HD DVD / Blu-Ray

Si l’on en croit les prévisions de Masayuki Kozuka de Matsushita (Panasonic), les ordinateurs vendus l’année prochaine embarqueront pour 10% d’entre eux une unité optique haute-définition HD-DVD ou Blu-Ray.


En 2007, on ne comptera qu’un petit pourcent de PC équipés de lecteurs haute définition mais cela devrait changer en 2008 puisque le nombre de machines équipées passera à 10% en 2008, que ce soit dans les ordinateurs portables ou de bureau.

Cette prévision semble somme toute logique si l’on regarde par exemple l’évolution du prix des graveurs Blu-Ray qui étaient revendus 1000 dollars l’unité aux OEM en 2006 contre 800 dollars cette année et probablement 500 dollars en 2008, et ce en raison d’économies d’échelles dues aux capacités de production toujours plus grande.

Kozuka estime que cette tendance poussera les grands acteurs du monde informatique tels qu’HP, Asus, Dell ou Acer à intégrer plus souvent des unités optiques haute définition dans leurs produits informatiques.

On peut d'ailleurs déjà trouver des ordinateurs portables équipés de lecteur haute définition et ce pour moins de 1000 euros, comme le Toshiba Satellite A200-1SV que nous avons récemment testé.

Les japonais, toujours aussi friands de nouvelles technologies, sont les plus consommateurs de lecteurs ou graveurs haute définition. La vente de ces unités au Japon ont d’ailleurs représenté 14.8% de part de marché en 2006 sur l’ensemble des lecteurs/graveurs optiques pour atteindre les 20% en 2007 et probablement accaparer la moitié du marché l’année prochaine.

Toutefois, dans la majorité des pays, la démocratisation des unités à laser bleu (à opposer au laser rouge des CD/DVD) est ralentie par l’existance de deux formats : Blu-Ray et HD-DVD. Ils sont incompatibles entre eux et une grande partie des consommateurs attendent de voir qui remportera la bataille pour investir dans ce type d'appareils et les média qui vont avec.

En Europe, le Blu-Ray est à peu près à égalité avec le HD-DVD mais il le surpasse en terme de ventes aux Etats-Unis, tant au niveau des lecteurs/graveurs que des médias.

Le Blu-Ray de Sony a l’avantage de posséder une capacité de stockage plus grande par rapport au HD-DVD de Toshiba, mais ce dernier a pour lui le prix de ses platines, beaucoup moins chères que celles de la concurrence avec un lecteur HD-DVD annoncé sur le marché à américain pour 99 dollars en cette fin d’année, un tarif particulièrement agressif.

Enfin, les majors Hollywoodiennes sont partagées entre les deux formats, certaines sortant leurs productions à la fois en Blu-Ray et en HD-DVD alors que d’autres sont fidèles à l’un ou l’autre exclusivement, ce qui rend le choix d’autant plus difficile pour le consommateur si ses films ou séries préférées ne sont pas proposés dans les 2 formats.

[Source : Digitimes]