aération. L’accès aux composants ne pose pas de difficulté. Mémoire vive et SSD peuvent être remplacés si besoin.

Alienware m15 R7 – Connectique / Ports

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

L’Alienware M15 dispose d’une connectique bien fournie, répartie sur les trois faces du châssis mais avec une préférence pour le bord arrière. Un atout pour dissimuler les câbles mais pas toujours pratique pour la gestion au quotidien, le rétro-éclairage ayant tendance à éblouir quand on cherche à brancher un périphérique. Saluons en revanche la présence d’un port Ethernet 2,5 Gigabit, une caractéristique encore rare sur un ordinateur portable. Au total, trois ports USB-A, un USB-C compatible Thunderbolt 4 (et Power Delivery), une sortie HDMI 2.1 et un port jack / micro sont disponibles.

Alienware m15 R7 – Système audio

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Ses deux petits haut-parleurs placés sous le repose poignet délivrent un son plutôt satisfaisant pour un ordinateur portable. Le volume ne manque pas de puissance et ne sature pas (trop) même au-delà de 50%. Les détails sont bien restitués, tout comme la spatialisation.

Alienware m15 R7 – Clavier / Touchpad

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Malgré l’absence de pavé numérique qui en rebutera certains, le clavier du m15 se révèle très agréable. Il profite de touches aux dimensions communes (15,9×15,9 mm) pour un ordinateur portables 15 pouces. Idem pour l’espacement (3,2 mm). A l’inverse, la course (1,8 mm) se détache. Le toucher est très agréable avec en prime un bon amorti et un bruit feutré, à peine perceptible. La clavier est donc une réussite mais semble paradoxalement davantage taillé pour la saisie que le jeux pendant des heures.

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Le clavier profite d’un système de rétro-éclairage RGB. Les logos Alienware et le bandeau lumineux situés sur la tranche arrière sont eux aussi personnalisables via l’utilitaire Command Center. Ce dernier n’est toujours pas le plus intuitif qui soit, et mériterait par conséquent une remise à plat afin de proposer une meilleure ergonomie.

Test Alienware m15 r7

Quant au touchpad, il apparait ici secondaire avec ses dimensions limitées (105×60 mm), pas des plus pratique qui soit à l’usage. Mais pour un PC portable gamer, cela ne devrait pas être un problème, la souris étant encore la norme (et est appelée à le rester).

Alienware m15 R7 – Ecran

Dell propose désormais trois écrans sur son Alienware M15 R7. Deux Full HD, 165 Hz en entrée de gamme ou 360 Hz 1 ms en option dont était équipé notre modèle. Une dernière dalle est proposée, en QHD (2560×1440) 2 ms. Si le jeu ne constitue pas la seule utilisation de votre futur ordinateur portable, c’est sans doute la meilleure option à choisir. La définition supérieure impacte peu les performances en jeux tout en offrant un meilleur confort d’affichage pour les autres usages.

La dalle AU Optronics (AUO8092) couvre 99% de l’espace sRGB (contre environ 75% pour le RGB et DCI-P3). La luminosité maximale s’établit à 323 cd/m2 pour un taux de contraste de 979:1. Des valeurs dans la moyenne, suffisantes pour jouer mais qui pourront laisser sur leur faim les utilisateurs à la recherche de polyvalence (photographes, créateurs de contenus, …).

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

Alienware fait l’impasse sur la présence d’un capteur d’empreinte digitale. Toutefois, l’Alienware m15 r7 peut être équipé d’une webcam infrarouge du moins, sur les modèles avec écran 165 Hz. Un plus appréciable au quotidien pour déverrouiller sa session Windows sans avoir besoin de saisir son mot de passe. En revanche, en terme de qualité d’images restituées, ces dernières manquent de définition avec en outre un bruit marqué. Au point de se demander comment est-il possible d’avoir une webcam aussi déplorable sur un ordinateur vendu plus de 2500€ ! Alors certes, la plupart des joueurs disposent de webcam USB de bonne facture mais tout de même il serait temps que les constructeurs fassent un effort à l’heure du télétravail et des réunions à distances.

Alienware m15 R7 – Performances

Test Alienware m15 r7

Test Alienware m15 r7

PC gamer haut de gamme oblige, Alienware a choisi d’intégrer les processeurs les plus véloces de la gamme Intel Alder Lake. Le m15 r7 est donc proposé, soit avec un Core i7-12700H (comme sur le modèle testé), soit un Core i9-12900H. Ces 2 CPU sont des processeurs 14 cœurs (dont 6 performants, 8 efficients – 20 threads). La différence est à chercher du côté du TDP et de la fréquence maximale plus élevée. Du moins en théorie car en pratique, les écarts seront toutefois ténus. Mieux vaut donc se contenter du Core i7 et garder du budget pour une autre upgrade.

Côté carte graphique, cet Alienware m15 r7 propose toute la gamme Nvidia, à savoir la GeForce RTX 3060, la RTX 3070 Ti ou la RTX 3080 Ti. La configuration testée est équipée de la RTX 3070 Ti (TGP 140W), qui constitue le meilleur compris performant / durée de vie / budget. Les 650€ demandés pour passer sur la 3080 Ti nous semblant peu raisonnables sauf à faire du Ray-Tracing une priorité (et encore).

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

Performances Alienware m15 r7

En pratique, les performances sont en adéquation avec les attentes que peuvent avoir les acheteurs d’un PC portable gamer haut de gamme. Pour simplifier, tous les jeux du moment peuvent tourner en Ultra avec a minima 90-100 FPS (sans Tracing). La carte graphique pourra également constituer un atout pour les créateurs de contenus, notamment ceux pour qui la vidéo occupe une place centrale. Davinci Resolve, Première Pro ou encore After Effects étant en mesure d’exploiter les capacité OpenCL ou les coeurs CUDA pour accélérer certains calculs. Attention toutefois, n’espérez pas un gap de performances aussi important qu’en jeux en passant d’une RTX 3060 à une RTX 3070 Ti. En fonction de vos exigences en jeux, opter pour la première peut donc être une option intéressante dans le cadre d’un usage mixte.

Quant à la puissance CPU, elle progresse sensiblement par rapport à la génération précédente. Petit rappel, les processeurs Intel Alder Lake embarque désormais des coeurs « performants » (au nombre de 6) et coeurs « efficients » (8 ici). Il convient donc de ne pas se focaliser uniquement sur le nombre de coeurs total. Une conception déjà aperçue chez Apple sur les puces mobiles des iPhone et iPad et désormais reprise dans les fameux Mac M1. Sans entrer dans les détails, disons pour simplifier que le but est d’offrir de meilleures performances tout en limitant la consommation énergétique lors des phases qui ne nécessitent pas beaucoup de puissance.

Alienware m15 R4 – Nuisances sonores / Bruit / Températures

Un châssis relativement fin (moins de 2,5 cm) associé à des composants parmi les plus performants du moment, il ne fait aucun doute que la discrétion ne sera pas de mise. Sans surprise, les ventilateurs de l’Alienware m15 se font entendre assez rapidement dès que le rythme s’accélère pour atteindre près de 50 dBA en jeux. Une valeur comparable à celle de ses principaux concurrents, dotés de configurations similaires. Toutefois, la fréquence des ventilateurs ayant à tendre vers les aigus, le m15 est perçu comme étant plus bruyant que ses homologues.

Test Alienware m15 r7

Dommage car du côté des températures, les progrès sont là. Le processeur a toujours tendance a frôlé les 100°C, du moins durant la petite minute avant que les ventilateurs ne se déclenchent. Ensuite, le CPU se stabilise autour de 80-85°C. La carte graphique oscille elle entre 75 et 80°C (avec une température ambiante de 22-24°C).

Alienware m15 R7 – Autonomie / Batterie

L’autonomie n’a jamais été le point fort du m15 et ce n’est pas cette septième itération qui inverse la tendance. Difficile en effet de dépasser les 5 heures sur batterie, et ce, même avec une utilisation peu exigeante (navigation web – luminosité à 140 cd/m2).

Notre avis sur l’Alienware m15 R4

Test Alienware m15 r7

Acquérir un PC portable gamer Alienware, c’est avant tout choisir le prestige d’une marque dédiée aux joueurs depuis des années. C’est aussi opter pour un modèle haut de gamme et donc à ce titre, l’acheteur est en droit d’attendre le meilleur. Rien à dire côté châssis, excellent. Le design affiche un parti pris bienvenu comme toujours sur les ordinateurs Alienware. Le consensus n’est donc pas de mise mais sur un marché où la tendance est à l’uniformité, se différencier avec une pointe d’audace peut s’avérer payant.

Le joueur prêt à dépenser plus de 2500€ dans son futur PC portable gamer s’attend à disposer des meilleurs composants du moment. C’est le cas avec des cartes graphiques Nvidia désormais dans leurs déclinaisons Ti (compatibles Advanced Optimus) et des processeurs Intel de 12e génération. De quoi délivrer de solides performances, parmi les meilleures de la catégorie.

Pour le reste, l’Alienware m15 r7 peut compter sur un clavier discret et agréable à utiliser au quotidien. Les températures sont bien gérées et la possibilité d’opter pour un écran 360 Hz constitue un atout de taille pour les gamers. Dommage que la fréquence des ventilateurs ne soient pas mieux étudiée afin d’améliorer la perception du bruit par l’utilisateur. Enfin, il faut aussi composer avec une autonomie tout juste acceptable en 2022, même pour un ordinateur gamer. Quant au tarif, avec un ticket d’entrée à 2200€ (RTX 3070 Ti), il peut sembler élever de prime. Pourtant, en tenant compte de ses qualités, le m15 se positionne finalement assez proche ses principaux concurrents.

4 out of 5 stars

L’Alienware m15 R7 obtient la note de 4/5

Points forts
Performances (RTX 3070 Ti 140W)
Clavier RGB très confortable
Port Ethernet 2,5 Gbit/s
Look qui se démarque
À revoir
Autonomie limitée
Qualité webcam déplorable, Windows Hello réservé à certains écran
Bruit perçu

Voir les configurations disponibles de l’Alienware m15 r7
Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 3 = 6