Apparus depuis plusieurs mois sur le marché, les ordinateurs portables fins et légers (CULV chez Intel) ont du mal à percer, et ce au grand dam des marques qui misaient sur des ventes bien plus importantes.

Acer Aspire 5810TZG-414G50Mn

Acer, le n°2 mondial du secteur, fait notamment partie de ceux qui ont investi et lané un grand nombre de modèles fins et légers sous plateforme Intel CULV.

Au départ, le taïwanais expliquait le faible engouement pour ce type de machine par la crise économique et la pénurie touchant certains composants, prédisant que les ventes devraient bondir dans les mois à venir.

Seulement voilà, les ventes de ce type de portables augmentent certes mais sont loin d’atteindre les objectifs escomptés.

Acer a donc du revoir ses prévisions. Alors qu’il estimait que la proportion des modèles fins et légers vendus en 2009 pourrait atteindre 30% des livraisons totales de PC portables, il table désormais sur un chiffre de 10% tout comme Asus et Lenovo.

Pour le président d’Acer JT Wang, si les ventes de portables fins et légers ne portent pas aussi bien que prévues, c’est notamment à cause de ses concurrents HP et Dell.

Les n°1 et n°3 mondial du secteur pratiquent en effet des tarifs agressifs sur certains ordinateurs portables classiques, vendus à 399 dollars. Or les modèles CULV sont souvent bien plus chers et n’offrent pour autant pas des performances équivalentes. Et il se trouve également que pour l’instant, Dell et HP semblent moins miser sur les PC mobiles fins et légers qu’Acer.

Wang explique que pour lui, les consommateurs ont réellement besoin des ordinateurs portables fins, légers et autonomes et qu’il s’agit là du futur de l’informatique mobile.

Il espère donc qu’Intel, en voyant le succès mitigé des portables CULV, ne se méprenne pas et ne délaisse pas ce nouveau secteur au profit des ordinateurs portables plus classiques.

En tous les cas, Acer lancera vers mars-avril 2010 de nouveaux ordinateurs portables fins et légers encore plus compétitifs. Et si l’écart de prix entre ces machines et les modèles classiques s’avère "juste" aux yeux du consommateur, les PC fins et légers devraient représenter 30% des ventes mondiales d’ordinateurs mobiles en 2010.

Wang estime d’ailleurs que les ordinateurs fins et légers compteront pour 30% de ses livraisons totales de PC portables en 2010. Sur ce secteur, Acer prévoit également une croissance de ses ventes de 30% sur un an.

Le succès des ordinateurs portables fins et légers passera sans doute par un bon compromis entre performances, poids, finesse, design, ergonomie, autonomie et prix aux yeux du consommateur.

Car pour l’instant, ceux qui souhaitent bénéficier d’un portable vraiment mobile/compact et autonome se tournent essentiellement vers les Netbooks ou ultraportables assimilés, les portables fins et légers s’affichant à un prix souvent trop élevé par rapport aux performances délivrées. De plus, passé 13 pouces, leur format reste tout de même relativement encombrant.

Et ceux qui utilisent leur portable essentiellement chez eux, ce qui est le cas de beaucoup, ont souvent une prise électrique à portée de main. L’autonomie est donc pour eux un critère moins déterminant que les performances. De fait, ils ont plus tendance à se tourner vers des ordinateurs portables traditionnels à prix contenus, offrant de bien meilleures performances que la majorité des modèles CULV.

Reste à savoir si l’arrivée de la plateforme d’Intel qui succèdera au CULV actuel en 2010 changera la donne alors que celle-ci devrait afficher des tarifs plus importants (plus d’infos ici) et que certains comme Asus misent plus sur les fonctionnalités que sur une baisse des prix (voir cet article). NVIDIA pourrait aussi avoir un rôle déterminant à jouer avec son ION 2 plus performant que les chipsets graphiques intégrés d’Intel.

Rappelons pour terminer qu’Acer rembourse actuellement 100€ pour tout achat d’un ordinateur portable Aspire TimeLine 3810T, 4810T et 5810T jusqu’au 31 décembre 2009. Plus d’infos sur notre article dédié.

[Source : Digitimes]