Tests du jour : Gateway, HP/Compaq, Samsung et Clevo

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2009, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Ce sont les tests des Gateway LT2016u, HP Compaq Mini 311, Samsung N510 et Clevo W870CU que nous retrouvons aujourd’hui.

Gateway LT2016u

Le Gateway LT2016u testé (équivalent du Packard Bell Dot chez nous) est configuré avec un chipset Intel 945GSE, un processeur Atom DiamondVille N270 (1.6 GHz), 1 Go DDR2, un disque dur SATA de 160 Go à 5400 tr/min, un chipset graphique Intel GMA 950, un écran 10.1’’ WSVGA LED d’une résolution de 1024×600, une webcam 0.3 megapixel avec micro, 2 haut-parleurs, un lecteur de cartes 6 en 1 et des interfaces Wi-Fi b/g, 3G, VGA, Casque, Micro, Ethernet et USB 2.0 (x3).
Il pèse 1.3 Kg avec sa batterie 6 cellules et tourne sous Windows XP Familiale.

Il est basé sur l’Acer Aspire One D250 mais profite d’un châssis revu. Son design est élégant mais le capot brillant fait ressortir les traces de doigts.

La saisie au clavier est agréable bien qu’il soit moins large que celui du Toshiba NB200 par exemple.
Le touchpad en revanche est trop petit et le positionnement de ses boutons sur une seul barre pas génial même s’ils sont fonctionnels.

Sa connectique est classique mais il bénéficie d’un module 3G. La webcam est fonctionnelle.

L’écran affiche de belles images lumineuses et les reflets sont limités pour un modèle à traitement brillant.
Les haut-parleurs sont médiocres. Il chauffe à en devenir inconfortable sur sa partie gauche.

Ses performances sont supérieures à la moyenne Netbooks avec 1528 points sous PCMark05 (+100 points) et 126 points sous 3DMark06 (+30 points).
En pratique, il s’avère réactif, même avec plusieurs fenêtres ouvertes sous Windows et plusieurs onglets sous Firefox. Le disque dur offre des taux de transfert supérieurs à la moyenne.

Son autonomie de 6h06 est bonne même si légèrement en dessous de la moyenne de 6h10. Le Wi-Fi est performant et le module 3G fonctionne bien. Il est noté 3.5/5.

Accéder au test du Gateway LT2016u sur LaptopMag

HP Compaq Mini 311

L’HP Compaq Mini 311 testé est configuré avec un processeur Atom N270 (1.6 GHz), 1 Go DDR2 667 MHz de mémoire vive, un disque dur SATA de 160 Go à 5400 tr/min, un chipset graphique NVIDIA ION LE 319 Mo, un écran 11.6’’ HD LED BrightView d’une résolution de 1366×768, une webcam avec micro, un lecteur de cartes 5 en 1, 2 haut-parleurs Altec-Lansing et des interfaces Wi-Fi b/g, HDMI, VGA, Casque/Micro, Ethernet et USB 2.0 (x3).
Il pèse 1.46 Kg avec sa batterie 6 cellules Li-Ion et tourne sous Windows XP Familiale SP3.

Son design est élégant. Sa batterie bien intégrée au châssis. La connectique est classique.

La saisie au clavier est confortable, les doigts ne dérapent pas sur les touches.
Le touchpad possède de bonnes dimensions mais sa surface n’est pas des plus adaptées pour une bonne glisse. Quant aux boutons séparés, ils sont un peu durs à presser au niveau des bords extérieurs.

L’écran brillant offre un bon affichage et de bons angles de vision horizontaux.
Les haut-parleurs sont meilleurs que la moyenne avec un bon niveau sonore, mais ils manquent de basses.

Sa configuration est typique d’un Netbook exceptée pour la partie graphique ION.
Il affiche un score de 1917 points sous PCMark05, soit environ 500 points de plus que la moyenne actuelle des Netbooks, le score le plus important étant détenu par le Dell Latitude 2100 avec 1697 points. Sous 3DMark06, c’est encore du bon avec 1386 points, soit 1280 points de plus que la moyenne des Netbooks et 501 points de plus que la moyenne des ultraportables CULV.

En pratique, aucun souci pour ce qui est des tâches courantes. Il est possible d’avoir plusieurs onglets ouverts sous Internet Explorer, de rédiger sous Word et de télécharger un jeu via Steam en même temps sans problème. En revanche, le démarrage est lent.

Il est capable de lire de façon fluide une vidéo 1080p via la sortie HDMI sur une TV Samsung de 32 pouces là où le rendu via le Dell Inspiron Mini 10 est très saccadé.
L’encodage vidéo est 5 fois plus rapide qu’avec un Netbook et plus de 2 fois plus rapide qu’un modèle CULV.

En 1024×768, il affiche une moyenne de 12 fps sous Far Cry 2 et de 11 fps sous Call of Duty 4 (24 fps en 640×480). Sous World of Warcraft en 1366×768, la moyenne de 36 fps est assez bonne pour jouer correctement.

Il chauffe peu lors des phases de jeu. Le Wi-Fi est performant. Son autonomie de 5h43 en surf sur internet avec Wi-Fi activé est bonne même si inférieure d’1/2 heure à la moyenne des Netbooks 6 cellules.

Quelques options de configurations sont disponibles. Son prix est attractif. Il est noté 4/5 et obtient le label LaptopMag Editors’ Choice.

Accéder au test de l’HP Compaq Mini 311 sur LaptopMag

Samsung N510

Le Samsung N510 possède un processeur Intel Atom N270 (1.6 GHz), 1 Go DDR2 de mémoire vive, un disque dur SATA II de 160 Go à 5400 tr/min, une partie graphique NVIDIA ION LE (GeForce 9400M) jusqu’à 128 Mo partagés, un écran 11.6’’ HD LED SuperBright d’une résolution de 1366×768, une webcam 1.3 megapixels avec micro, un lecteur de cartes 3 en 1, 2 haut-parleurs et des connecteurs Wi-Fi b/g/n, Bluetooth 2.1+EDR, HDMI, VGA, Casque, Micro, Ethernet et USB (x3).
Livré avec ne batterie 6 cellules sous Windows XP Familiale, il pèse 1.4 Kg.

Son tarif est haut de gamme. Il est le premier à débarquer sur le secteur des ultraportables ION.

Son design brillant à l’extérieur, plutôt élégant, fait vite ressortir les traces de doigts. L’intérieur est mat/satiné. Le transformateur secteur est petit mais son câble épais avec sa prise.

La connectique est classique. Le système de ventilation est imposant. Au-dessous une grande trappe facilite l’accès au disque dur et à la mémoire vive, cette dernière étant plus facilement remplaçable que le premier bien fixé à l’aide de 4 vis.

Le clavier peu bruyant, similaire à celui du NC10, permet une saisie rapide et confortable mais l’absence de touche Windows peut dérouter et les touches fléchées sont de taille réduite.
Le touchpad synaptics est en revanche plus profond que celui du NC10.

L’écran mat affiche un bon contraste et une taille/résolution confortable. Cependant, ses angles de vision sont quelque peu limités.

L’écart de poids avec le NC10 est à peine de 100 grammes, mais le N510 est plus encombrant. Le son est plutôt bon pour un Netbook. Il est silencieux et chauffe peu.

Son autonomie de 4h53 à 5h39 en usage courant s’avère meilleure que celle du MSI Wind U210 mais inférieure à la moyenne des Netbooks. Elle satisfera toutefois une majorité d’utilisateurs. En lecture vidéo, l’autonomie varie entre 3h54 et 4h32.

Côté jeux maintenant, Left 4 Dead est inexpoitable tout comme Assassin’s Creed. Le Samsung N510 peut en revanche prendre en charge Team Fortress 2, Call of Duty 4, Counter Strike, Tomb Raider Anniversary, GTA San Andreas, Trackmania Nation, TOCA Race Driver 2, Civilisation IV, Titan Quest et PES 6. Sous Settlers VI, c’est toutefois très limite.

Il peut lire sans souci des vidéos HD 720p et s’avère capable d’effectuer des retouches sous Photoshop CS4 une fois l’accélération graphique activée. Lightroom 2 fonctionne bien après un long temps de démarrage. L’encodage vidéo sous Badaboom qui exploite CUDA est bon.

Ses performances générales sont bonnes mais son tarif élevé à l’heure où le Compaq Mini 311c s’annonce à 349 euros.

Accéder au test du Samsung N510 sur Blogeee

Clevo W870CU

Le Clevo W870CU embarque un chipset Intel PM55, un processeur Core i7-920XM (2.0 GHz), 4 Go DDR3 1333 MHz (2 slots), un disque SSD Intel X25-M de 80 Go, une carte graphique GeForce GTX 280M 1 Go GDDR3 dédié, un écran 17.3’’++ LED d’une résolution de 1600×900, une webcam 2.0 megapixels avec micro, un graveur, un lecteur de cartes 6 en 1, un pavé numérique et des connecteurs Wi-Fi b/g/n, HDMI, DVI, Firewire, ExpressCard, e-SATA, Casque, Micro, Ethernet Gigabit et USB 2.0 (x4).
Il pèse 4 Kg avec sa batterie 3800mAh.

Il arbore un design général mat noir avec des pointes de rouge. L’ensemble est plutôt sobre pour un portable gamer. Il est dommage que le pourtour de l’écran soit brillant ce qui fait ressortir les traces de doigts.

L’écran brillant offre un bon affichage avec des reflets plutôt limités et une résolution confortable.

Le clavier chiclet ne prend pas toute la largeur du châssis mais permet une saisie plutôt bonne. Il faut toutefois s’habituer à la petite touche Shift droite et le clavier fléchit sous forte pression.

Le touchpad multi-touch est correcte avec une surface agréable au toucher.
La connectique est fournie. Au-dessous, un panneau facilite l’accès aux principaux composants. Le système de refroidissement est imposant.

Sous des tests de navigateur, il affiche un score bien supérieur à ses concurrents mais toutefois un peu en dessous de ce que l’on aurait pu espérer. Sous 7zip, ses performances sont très bonnes, ce logiciel tirant vraiment partie du multi-cœur.

Son autonomie de 48 à 50 minutes en surf et lecture vidéo est faible.
La chauffe est plutôt bien contenue excepté au centre. Il ne devient cependant pas inconfortable à moins que le point le plus chaud soit placé sur les genoux.

En résolution native sous Left 4 Dead, 16X anisotropic et 4X antialiasing activés, il affiche une moyenne de 60 fps. Elle est comprise entre 44 et 68 fps sous Call of Duty : World at War (4X AA activé), entre 28 et 50 fps sous Far Cry 2, entre 41 et 57 fps sous GRID (16X CSAA), entre 40 et 60 fps sous Need for Speed : Shift (4X AA) et entre 28 et 50 fps sous Batman : Arkham Asylum (4X AA).

Le tarif du Clevo W870CU est cher et demande réflexion avant investissement.

Accéder au test du Clevo W870CU sur The Tech Report

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

3 réponses à “Tests du jour : Gateway, HP/Compaq, Samsung et Clevo”

  1. @Yan : il faut à priori compter plus de 3000 euros pour la configuration du test.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 4 = 6