De nouvelles informations viennent de tomber sur le processeur mobile Silverthorne, nouveau CPU conçu pour fonctionner sous la plateforme Menlow destinée aux appareils de types MID et UMPC.

Pour rappel, Silverthorne est un processeur gravé en 45nm avec un TDP compris entre 0.6W et 2W et il devrait remplacer les actuels Stealey A100 (600 MHz) et A110 (800 MHz) en 90nm.

MID Moblin

Le processeur Diamondville, dérivé du Silverthorne, sera lui destiné aux ordinateurs portables low-cost du type Asus Eee PC ou OLPC XO et possédera un TDP moindre ainsi qu’une fréquence plus faible que son ainé.

Revenons donc à nos moutons. Nos confrères de Ars Technica ont pu mettre la main sur de nouvelles informations techniques concernant le Silverthorne, informations dénichées dans le programme 2008 de la conférence ISSCC (International Solid State Circuits Conference).

Le Silverthorne posséderait notamment 47 millions de transistors, une surface de 25mm², 32 Ko de cache L1, 512 Ko de cache L2, un bus de 533MT/s et une architecture x86.

MID Linux Interface

Selon notre confrère, cela en ferait une sorte de dérivé du premier Pentium et étant donné que le Silverthorne est plus petit en taille que ce dernier, il faudrait qu’il soit cadencé à une certaine fréquence pour pouvoir fournir un rapport performance/dégagement thermique qui ne l’handicape pas par rapport à d’autres CPU du secteur comme le ARM RISC.

Le Silverthorne devrait être cadencé aux environs de 1.2 GHz, soit à peu près ce qu’Intel laisse entendre, pour pouvoir être compétitif face à la série de processeurs Cortex A8 de ARM gravés en 65nm et dotés d’une fréquence comprise entre 600 MHz et 1.1 GHz.

Si les propriétés techniques découvertes du Silverthorne sont bien réelles, dans le meilleur des cas, il ne parviendrait pourtant pas à atteindre les performances d’un Core Solo et le Diamondville encore moins.

Il semblait logique qu’un système Linux soit choisi pour fonctionner sous plateforme MID et UMPC, mais cela l’est encore plus si ces informations s’avèrent exactes étant donné qu’il sera difficile de faire tourner de façon fluide un Windows avec ce type de processeur.

[Source : Ars Technica]