Google Chrome OS présenté officiellement, pas de version finale avant 2010

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2009, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Google vient d’effectuer une présentation de son nouveau système d’exploitation Chrome OS orienté vers le web.

Google Chrome OS

Alors que des rumeurs laissaient entendre en début de semaine qu’il serait possible de tester Chrome OS, il est en fait possible d’accéder au code source du projet baptisé Chromium OS.

Chrome OS sera en fait disponible fin 2010 et destiné aux Netbooks qui auront respecté le cahier des charges matériel fourni par Google. Il est notamment nécessaire que l’appareil sur lequel ce système est installé soit équipé d’un disque SSD. Les disque durs mécaniques ne seront pas pris en charge.

Basé sur un noyau Linux, Chrome OS supporte les architectures x86 et ARM.
Il ne sera en fait pas vraiment possible à tout un chacun d’installer Chrome OS sur son PC puisqu’il sera uniquement distribué aux constructeurs. Pour en bénéficier, il sera donc sans doute nécessaire d’investir dans un Netbook où Chrome OS est préinstallé.

En moins de 10 secondes après le démarrage, il est possible de se logger sur Chrome OS. Sundar Pichar, VP du management produit chez Google, précise en fait qu’il faut compter 7 secondes pour le démarrage du système et 3 secondes supplémentaires après s’être identifié afin que le système soit opérationnel, contre une moyenne de 45 secondes sous les PC Windows.

La firme de MountainView indique clairement que Chrome OS est conçu pour les utilisateurs passant la majeure partie de leur temps sur Internet.

C’est pourquoi le navigateur Internet représente un élément essentiel de Chrome OS, puisque de façon simplifiée c’est en fait lui le système.

Ainsi, toutes les applications proposées sous Chrome OS sont en fait des applications Web. On retrouve par exemple le navigateur bien sûr mais aussi Gmail pour les e-mails, Picasa pour les photos, Google Documents, etc.

Ce parti pris permet à l’utilisateur de ne pas avoir à soucier de l’installation ou de la mise à jour de ces programmes. Revers de la médaille, l’utilisateur n’a pas la possibilité d’installer une application, ce qui est pour le moins restrictif.

Afin que la fenêtre principale ne soit pas surchargée d’icones, Google a pensé à intégrer la gestion des bureaux virtuels sous Chrome OS.

Google Chrome OS

La sécurité est également une composante majeure de Chrome OS. Les dossiers utilisateurs ne pourront par exemple en aucun cas contenir des fichiers exécutables. Ils sont uniquement conçus pour stocker des documents.

A chaque démarrage du PC, le système vérifie l’intégrité de son code et effectue un redémarrage automatique si cela est nécessaire.

Les divers processus de Chrome OS sont également isolés les uns des autres. Concrètement, lorsque l’un d’eux pose souci, cela ne fait pas crasher l’ensemble du système. Un principe que l’on retrouve par exemple sous Internet Explorer 8 avec les onglets.

Google Chrome OS

Les applications sont représentées en haut de l’écran via une série d’onglets. Il suffit de cliquer sur un onglet pour accéder à l’application voulue, si bien sûr celle-ci est présente dans la barre d’onglets.

Dans le cas contraire, à gauche de la barre d’onglets, si l’on clique sur la petite icône Chrome OS, toutes les applications disponibles apparaissent. Il suffit alors de cliquer dessus pour que l’application voulue soit ouverte dans un nouvel onglet ou panneau, comme Notepad.

L’avantage des panneaux est qu’ils restent en premier plan : on peut naviguer entre les onglets et donc les applications, tout en ayant le panneau voulu visible. On peut ainsi chatter en premier plan tout en naviguant entre les onglets d’applications ou de pages Internet. Les panneaux peuvent également être placés sur le côté, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous :

L’un des onglets représente également un explorateur de fichiers, de quoi naviguer aisément entre les documents/fichiers multimédia présents sur son PC.

Si l’on connecte un appareil photo au Netbook, un panneau apparait avec la liste des fichiers images/vidéos présents. Il est évidemment possible de visualiser dans une petite fenêtre à côté chaque document.

Précisons enfin que selon Sundar Pinchai, les ordinateurs sous Chrome OS bénéficieront d’une interopérabilité avec les versions en ligne de logiciels très connus, tel le tableur Excel de la suite bureautique Office de Microsoft.

Comme vous l’aurez compris, Chrome OS cible un type d’appareils et d’utilisateurs spécifiques. Il ne s’agit pas pour Google de concurrencer frontalement Microsoft et son Windows – du moins pour le moment. Alors qu’une licence de Windows 7 est loin d’être donnée, Chrome OS représentera à sa sortie une alternative gratuite qui pourrait bien intéresser les constructeurs de Netbooks – des machines justement très orientées Internet/nomade – souhaitant commercialiser des mini PC mobiles à prix vraiment réduits.

[Source : Google]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, ,

Une réponse à “Google Chrome OS présenté officiellement, pas de version finale avant 2010”

  1. La stratégie commerciale de Chrome OS

    Chrome OS ne s’attaque pas directement à Windows. La stratégie commerciale de Google consiste à convaincre ses partenaires d’installer Chrome OS à côté de Windows. En effet, Chrome OS permettra à un utilisateur de naviguer sur Internet 5 secondes après l’allumage du PC (contre plus de 45 sec. pour Windows). S’il le désire, il pourra ensuite lancer Windows.

    Chrome OS cible aussi le marché des appareils électroniques qui ne seront pas des PC mais qui auront besoin d’un système peu coûteux pour accéder à du contenu en ligne (livre électronique, téléviseur, box internet, disque dur multimédia …).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + = 12