Place aujourd’hui aux tests des Asus N51V et Gateway LT3103u (Packard Bell Dot M).

Asus N51V

L’Asus N51V testé est configuré avec un chipset Intel PM45+ICH9M, un Core 2 Duo T6500 (2.1 GHz), 4 Go DDR2 800 MHz, un disque dur 320 Go à 5400 tr/min, une carte graphique GeForce GT 130M 1 Go dédié, un écran 15.6’’ HD ColorShine d’une résolution de 1366×768, une webcam 2.0 megapixels avec micro, un graveur DVD, un lecteur d’empreintes digitales, un lecteur de cartes 8 en 1, un pavé numérique et des interfaces Wi-Fi b/g/n, HDMI, VGA, Firewire, ExpressCard54, S/PDIF, Casque, Micro, Ethernet Gigabit et USB 2.0 (x4 dont 1 combo e-SATA).
Livré avec une batterie 6 cellules sous Windows Vista Familiale Premium, il pèse 2.96 Kg.

Son design est agréable à l’œil et plutôt élégant mais ne plaira pas à tout le monde. Sa coque brillante fait ressortir les traces de doigts et le pourtour de l’écran est plutôt large, surtout en haut. La conception est de qualité et solide dans son ensemble.

La connectique est fournie. La présence du mini-système Express Gate est appréciable. Celui-ci s’avère intuitif à l’usage.
Les touches multimédia en haut du clavier permettent par exemple de désactiver le touchpad et la fonction Ionizer d’offrir un environnement vierge de toute bactérie. La barre tactile n’est cependant pas très réactive.

Le clavier fléchit sous la pression, ses touches sont de bonnes dimensions mais au final, il ne convainc pas vraiment.
Le touchpad est assez agréable à l’usage mais la barre de scroll peu précise. En revanche, ses boutons sont bien fonctionnels.

L’écran lumineux est moyen. Il affiche un faible contraste, des angles de vision limités et il est sujet aux reflets.

Il délivre de bonnes performances générales avec 5522 points sous PCMark05 et se débrouille dans les jeux avec 4716 points sous 3DMark06 mais la carte graphique offre des performances bien inférieures à une GeForce GT 240M ainsi qu’à une Radeon Mobility HD4650 que l’on retrouve dans des portables à tarif proche.
En pratique en détails élevés en 1024x768, il affiche une moyenne de 125.6 fps sous Half-Life 2 Lost Coast, de 11.4 fps sous Call of Juarez (4xMSAA), de 15 fps sous World of Warcraft (2x AA, 2x AF), de 56.7 fps sous Quake 4, de 63 fps sous Left 4 Dead, de 37.3 fps sous Call of Duty 4 (4x AA) en 1280x1024 ou encore de 21 fps sous FEAR 2 (4x AA) toujours en 1280x1024.

Le démarrage est lent tout comme le système. Un nettoyage avec désinstallation des nombreux logiciels inutiles installés améliore en fait grandement les choses.

Il est plutôt silencieux mais chauffe un petit peu par endroits. Toutefois, cela reste à des niveaux raisonnables. Les haut-parleurs sont médiocres, le niveau sonore est peu élevé et ils manquent de basses. Enfin, son autonomie de 2h30 en surf sur Internet avec Wi-Fi activé n’est pas géniale.

Accéder au test de l’Asus N51V sur Notebookcheck

Gateway LT3103u

Le Gateway LT3103u testé (équivalent du Packard Bell Dot M en France) est configuré avec un chipset AMD RS690E, un processeur Athlon 64 L110 (1.2 GHz), 2 Go DDR2 533 MHz, un disque dur SATA de 250 Go à 5400 tr/min, une partie graphique Radeon X1270 256 Mo, un écran 11.6’’ HD LED Ultrabright d’une résolution de 1366×768, une webcam 0.3 megapixel avec micro, un lecteur de cartes 5 en 1 et des interfaces Wi-Fi b/g, VGA, Casque, Micro, Ethernet et USB 2.0 (x3).
Il pèse 1.38 Kg avec sa batterie 6 cellules 5200mAh et tourne sous Windows Vista Familiale Basique.

Son design est basique et fait penser à une version revisitée de l’Acer Aspire One 751h. L’intérieur arbore une finition noire matte.

Le clavier aux touches plates permet une saisie confortable mais il fléchit sous la pression et fait un peu bas de gamme.
Le touchpad est de bonne taille mais ses boutons sont situés sur une seule barre fine peu agréable à l’usage. Le multi-touch fonctionne plutôt bien.

L’écran offre une résolution bien plus confortable que la majorité des Netbooks.
Sa connectique est basique et il lui manque notamment des modules Wi-Fi n et Bluetooth.

A l’usage, il s’avère plus réactif et fluide que n’importe quel Netbook Atom testé. L’Athlon 64 L110 est bien meilleur que l'Atom lors des tests avec une seule application mais bien pire que ce dernier lorsqu’il s’agit du multitâches. Côté partie graphique, il se débrouille mieux en vidéo mais parfois la lecture de fichiers HD sur le Net n’est pas très fluide.

Le principal reproche fait au Gateway concerne son autonomie, faible par rapport aux Netbooks. Elle est de 3h01 en lecture vidéo, ce qui est bien décevant, d’autant plus que sa batterie est assez imposante. Enfin, son tarif est intéressant. Il est noté 3.5/5.

Accéder au test du Gateway LT3103u/Packard Bell Dot M sur CNet