Test HP Victus 15 (2022) – Un PC gamer abordable

Dernier arrivé dans la famille gaming chez HP, la série Victus est destinée au milieu de gamme. Une offre intermédiaire vouée à remplacer les Pavilion Gaming qui ont fait leur temps, sans faire d’ombre aux précieux Omen. Au programme, une proposition large de configurations et de coloris, un tarif maitrisé et un package polyvalent qui détient ses forces et ses faiblesses. Place au test.

Moderne sans fioritures

On a tous en tête la teinte verte des Pavilion Gaming qui n’a pas franchement fait l’unanimité, à la rédaction comme auprès des acheteurs. Pour proposer plus d’uniformité et coller aux tendances actuelles, HP a donc revu sa copie et a repensé le design de son PC gamer d’entrée de gamme.

La silhouette de notre HP Victus 15 est imposante sans trop l’être avec 2,3 kg sur la balance et 2,35 cm d’épaisseur et se compose essentiellement de plastique. La conception est bonne cependant. On n’est plus sur les portables mal ajustés qui craquaient de partout à la moindre prise en main. Ici, les surfaces sont dures et paraissent résistantes malgré quelques petites flexions remarquées au centre du clavier et au dos du couvercle sous la pression. C’est la norme dans ces prix.

Son coloris blanc (Ceramic) a l’avantage de changer du gris ou du noir et de ne pas marquer les traces de doigts, ce qui est loin d’être un détail à l’usage. On aurait presque pu parler de look passe partout si HP n’avait pas collé un logo « V » chromé noir aussi proéminent au dos. Du coup, c’est tout de suite moins discret. Autrement, le résultat est visuellement réussi et bien assemblé, conforme à ce qu’on peut attendre à ce niveau.

La connectique est bien assortie et ne manque de rien. On retrouve deux ports USB 3.2, un port USB Type-C (Gen1 5 Gbit/s) qui supporte le flux vidéo (pas la charge), une sortie HDMI 2.1, un port Ethernet (RJ45) et un lecteur de carte SD. Pour la connectivité sans fil, il dispose des dernières normes en date : Wifi 6 802.11ax et Bluetooth 5.2. Précisions qu’il n’y a pas de connexion biométrique Windows Hello disponible.

Passons au clavier à présent, qui préfère la polyvalence à une orientation gamer. On récupère donc une frappe standard, plutôt typée ultrabook avec une course de 1,6 cm, des touches de 15,5×15,2 cm avec 3,6 cm d’espacement et une seule nuance de rétro-éclairage blanche. A l’usage, c’est confortable et susceptible de convenir au plus grand nombre. Idem côté touchpad (152×80 cm) qui n’inspire aucun reproche. C’est lisse et précis pour de l’appoint.

L’écran, entouré d’un cadre noir assez disgracieux – là encore c’est la norme – n’a pas reçu le même enthousiasme. En cause, sa luminosité faible (263 nits) qui limite de fait la visibilité de l’affichage si l’éclairage ambiant est trop vif ou en extérieur. La colorimétrie est modique elle aussi avec seulement 60% de l’espace sRGB pris en charge, excluant tout travail d’image. C’est dommage, puisqu’on a quand même droit à un bon contraste (1666:1) et à un point blanc bien calibré (6300K). Avec 50 à 70 nits de plus, on aurait été bien plus emballé.

La webcam écope du dernier mot, là aussi plutôt mitigé. Détails, bruit, couleurs, tout est moyen et devrait faire l’affaire pour une petite visio occasionnelle.

Petite configuration 100% AMD inside

Comme à son habitude, HP propose un grand nombre de configurations à bord du Victus en 15 comme en 16 pouces, sous CPU Intel ou AMD ainsi que NVIDIA RTX ou AMD RDNA2 pour le GPU. Notre modèle en test, le HP Victus 15-fb0185nf, est pourvu d’un duo CPU/GPU 100% AMD avec l’appui d’un AMD Ryzen 5 5600H (3.3 GHz, 6 cœurs) et d’une carte graphique AMD Radeon RX 6500M (4 Go GDDR6 dédiés), associés à 8 Go de RAM et à un stockage SSD de 512 Go. Une proposition d’entrée de gamme (gamer) affichée autour de 800 à 900€ selon les promotions.

Dans la pratique, nos différents benchs confirment nos soupçons : le duo AMD est un peu à la peine. L’écart avec les configs en face s’explique en partie par des cafouillages de drivers qui persistent avec AMD. Preuve à l’appui, si HP propose bien un utilitaire « Omen Gaming Hub » censé permettre de booster les performances comme sur n’importe quel PC portable puissant aujourd’hui, il ne proposait que deux profils sur notre Victus : « Silencieux » et « Par défaut ». Il y a aussi la présence ici de 8 Go de RAM seulement là où tous les autres PC dans les graphs disposent de 16 Go de RAM.

Ce n’est donc pas cette configuration précise que nous conseillerions pour ceux qui recherchent un PC portable pour jouer, sachant que la Radeon RX 6500M s’élève dans le Victus au niveau d’une NVIDIA RTX 2050 tout au plus, là où la concurrence propose généralement une NVIDIA RTX 3050 mieux placée. Pour toutes les autres tâches de productivité par contre, il ne s’en sort pas trop mal. Il chauffe raisonnablement (90°C CPU / 80°C GPU) et ventile à hauteur de 50 dBA dans un souffle assez sourd quand il est poussé. Peu de nuisances à déplorer donc.

Son autonomie lui vaut un très bon point en revanche. En effet, la batterie de 52,5 Whr lui permet de fournir 9h30 d’autonomie dans un usage courant (pas en jeu), ce qui se place parmi les meilleurs dans la catégorie PC gamer pas cher. Le chargeur (140x65x22 – 325g) n’est pas très encombrant.

Enfin, point de surprise concernant les haut-parleurs. Le volume est bon mais le son manque de profondeur en l’absence de nuances dans les basses comme dans les aiguës. En ressort un son très plat, comme sur la plupart des PC de ce type.

Notre avis sur le HP Victus 15 2022 AMD : pour les budgets serrés

A l’arrivée, le HP Victus 15 n’impressionne pas plus qu’il ne déçoit. C’est un bon PC portable gamer d’entrée de gamme avec un châssis solide au design qui se démarque, un clavier confortable, une autonomie généreuse et ce qu’il faut de ports. L’écran peu lumineux et les performances un peu en deçà des attentes le trahissent cependant et HP a toujours la fâcheuse tendance de préinstaller un trop grand nombre de logiciels parasites. Pénible.

Affiché en ce moment à 899 euros (début nov. 2022), cet HP Victus Gaming 15-fb0185nf dans la configuration testée est trop cher pour le conseiller. Les déclinaisons Intel/NVIDIA nous semblent bien plus dignes d’intérêt, sauf à vouloir absolument un PC portable blanc.

3.5 out of 5 stars

Le HP Victus Gaming 15 obtient la note de 3,5/5

Points forts
Design qui sort du lot
Bonne autonomie
Clavier confortable
À revoir
Trop de bloatware
Écran terne

Comparer les différentes configurations disponibles du HP Victus 15 AMD 2022

Caractéristiques du HP Victus 15-fb0185nf

Écran(s)15.6’’ Full HD LED IPS 45% NTSC 250nits bords fins (1920×1080, antireflet)
ProcesseurAMD Ryzen 5 5600H Cezanne (3.3 GHz, 6 cœurs)
Mémoire vive installée (max)8 Go (2 x 4 Go) DDR4 3200 MHz (32 Go), 2 slots (occupés)
Carte graphiqueAMD RDNA2 Radeon RX 6500M 4 Go GDDR6 dédiés et AMD Radeon Vega 7
StockageSSD M.2 de 512 Go (NVMe PCIe TLC)
Connectique2 USB 3.2 (Gen1, 1 chargeable) + 1 USB 3.2 Type-C (Gen1), HDMI 2.1, SD/SDHC
RéseauWi-Fi ax (2×2, MediaTek MT7921), Bluetooth 5.2, Ethernet Gigabit
Clavier rétro-éclairéOui
Pavé numériqueOui
Windows Hello
Système audio2 haut-parleurs Bang&Olufsen Audio Boost
Système d’exploitationWindows 11 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie7 heures / Li-Polymère 3 cellules 52.5Whr (280gr)
Poids / Dimensions (mm)2.29 Kg / 357.9 x 255 x 23.5
Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


4 + = 9