Plusieurs fabricants taiwanais de Netbooks ont pris le parti de diminuer le prix de leurs Netbooks à base de processeurs Atom DiamondVille N270 et N280.

C’est le cas d’Acer, Asus, BenQ mais aussi MSI. Il ne s’agit pas là d’une décision censée offrir un tarif encore plus attractif aux consommateurs ni la preuve de coûts de production moindres.

En fait, cette baisse de tarifs décidée par certains est la conséquence directe d’une demande en Netbooks Atom N270/N280 qui s’érode. De plus, la plupart de ces marques migrent désormais vers les portables fins et légers ainsi que les modèles low-cost à format supérieur, hybrides entre ultraportables et Netbooks.

Acer, Asus et BenQ ont également revu à la baisse le prix de leurs modèles sous plateforme Menlow à base de processeur Atom Silverthorne et de partie graphique Poulsbo.

Malgré ces diminutions de prix, il n’est pas certain que le consommateur français en profite réellement lors de l’achat.

Il faut en effet prendre en compte le fait que les Netbooks sont des machines à prix réduit et que la réduction du tarif ne peut atteindre des centaines d’euros. De plus, les distributeurs dans chaque pays ont également leur mot à dire.
En outre, il n’est pas rare que certaines enseignes pratiquent une politique de prix agressive sur certains modèles, à l’instar de la Fnac qui propose depuis quelques jours l’Asus Eee PC 1101HA à 349 euros au lieu de 399 euros (voir cet article).

L’arrivée de Windows 7 le 22 octobre prochain pourrait permettre de mieux différencier les Netbooks les uns des autres. Les modèles équipés de ce nouveau système d’exploitation afficheront un prix plus élevé que ceux sous XP (la licence de Windows 7 étant plus onéreuse) et pourraient s’orienter vers le haut de gamme, et ce d’autant plus que la nouvelle plateforme Pine Trail avec ses processeurs PineView (voir cet article) débarquera sur le marché en janvier. On pourrait donc dans les prochains mois avoir affaire à deux catégories de Netbooks distinctes : des modèles haut de gamme sous Windows 7 avec Pine Trail d'au moins 10 pouces et des versions d’entrée de gamme sous Windows XP affichant un format inférieur à 11 pouces.

En tous les cas, l’arrivée prochaine du Compaq Mini 311 sous plateforme NVIDIA ION à 349 euros (plus d’infos ici) devrait quelque peu bouleversr le marché des Netbooks/ultraportables low-cost en forçant la concurrence à s’adapter… à moins bien sûr que Hewlett-Packard parviennent à jouer seul ce coup de maitre (un ultraportable ION à tarif attractif) et à dominer sur ce segment particulier.

[Source : Digitimes]