Les ordinateurs portables fins et légers (CULV) se vendent moins bien que prévu

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2009, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Il semblerait que les ventes d’ordinateurs portables fins et légers (CULV chez Intel) restent encore inférieures aux prévisions et ce malgré le fait que les marques sortent de plus en plus de modèles de ce type.

Asus UL80VT-WX007X

Cet été, de grands noms tels qu’Acer – bien positionné sur le secteur – reconnaissaient que les livraisons de PC portables fins et légers étaient en-deçà des prévisions.

Pour autant, cet état de fait n’inquiétait pas beaucoup en raison de la crise économique mais aussi parce que le nombre de modèles proposés était encore relativement peu élevé.

Quelques mois plus tard cependant, la situation a évolué dans le bon sens mais pas assez si l’on en croit les derniers chiffres en provenance des fabricants de cartes mères destinées à ce type de PC.

Ces derniers indiquent en effet que ces ordinateurs mobiles ne rencontrent toujours pas le succès qu’on leur prédisait il y a quelques mois.

Les ventes progressent toutefois de trimestre en trimestre. Ainsi HannStar Board, le principal fournisseur de cartes mères pour ordinateurs fins et légers, en a livré 10 000 unités au premier trimestre, 360 000 au second et 510 000 au troisième.

Acer Aspire Timeline 3810TZG-413G32N

Les consommateurs se tournent de plus en plus vers les PC portables CULV ou assimilés (AMD Yukon, Congo), mais l’engouement reste moins fort que prévu. Il faut dire que le positionnement tarifaire de ces ordinateurs est assez étrange, du moins du point de vu de l’acheteur alors que les marques y trouvent leur compte, les marges étant bien plus importantes que pour les Netbooks.

Un portable CULV coûte en effet souvent bien plus cher qu’un Netbook mais n’offre pas des performances supérieures proportionnelles. Ceux qui recherchent un ordinateur portable à tarif peu élevé préfèrent du coup pour beaucoup se tourner soit vers les Netbooks avec leur belle autonomie et leur faible encombrement, soit vers des PC portables classiques lorsque l’autonomie ne fait pas partie des critères principaux et qu’ils souhaitent un format plus important et des performances accrues.

Pour nombre d’observateurs, le salut des ordinateurs portables fins et légers viendra avec un meilleur positionnement tarifaire, autrement dit des prix globaux bien moins élevés que ceux pratiqués actuellement.

Certaines marques préfèrent toutefois miser sur les fonctionnalités ainsi que l’autonomie, et ne pas baisser les prix à l’image d’Asus (voir cet article) alors qu’Acer, très agressif sur ce segment, propose l’un des meilleurs rapports équipement/prix du secteur.

Au final, on estime qu’il devrait s’écouler 6 millions de PC portables fins et légers sur l’ensemble de l’année 2009.

[Source : Digitimes]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
,

2 réponses à “Les ordinateurs portables fins et légers (CULV) se vendent moins bien que prévu”

  1. Fallait pas s’appeler madame Irma pour le prévoir !
    les CULV sont carrément moins puissant que les C2D ou i7.

    Jamais de la vie j’achèterai un portable en CULV !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


1 + = 5